Home / Article au top / Un Tartuffe de Gala sur la scène des Ateliers Berthier

Un Tartuffe de Gala sur la scène des Ateliers Berthier

tartuffe ateliers berthier avis

La tragique disparition de Luc Bondy prive les amateurs de théâtre d’un des plus grands metteurs en scène actuels. Pour ceux qui ont assisté aux pièces jouées à l’Odéon, Ivanov, Les Fausses Confidences, Le Retour et Tartuffe, la nouvelle de son décès laisse le coeur gros et la mine triste. Sa nouvelle mise en scène Othello a été mise entre parenthèses car sans son immense mentor, impossible de jouer cette oeuvre. Comme un hommage, Tartuffe est repris du 28 janvier au 25 mars aux Ateliers Berthier. Et quelle surprise! Le souvenir encore vibrant des représentations de 2014 laisse place à une variation burlesque très différente. Ce n’est plus la même pièce. Les interprètes ont été en partie renouvelés avec toujours le magnétique Micha Lescot en tête d’affiche. Et il faut absolument voir cette pièce!

tartuffe ateliers berthier avis critique luc bondy

Tartuffe est une caricature de bigot hypocrite, invoquant Dieu pour son intérêt personnel et des fins non avouables. Molière adorait rouler dans la gadoue médecins, bourgeois, nobles et prêtres pour faire ressortir leurs travers les plus vils. Tartuffe est pris en affection par Orgon, personnage de cour à la haute estime de lui-même. Orgon est manipulé par l’intriguant à la dévotion hypocrite et à l’intérêt très humain pour l’épouse d’Orgon, Elmire. Tandis que son riche protecteur le destine à épouser sa fille Marianne, Tartuffe tombe dans le piège tendu par Elmire, visant à démontrer à Orgon l’inconstance du soi-disant saint homme. Mais Tartuffe se venge en voulant faire expulser Orgon et sa famille de chez eux sur la foi de papiers compromettants en sa possession. Bien heureusement, Tartuffe sera démasqué, mettant fin à la mascarade.

 

La critique de Tartuffe aux Ateliers Berthier

Personnage volontairement bouffon et grotesque, Tartuffe est l’archétype du filou visible à des kilomètres. Mais scélératement pervers et discret, il mène Orgon par le bout du nez. Si le spectateur et quelques autres personnages ne sont pas dupes, Tartuffe a suffisamment de talent pour conserver toute la considération de son puissant ami et tourner en ridicule les allégations de ses contempteurs. La tirade la plus universellement connue de la pièce « Couvrez ce sein que je ne saurais voir » résume bien le personnage. Si la poitrine opulente de la servante Dorine semble offusquer Tartuffe, il n’en jette pas moins un regard lubrique tout en jetant mollement un mouchoir sur l’objet de sa concupiscence. Tartuffe caricature si bien les basses puisons humaines qu’il est rentré dans le langage commun.

tartuffe ateliers berthier avis critique scene

Dans la mise en scène de 2014, Micha Lescot campait un Tartuffe à l’attitude hautaine et détachée. Au dessus de la mêlée, il semblait contempler le petit théâtre de ses semblables dans une maison bientôt toute entière sous sa coupe. Loin de l’habituel burlesque, Luc Bondy faisait de Tartuffe un personnage plus hostile que drolatique, comme une menace fantôme. Un héraut des forces obscures, de qui on ne rit pas mais qui effraye par son attitude impassible. La mise en scène 2016 rend à Tartuffe sa bouffonnerie proverbiale. Son apparition sur scène est un bijou d’humour. Le bras maigre de Micha Lescot apparait entre les rideaux, glissant langoureusement sur l’étoffe comme pour rappeler la folle nuit d’ébats passée avec une servante toute ébouriffée. Si le personnage apparait tardivement sur scène, il accroche immédiatement tous les regards. Chaque mimique décrochée par Micha Lescot soulève l’enthousiasme. L’outrance de son attitude tranche avec un Orgon collé serré interprété impeccablement par Samuel Labarthe. Les autres acteurs sont au diapason d’une mise en scène enlevée et rocambolesque.

tartuffe ateliers berthier avis critique

De nombreux acteurs apparaissaient déjà dans le récent Ivanov, à commencer par Victoire du Bois. En Marianne, elle lutte vigoureusement pour sauvegarder son indépendance face à une créature vue comme malfaisante. A la troupe s’est ajoutée la volcanique Audrey Fleurot, objet de toutes les attentions du faquin.

tartuffe ateliers berthier avis critique piece

 

Bilan

Les 2 heures du spectacle passent dans un souffle, le public reste en admiration devant ce spectacle total. Les rires fusent devant les péripéties de l’anti-héros et l’abattement de détracteurs eux même dénigrés. Si la pièce est connue et le destin de Tartuffe écrit d’avance, il y a toujours ce doute que le metteur en scène puisse le faire finalement vaincre. Il en reste un personnage clownesque qui ravira les fans de Micha Lescot et de la mise en scène cadencée de Luc Bondy. Nul doute qu’il aurait adoré cette nouvelle prestation de la troupe, Il ne vous reste plus qu’à les découvrir vous-aussi.

Informations: http://www.theatre-odeon.eu/fr/2015-2016/spectacles/tartuffe

Ateliers Berthier: 1, rue André Suares, Paris 17e (angle du bd Berthier), Porte de Clichy.

 

Stanislas Claude (211 Posts)

Critique de cinéma sur CulturAddict, le site culture qui monte, car la culture est une drogue dure et sur Publik'Art. Passionné par la mode et ouvert sur le monde du Gentleman Moderne


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

2 comments

  1. Cela fait envie d’aller voir la pièce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *