Maux de tête pendant ou après l’orgasme, c’est quoi ? Comment les soulager?

Mal de tete orgasme sexe pendant amour

Il existe certains maux et problèmes dont on peut avoir du mal à parler par pudeur ou par gêne, c’est notamment le cas du mal de tête pendant l’amour, avant pendant ou après l’orgasme, nommé dans le jargon médical la Céphalée Orgasmique ou Coïtale. Le fait d’être soumis à des maux de tête au moment de l’orgasme n’est pas anodin, mais la plupart des personnes touchées n’oseront pas en parler à leur médecin. Alors ensemble, apprenons en un peu plus sur ce mal de tête qui coupe court à vos moments de plaisir.

Qu’est-ce que la Céphalée Orgasmique/Coïtale qui fait mal à la tête ?

La Céphalée Orgasmique, ou Céphalée Coïtale est une crise qui intervient brutalement avant, pendant ou après l’orgasme. Cette crise provoque une forte douleur qui peut intervenir de deux façons, partant de la base de la nuque et irradie tout le crâne de façon très violente, ou pulsant dans les tempes. Particulièrement gênante, la Céphalée peut interrompre votre rapport et vous obliger à vous reposer pendant plusieurs heures pour disparaître.

Quelle différence entre Céphalée et Migraine?

Les Céphalées et les Migraines sont très différentes.

La Migraine est une maladie qui se manifeste par de nombreuses crises, une douleur qui perdure jusqu’à 72 heures, par pulsation/battement et une éventuelle sensibilité à la lumière, voire des nausées.

La Céphalée est un mal de tête violent qui peut survenir par exemple à la suite d’un choc, pouvant durer plusieurs jours et donnant l’impression d’avoir le crâne compressé. Cependant, ces douleurs ne sont pas si facile à différencier, notamment quand les céphalées deviennent chroniques et quand elles sont quotidiennes.

Qui est touché par les maux de tête au moment de l’orgasme ?

maux de tete cephalee orgasmique coitale

Les Hommes et les Femmes sont tous deux touchés par les Céphalées Orgasmiques, il semblerait cependant que les Hommes soient davantage sujets à ce problème. On estime qu’une personne sur cent serait touchée, en sachant pertinemment que la plupart des cas ne sont pas déclarés. En général, les personnes souffrantes sont plus touchées à deux époques de leur vie : la vingtaine et la quarantaine.

Les personnes souffrantes peuvent ne pas avoir rencontré ce problème pendant des années puis y être sujettes de façon brutale.

Quelles sont les causes des céphalées orgasmiques ?

Plusieurs causes ont été avancées pour comprendre l’origine de ces maux de tête, bien que le sujet ne soit pas encore très maîtrisé au niveau médical.

La première cause viendrait d’une tension musculaire forte au niveau des cervicales au moment de l’éjaculation, qui provoquerait une vive douleur au niveau du crâne, capable de faire stopper le rapport à la personne souffrante.

La seconde cause possible serait une augmentation de la pression sanguine dans le cerveau, appelée syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible.

Les céphalées peuvent aussi survenir après la prise de certains médicaments pour les troubles cardiaques, des décongestionnants pour le nez, des antidépresseurs … Ces maux de tête touchent aussi davantage les consommateurs de cannabis.

Les deux types de céphalées orgasmiques

different type cephalee orgasmique coitale

Il existe deux principaux types de maux de tête au moment du coït :

  • Un mal de tête au niveau des tempes, des deux côtés du crâne, avec une sensation de pulsation
  • Un mal de tête qui commence à l’arrière de la tête et remonte sur le crâne avec une sensation de « casque » avec une sensation de compression

Quelles sont les conséquences des Céphalées orgasmiques ?

La plupart des Céphalées sont bénignes mais font cependant très peur car elles sont très douloureuses. Elles peuvent être interprétées par les personnes souffrantes comme une rupture d’anévrisme ou un AVC… Calm down !

La principale conséquence d’une Céphalée orgasmique résulte dans le peur du souffrant d’y être de nouveau confronté. Celui-ci peut donc chercher à retarder l’éjaculation, voire même éviter le rapport sexuel dans sa globalité, de peur de ressentir de nouveau cette souffrance : il s’agit de la conduite d’évitement.

Si le souffrant n’évite pas le rapport, il peut anticiper la douleur et stresser, ce qui peut également déclencher des douleurs, et provoque un cercle-vicieux infernal.

Que faire lorsqu’on est sujet aux maux de tête des Céphalées Coïtales ?

mal de tete pendant sexe orgasme cephalee

Lorsque vous êtes sujet aux Céphalées Orgasmiques, le mieux, c’est de consulter.

Si vous avez besoin de temps pour vous préparer émotionnellement, alors profitez de ce temps pour préparer aussi votre rendez-vous.

Être attentif et suivre l’évolution des maux de tête

Le premier bon réflexe quand ça vous arrive, c’est d’être attentif et de commencer par noter l’évolution de ces crises :

  • Sont-elles présentes à chaque rapport ?
  • Si ce n’est pas le cas, y a-t-il des points communs quand cela arrive ?
    Par exemple, consommation de médicaments particuliers ou cannabis, journée éprouvante, position…
  • Quelles zones de la tête cela concerne-t-il et dans quel ordre ?
  • Quelle sensation de douleur ressentez vous ?
    Est ce que ça vous lance ? Est ce que ça vous compresse ? Est ce que ça vous tend ?
  • Pendant combien de temps ces douleurs durent-elles ?
  • Avez-vous des vertiges ? Des nausées ? Des sueurs ?
  • Lorsque ça arrive, êtes vous sensible à la lumière ? Au bruit ? À l’effort ?

Le fait de vous poser toutes ces questions et d’être plus attentif vous permettra de mieux renseigner votre médecin si vous décidez de consulter, il sera plus à même de vous donner des réponses claires.

Mettre sa pudeur de côté et aller consulter un médecin, voire un neurologue

Vous vous y attendiez et c’est un fait, si ces crises surviennent fréquemment et qu’elles vous angoissent (et si de plus vous consommer des produits qui peuvent être la cause de ces maux de tête) alors il est indispensable de consulter un médecin.

Ce qui est important, c’est de mettre le risque d’hémorragie cérébrale de côté grâce à l’expertise d’un neurologue. Le corps médical peut aussi prescrire certains traitements en fonction du type de Céphalée.

Dans la plupart des cas, les Céphalées peuvent être guéries et vous pourrez de nouveau vaquer à vos rapports sexuels sans craindre le moment de l’orgasme.

Le sexothérapeute comme allié de la personne qui souffre de maux de tête

Le sexothérapeute peut également être un très bon allié pour toutes les personnes qui souffrent de céphalées coïtales. Déjà parce que celui-ci pourra vous écouter, vous rassurer et vous aider concernant un stress éventuel ou un comportement d’évitement des rapports, mais aussi parce qu’il pourra vous conseiller, notamment au niveau des meilleures positions à adopter pour éviter de déclencher ce type de crise.

En effet, les douleurs pouvant survenir à cause de tensions musculaires ou de l’afflux sanguin au cerveau, la personne souffrante devra privilégier une position dans laquelle la tête est plus haute que le reste du corps, et où la nuque est au repos de préférence.

Vous êtes à présent arrivé à la fin de cet article sur les maux de tête qui surviennent lors de l’orgasme. N’hésitez pas à nous partager votre expérience et vos conseils pour soulager ces crises !

13 Commentaires

  1. Personne n’a commenté.
    Je me lance.
    Bonjour,
    Femme de 35 ans en couple 8 ans…
    J’ai toujours des problèmes pour l’orgasme à cause du stress peut être et j’avais eu des soucis de santé…
    Pendans mes vacances ça m’a chatouillé et me suis dit faut que je débloque ça. Je m’installe dans ma douche et commence à me masturber en me servant de l’eau chaude… Et là le plaisir commence à monter et d’un coup j’ai senti comme mon sang monter d’un coup au cerveau. Vite je sors et me couche dans le noir. Je prends mon téléphone et tombe sur : céphalée orgasmique. Une céphalée qui a durée une journée et j’avais des maux de têtes pendant 10 jours… Plus ou moins supportables. Donc si je déduits ce que je lis sur internet c’est bien une céphalée orgasmique j’ai eu la pire douleur de ma vie. Je dois voir mon gyneco pour mon rdv annuel je vais lui en parler. Ne soyez pas timides on peut en parler entre nous…

  2. Je suis une femme de 33 ans et pour la première fois lors d’un rapport sexuel avec un partenaire au moment de l’orgasme j’ai été prise de ce violent mal de tête, qui est monté progressivement en même temps que l’excitation mais qui a été d’une violence inouïe. J’ai cru en effet être en train de faire une rupture d’anévrisme (et pourtant je suis dure au mal), la peur de ma vie, j’ai stressé pendant 3 jours à être attentive au moindre vertige… et puis rien! Il ne s’est rien passé si ce n’est une migraine pendant 24h. J’ai également regardé sur internet, découvert la céphalée orgasmique qui a l’air de correspondre mais pour ma part le mal de tête se localise à droite au niveau de la tempe, rien sur le reste du crâne. J’ai ré essayé seule et même douleur les 2 fois. Je vais prendre rdv pour consulter mais cela m’inquiète car je me sens vraiment effrayée à l’idée de souffrir à nouveau.

  3. Homme de45ans j’ai également ressenti ces douleurs en me masturbant. douleur crescendo avec la montée de l’orgasme. C’est la 3ième fois que ca m’arrive en 4 ou 5 ans. A chaque fois lors d’une masturbation dans une période de fort stress (position allongée ou debout). Ces douleurs lsaccompagnaient de sueurs froides mais disparaissaient juste après après un exercice respiratoire (lente inspirations et expirirations façon exercice de relaxation)

  4. Bonjour,
    Je suis un homme de 51 ans
    Je ressens les douleurs dans la tête quand je fais l’amour et surtout lorsque le penis n’est pas en érection maximale. Ou lorsque je me masturbe
    Ça fait deux ans depuis que j’ai commencé à ressentir cette douleur qui part du cou jusque en pleine nuque.

  5. Je suis un homme de 37 ans, ça m’est arrivé aujourd’hui pendant la masturbation.
    J’étais debout et j’ai eu un très violent mal de tête à l’orgasme. Je ne l’ai pas senti venir de la nuque mais j’ai eu une forte compression sur tout le crâne. Très très flippant… Ça a duré quelques secondes uniquement mais la violence de la douleur et la surprise font perdre la notion du temps.
    16 heures plus tard j’ai encore mal à la tête, rien d’insurmontable mais c’est bien présent.
    Je suis pas plus stressé qu’à l’habituelle mais peut être un peu plus fatigué. Par contre j’ai déjà eu des orgasmes dans des conditions pires que celle dans laquelle je suis, sans pour autant avoir de céphalées. Fait chier…
    Je vais attendre d’être bien en forme avant de recommencer, cette fois ci avec un rapport, mais je dois avouer que j’appréhende…
    Le site rassure un peu et les commentaires aussi, car je me sens bloqué d’en parler à ma femme.
    Croisons les doigts pour la suite et courage à toutes et tous

    • Bonjour,

      J’ai 58 ans, je n’ai jamais vraiment eu d’orgasme avec un partenaire sauf si mon clitoris est stimulé en même temps. C’est très frustrant car l’homme a le sentiment de ne pas suffir et moi celui d’être anormal. Pour couronner le tout, j’ai de très violents maux de tête qui durent même après. Je simule pour en finir au plus vite. Je vis cela comme une frustration et j’ai peur d’un AVC ou une rupture d’anévrisme. Cela me refroidit quelques temps, le temps d’avoir oublié le phénomène.
      Merci pour les commentaires, je me sens moins seule. J’ai en ce moment encore mal à la tête, après maturation car j’essaie de voir si j’ai des organes, ouais, si j’y arrive quoi ! Et pour récompense j’ai chopé un mal de crâne carabiné.
      J’ai décidé de consulter. Pour les deux problèmes.
      Bon courage à tous.

    • Bonjour Esteban,
      Merci pour ton commentaire.
      A ta place, j’en parlerait à ma femme. Lui dire ce qui se passe, la consultation du site qui fait savoir qu’on n’est pas seul que cela n’a rien à voir avoir l’autre puisque ça arrive dans les plaisirs solitaires.
      Tu peux aussi lui avouer ta peur de le lui avouer et pourquoi.
      Si tu aime ta femme et que tu est bien avec elle, elle t’accompagnerai plutôt que de te juger et elle aura le sentiment d’être plus que ta femme mais aussi une alliée face à la vie qui n’est pas toujours facile.
      Enfin, consulté au plus vite, ça n’a rien de drôle la souffrance.
      Bon courage.

  6. Bonjour à tous,

    Je suis un jeune homme de 34 ans et ca fait à peu près 3-4 mois que ca commencer les douleur crâniens lors des rapports sexuel avec ma partenaire. Ca fait 11 ans que je suis avec ma partenaire et nous sommes très actifs au niveau du sex (2*semaine ). Par contre, je m’aperçois que c’est par période de 2 a 3 semaines que les douleurs se manifestent et c’est souvent lorsque l’excitation est à son maximum avant l’éjaculation et par la suite. Dans mon cas, ca dure quelque heures après l’orgasme et s’en va par elle même tranquillement pas vite. Ensuite pus rien pendant plusieurs semaine. J’essaye de voir et comment la douleur se manifeste en observant mon rythme de vie ( période de stresse ou fatigue ou alimentation etc )… Je crois avoir fait un lien sur le fait que je suis un consommateur de cannabis ( un joint par jour ) et à chaque fois que j’arrête de fumer pour une période X j’ai l’impression que les douleurs se manifestent par la suite. On ma dit par mon docteur de prendre des Advil avant les rapports sexuels ( préventif ) mais ca n’empêche pas d’avoir mal quand même et la douleur et si intense que j’ai l’impression que ma tête va exploser et pourtant je suis pas quelqu’un qui a mal a tête même presque jamais sauf depuis quelque mois… Ca fait peur mais en lisant sur le site, ca me rassure de voir que je suis pas fou et ma conjointe est au courant de mon problème mais nous en sommes au tout début. Le truc, c’est d’en parler le plus vite possible à sa partenaire pour éviter tout conflits. Je suis un peu triste de vivre ce problème car j’aime le sex avec ma conjointe et dans mon cas , ca serait à tous les jours et d’avoir un problème de maux de tête me fais capoter. Je crois sincèrement que le Cannabis est la cause de tout cela et j’espère que je vais arrêter une bonne fois pour toute. Etk, j’élimine cette hypothèse en espérant que le tout va se passer comme les autres fois.

    Je vais vous revenir si cela à régler mon problème. Bonne chance à tous et hésiter pas a en parler, C’est libérateur.

  7. Bonjour hommes 37 ans J ai cela depuis des années par période quand cela m arrive je passe directement ma tête sous l eau froide et ça passe mais la 1 fois c était le stress total . Si je suis trop excité ou dans une position ou ma nuque et mes épaules sont contracté d office le mal de tête donc après direct eau froide sur le crâne 3-4 minutes et ça passe .

  8. Bonjour à tous,

    Homme de 27 ans. C’est la deuxième fois que je vis cette situation. Je n’ai pas vu de solutions rapides alors je vous partage mes trucs.

    Pour soulagement rapide. J’applique de l’huile de menthe poivrée dans la région de la nuque, du cou et du front pour créer une sensation de froid. Advill au besoin. Puis grandes inspirations et expirations.

    Généralement les douleurs sont pires Après masturbation debout et suite à un rapport missionnaire. C’est l’expérience que j’ai vécu.

    La première fois, j’ai consulté un chiropraticien qui m’a bien examiné et après 2 rencontres en 7-8 jours, les céphalés ont cessé.

    Maintenant 4 ans plus tard, nouvel épisode de céphalées coïtales. Mais cette fois je suis 2 mois en Europe … Je crois que le voyage épuisant, le stress du déplacement et le cannabis consommé une fois arrivé ont eu raison de ma situation.

    Seul hic c’est qu’étant en Europe je ne me vois pas consulté un chiropraticien que je ne connais pas.

  9. Bonjour à tous,
    Je suis une femme âgée de 55 ans. J’ai eu cette douleur atroce pour la première fois lors d’un rapport sexuel avec mon mari samedi dernier. C’est arrivé progressivement, à mesure que l’excitation montait, et c’est devenu insupportable juste avant l’orgasme, au point de ne pas pouvoir l’atteindre en raison de la douleur. Étant une personne migraineuse de nature, je ne m’en suis pas fait ave ça. Par contre, le lendemain (dimanche), même situation. Là j’ai commencé à me poser des questions… On a décidé de prendre un break lundi. Mais hier(mardi), la même chose s’est reproduite. La douleur était tellement forte que j’en avais la nausée. J’ai pris du advil et du tylenol mais la douleur n’est pas complètement disparue. Aujourd’hui, plus de 12 heures plus tard, j’ai encore mal. J’ai peur de ne plus pouvoir avoir de plaisir à cause de ça. Si quelqu’un a déjà consulté à ce sujet et a de bons conseils, merci d’en faire part!

  10. Bonjour,

    Femme 50 ans. J’ai eu, il y a de cela 3 ans, des episodes de violents maux de tête avec la montée de l’excitation pour culminer lors de l’orgasme . Comme mon père est décédé d’une hémoragie cérébrale, la situation m’a bien inquiétée. Consultation medicale + scan cerebral , tout était normal. Le fait de positioner ma tête plus haut ( genre 2 oreillers ) , les épaules suportées par l’oreiller et le cou en position neutre attenuait la douleur lors des relations ou masturbation. Les cephalees ont disparues après une ou deux seances de massage de la region cervicales.

    Depuis 3 semaines retour à la case départ. J’ai mal forcé et depuis je ressens de l’inconfort / tension dans la nuque, le cou et le haut des épaules et les elancements foudroyants dans la tete sont de retour. J’ai tellement pas le goût d’aborder la question avec mon chum, tout allait si bien entre nous.

    J’essais de rester zen, la douleur ne se manifeste pas à tout coup et mon rv en massothérapie est pris 🙂
    Courage, moi c’est parti la première fois comme s’est venu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici