Home / Article au top / [Critique] « Ça », un remake soigné et efficace

[Critique] « Ça », un remake soigné et efficace

critique ca film avis

Téléfilm qui aura marqué une génération entière, Ça revient sur grand écran vingt-huit ans après le premier. Adapté d’un roman de Stephen King, Ça se voit donc offrir un remake. Évidemment attendu au tournant, ce remake avait donc la lourde tâche de succéder à un téléfilm qui encore aujourd’hui reste dans les souvenirs de la génération qui avait accueillit le film. Ce nouveau Ça est il à la hauteur des espérances ? Réponse dans la critique.

 

Ça, la critique du film

Dans la petite ville de Derry, les enfants disparaissent mystérieusement les uns après les autres. Durant ce temps, sept enfants se forment et s’unissent après avoir tous été confrontés à des événements horribles et étranges : la rencontre avec « Ça ». les sept enfants, décide de prendre les choses en main en partant à la recherche de la créature. Voilà donc le postulat de départ du film d’Andrés Muschietti (Mama) et qui à peu de chose près ne diffère pas vraiment du téléfilm de 1990. Ce n’est probablement pas pour le scénario que cette nouvelle adaptation du roman de Stephen King nous marquera. Le long métrage n’étant pas véritablement surprenant et restant ancré dans les carcans des films d’horreur moderne, difficile d’encenser cette partie du film. Néanmoins, le réalisateur argentin s’est subtilement débarrassé de la construction en flashback pour ne s’attarder que sur l’enfance des personnages et ainsi proposer un récit sans réel problème et sans temps mort. Les deux heures du long métrage passent à une vitesse folle.

critique ca film avis horreur

En terme de mise en scène, Andrés Muschietti a réussi à faire quelque chose de très léché. D’une part par son époque, puisque le film est un petit plaisir sorti tout droit des années 80 en reprenant tous les codes des films représentant durant cette époque. D’autre part grâce à sa mise en scène très old school le réalisateur de Mama s’offre une approche qui lui permet de nous offrir une esthétique et une ambiance digne de ce nom. À tel point, que certaines séquences sont finalement assez surprenantes tant elles sont glauques, notamment une certaine scène dans la salle de bain qui ravira probablement les spectateurs. Le travail sur les lumières met en valeur les plans de Mushchietti et permet d’autant plus de rendre Grippe-Sou très effrayant. 

critique ca film avis epouvante

Pourtant, la force de ce long métrage réside dans son casting. En effet, difficile de reprocher quoi que ce soit aux acteurs choisit par l’argentin. D’une part, car les gamins choisit sont d’une justesse incroyable, mention spéciale à Sophia Lilis qui explose l’écran, mais aussi et surtout grâce à Bill Skarsgåd qui incarne le nouveau clown et qui offre une interprétation hallucinante. Le travail effectué autour des personnages est intéressant, le réalisateur est parvenu à offrir un groupe de jeunes où chacun se démarque des autres avec des motivations propres et personnelles. On reconnaitra d’ailleurs Finn Wolfhard que l’on avait découvert l’an dernier dans Stranger Things et qui offre au film un personnage de comic relief assez tordant. Évidemment, il serait assez difficile d’écrire cette critique sans évoquer Bill Skarsgård qui succède à Tim Curry dans le rôle du clown. On ressort conquit de ce nouveau Grippe-Sou, même si celui de Tim Curry n’est pas détrôné, skarsgåd parvient tout de même à nous proposer une version terrifiante. On regrettera seulement l’emploi de technique un peu cache misère afin de s’assurer la peur des spectateurs. Notamment sur les mouvements en accélérés du clown. Ce qui subjugue réellement avec ce remake, c’est sa capacité à citer Stephen King sans en faire un simple copié collé et en réussissant à reprendre les thèmes chers à l’auteur tout en allant plus loin. Comme par exemple la manière de mettre en avant le dépassement de soit même face à nos peurs les plus profondes. Rare sont les films d’horreur moderne à trouver un tel équilibre entre esthétique et lecture plus profonde. 

critique ca film avis clown

Le principal défaut que l’on pourra faire à Ça, est qu’il s’enferme un peu trop dans le cinéma d’horreur hollywoodien classique. Avec le réalisateur de Mama, on aurait pu avoir un long métrage aux antipodes des carcans actuels, mais les producteurs ont semble-t-il préféré rester assez classique. En termes de compositions musicales, assez discrètes et pas vraiment marquantes on a une nouvelle fois tendance à penser qu’elle se rapproche finalement des productions d’horreur modernes.

Mon avis sur Ça

Vous l’aurez compris, Ça a de nombreuses qualités. À commencer par son casting, qui porte littéralement le film du réalisateur argentin. Ce remake peut aussi se vanter de proposer des séquences plutôt convaincantes et un Grippe-Sou  très en forme. Finalement, la seule déception que l’on a, réside dans le manque d’originalité du film d’Andrès Muschietti et son enfermement dans l’horreur classique hollywoodienne de ces dernières années. Malgré tout, difficile de ne pas vous encourager à aller voir le film tant ses nombreuses qualités prennent le dessus sur le reste. Assurément le film de la rentrée !

bouton amazon blog homme lifestyle

La bande annonce :

Anthony Corbelli (79 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

One comment

  1. Salut,
    J’ai récemment vu ce long-métrage et j’ai vraiment adoré ! Je trouve que l’histoire est bien cousue et le frisson était au rendez-vous. Toutefois, je dois avouer que ce n’est pas le meilleur film d’horreur que j’ai vu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *