Home / Article au top / Elvis & Nixon ou l’alchimie parfaite du surréalisme et de la truculence

Elvis & Nixon ou l’alchimie parfaite du surréalisme et de la truculence

elvis et nixon critique film

Elvis & Nixon invoque deux icônes de l’Amérique moderne, deux mythes qui ont participé à l’aura de souffre de l’Oncle Sam. La plus grande star du Rock rencontre le président démissionnaire suite au Watergate en 1970 pour une requête complètement ubuesque. La réalisatrice Liza Johnson joue sur les images publiques pour les densifier avec quelques touches de blessures personnelles et de recul. Un film divertissant et truculent qui fait s’écarquiller les yeux. Comme si Obama rencontrait Beyoncé. D’ailleurs…

elvis et nixon critique film test

Critique du film Elvis & Nixon

Quand le King Elvis envoie une requête à Richard Nixon pour lui demander un badge officiel du bureau fédéral des narcotiques, le président navigue entre perplexité et ahurissement. Le plus gros vendeur de disques de l’après-WWII demande à rencontrer personnellement l’homme le plus puissant du monde, on nage entre surréalisme et truculence. Très haut perché dans les nimbes de sa gloire éternelle, Elvis Aaron Presley n’a même pas conscience de la bêtise de sa demande. Il y croit mordicus et aucun de ses proches n’ose le réveiller de son songe. Et le pire est que la rencontre a vraiment eu lieu. Devant le refus catégorique de Nixon de s’abaisser à tant de fadaise, ses équipes parviennent à le convaincre de l’impact prodigieux sur sa popularité auprès des jeunes. Séduit par l’attrait de sondages positifs, Nixon consent à l’inimaginable.

elvis et nixon critique film avis

Héros de House of Cards dans les habits de l’impitoyable Frank Underwood, Kevin Spacey brouille les pistes avec talent. D’un président imaginaire à un président ayant réellement existé, la passerelle est courte et d’autant plus saisissante que Nixon s’est fait démissionner avec fracas suite aux révélations du Watergate. Le récent Frost/Nixon de Ron Howard insistait sur cet épisode peu glorieux de l’histoire politique américaine. Entre deux morceaux funky à souhait de groupes de légendes, Elvis & Nixon raconte l’alchimie parfaite entre deux personnages que tout semble opposer. Le réalisme taciturne de l’un contre la voie lactée de l’autre, dans un contexte si inconcevable que seule une photo en N&B permet d’en attester la véracité. Michael Shannon prouve une fois de plus son art pour du travestissement. Aucun des deux ne ressemble vraiment aux personnages historiques mais leurs attitudes convaincraient jusqu’à Priscilla Presley et Pat Nixon. Et si les débuts de la rencontre insistent sur une méfiance réciproque, le courant passe bien vite.

elvis et nixon critique film test avis

Conclusion

Le film Elvis & Nixon se regarde comme un documentaire réalisé par Mike Meyers ou les Monty Pythons. Pour un humour corrosif et une plage d’histoire un peu oubliée mais significative. Politiques et people se mélangent maintenant allègrement, ce n’était pas vraiment le cas il y a 40 ans. Elvis et Nixon ont ouvert la voie à une relation incestueuse qui n’est pas prêt de se finir…

Voir Elvis & Nixon sur Amazon.

La bande annonce

 

Stanislas Claude (207 Posts)

Critique de cinéma sur CulturAddict, le site culture qui monte, car la culture est une drogue dure et sur Publik'Art. Passionné par la mode et ouvert sur le monde du Gentleman Moderne


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *