Home / beauté/bien-être / bien-être / Cannabis, CBD, THC : ce qui est légal (et ce qui ne l’est pas !)

Cannabis, CBD, THC : ce qui est légal (et ce qui ne l’est pas !)

C’est vrai qu’avec tous les produits au cannabis qu’on trouve sur le marché aujourd’hui, et le nombre grandissant de pays ou de régions qui autorisent la vente de cannabis médical dans le monde, on s’emmêle un peu les pinceaux…

En France, qu’est-il légal de faire ou d’acheter quand il s’agit de cannabis ? Fumer, acheter, cultiver, vapoter, se soigner… On s’est renseignés pour vous !

Acheter vs. faire pousser, que dit la loi ?

Cannabis récréatif, bien-être ou thérapeutique, en France on ne fait pas la différence. Vendre (et donc acheter !) du cannabis sous sa forme non transformée est prohibé. Mais, et si on faisait pousser nos petits plants ? Et bien figurez-vous, et c’est bien là tout le paradoxe, que vous pouvez légalement acheter des graines de cannabis (il en existe même une palanquée de variétés !), mais qu’il vous est interdit de les faire pousser… En revanche, vous pouvez les faire germer si c’est pour les manger en salade, les regarder dans le blanc des yeux, les collectionner, jouer aux billes avec… mais la loi vous interdit de les enterrer dans un pot…
On tient à vous rappeler tout de même que la plante de cannabis, Cannabis sativa, n’est rien d’autre que du chanvre, sélectionné pour sa teneur élevée en THC (le tétrahydrocannabinol – c’est lui qui a des propriétés psychotropes). En dessous de 0,2% de THC, on parle d’un plant de chanvre, et plus d’un plant de cannabis. Le chanvre lui, vous pouvez en planter plein votre jardin, les douanes ne vous tomberont pas sur le coin du nez !

Et tous ces produits à base de cannabis alors ?

Huiles, crèmes, bougies, gélules… Aujourd’hui, vous pourrez trouver des produits « à base de cannabis » un peu partout. C’est là qu’on se doit de vous parler (un tout petit peu, promis !) de chimie, pour vous expliquer la différence entre CBD et THC. Le THC (Le Δ-9-tétrahydrocannabinol pour être tout à fait précis), on en a parlé plus haut, possède des propriétés psychotropes. La teneur en THC des plants de Cannabis sativa dépend des variétés, et les variétés illégales (donc les plus riches en THC…) ont été soigneusement sélectionnées par la douce main de l’homme. Mais le chanvre contient plus d’une centaine de cannabinoïdes différents, parmi lesquels le CBD (autrement appelé cannabidiol). Le CBD ne possède pas de propriétés psychotropes, mais pourrait en revanche posséder nombre de propriétés thérapeutiques (lutte contre l’inflammation, les nausées, l’angoisse, les convulsions, ou encore la croissance des cellules cancéreuses). Ces propriétés sont encore à l’étude, ce qui explique les précautions prises par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), qui vient seulement d’autoriser son expérimentation en France.

Bref, maintenant que vous savez cela, sachez que la loi est très précise : les variétés de chanvre pouvant être utilisées pour fabriquer ces produits dérivés doivent contenir moins de 0,2% de THC, et que la liste de ces variétés est détaillée (et inscrite elle aussi dans la loi!). Seules les graines et fibres peuvent être utilisées, il est interdit de concocter quoi que ce soit avec les fleurs (même de ces variétés là !). C’est donc dans le cadre de ces conditions-là que vous pouvez aujourd’hui légalement vapoter du CBD, vous tartiner à la crème hydratante au cannabis, ou encore trouver de l’huile de CBD (sous sa forme originale comme en gélules) à des fins « thérapeutiques ».

De plus en plus de voix s’élèvent pour une légalisation raisonnée du cannabis en France, où la législation est encore l’une des plus sévères des pays industrialisés. Les premiers essais thérapeutiques autorisés par l’ANSM semblent indiquer un possible assouplissement de la loi quant à un usage thérapeutique à l’avenir – en fonction de l’issue de ces études bien entendu ! Quant à une légalisation du cannabis récréatif, ce n’est pas pour tout de suite, mais qui sait…

About La rédac

La rédac' de GentlemanModerne.com. Article écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l’article sont les miens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *