Home / Article au top / [Critique] Ant-Man et la Guêpe : un Marvel sympathique

[Critique] Ant-Man et la Guêpe : un Marvel sympathique

critique antman et le guepe

Trois ans après avoir introduit le super-héros de la taille d’une fourmi dans un premier film solo, puis en compagnie de Captain America et sa bande dans Civil War, Scott Lang est de retour pour une deuxième aventure, mais pas vraiment seul. Le premier avait été un petit succès au box office et avait en parti convaincu le public et la presse, le studio aux grandes oreilles offre donc logiquement une suite à l’histoire d’Ant-Man, un pari qui devient soudainement très compliqué lorsque celle-ci arrive après Avengers Infinity War. Que vaut celle suite ? Réponse dans la critique.

Ant Man et la Guêpe, la critique

Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de la Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…

Anecdotique mais sympathique !

Peyton Reed, le réalisateur du premier, est donc de retour derrière la caméra accompagné de presque tout le casting d’Ant-Man avec quelques ajouts. Si vous vous demandiez comment Ant-Man et la Guêpe allait raccrocher les wagons avec le dernier Avengers, il ne le fait tout simplement pas. On apprend donc très rapidement dans le film que l’histoire se déroule deux années après les pérégrinations de Ant-Man à Berlin dans Captain America Civil War et donc quelques temps avant le claquement de doigt de Thanos. Un choix finalement plutôt malin puisque cela permet au long métrage de Reed de ne pas s’imposer un contexte difficile et de faire office de suite à Infinity War. Kevin Feige et ses équipes étant très frileux sur la communication post Avengers Infinity War, ce petit tour de passe-passe permet donc aux équipes de respirer un peu. Revenons donc à Ant-Man et la Guêpe qui tout comme le premier opus est un Marvel Studios qui n’aura que très peu d’impact scénaristiquement sur le Marvel Cinématic Universe et qui fait du film un long métrage aux enjeux bien moins forts que le film dédié aux vengeurs. Dans ce nouveau film, Hank Pym et sa fille Hope cherchent un moyen de retourner dans le champ quantique, apparu à la fin du premier film, afin de ramener l’épouse et mère, Janet Van Dyne. Evidemment, Scott Lang étant le seul à en être revenu, ils vont donc devoir collaborer. Ant-Man et la Guêpe est donc assez prévisible, aucun twist ne viendra faire bondir le spectateur de son siège, mais en assumant son rôle de Marvel plutôt mineur ce nouvel Ant-Man s’en tire avec les honneurs.

critique antman et le guepe blog

Vraiment drôle !

Le premier film devait, fût un temps, être réalisé par Edgar Wright, mais quelques conflits plus tard et une patience limitée, le projet avait finalement été confié à Peyton Reed. Malgré le départ de Wright on sentait tout de même une légère influence Wright sur le script du film. Une influence qui disparaît dans ce second opus, mais qui ne fait pas perdre d’intérêt au film de Reed. Pour cause, l’une des grandes réussites de cette suite est une nouvelle fois l’humour. Marvel aime l’humour dans ses films de super-héros, mais le premier Ant-Man offrait un humour bien plus pop, comme pouvait déjà le faire les Gardiens de la Galaxie ou récemment Spider-Man. Le dénominateur commun étant évidemment des héros qui baignent dans cet humour dans leurs comics respectifs, mais surtout les interprètes choisis. Paul Rudd qui incarne Ant-Man depuis maintenant deux films est donc de retour pour camper Scott Lang et encore une fois l’acteur porte le long métrage. Paul Rudd est un acteur comique de talent et insuffle à Ant-Man une bouffée d’énergie et d’humour qui fonctionne très bien sûr l’ensemble du film. Alors, oui, quelques blagues sont parfois un peu pataudes, mais globalement sur les deux heures que propose ce nouveau film, l’humour fonctionne parfaitement.

critique antman et la guepe blog homme

Une guêpe timide mais un chouette groupe

La deuxième bonne idée du film est d’avoir offert une partenaire à notre héros. En effet, Scott Lang n’est plus le seul à s’amuser en costume puisqu’il est rejoint par Hope, incarnée par Evangeline Lilly, qui enfile pour l’occasion le costume de la guêpe. On le sait, Marvel depuis quelques films proposent des rôles féminins forts, que ce soit la Veuve noire, la Sorcière rouge, Shuri, Gamora et d’autres, la maison des idées baigne plus que jamais dans l’hollywoodE de 2018 en attendant un premier film solo féminin avec Captain Marvel. Ant-Man et la Guêpe est un duo qui fonctionne parfaitement à l’écran et donne à cette suite un côté toujours plus funky. Malheureusement le concept est assez limité puisque concrètement le film manque assez cruellement d’interactions entre le deux super. Pire, les séquences en team-up se font rares, un choix préjudiciable surtout que les quelques séquences offertes en duo fonctionnent plutôt bien. Néanmoins, au-delà du fait d’ajouter un partenaire à Paul Rudd, c’est plutôt une équipe qui est mise en avant, la même que le premier épisode laissait apparaître. Ainsi, toute l’équipe de bras cassé de Scott Lang est de retour et on ne peut que se réjouir du retour de Micheal Pena qui incarne Luis. Qui dit retour de Luis dit retour de ses histoires. Gros points fort du premier opus, les histoires de Luis sont moins fun et moins bien amenées que dans le premier opus, c’est peut être justement la touche Wright manquante du film. Par ailleurs, la dynamique d’équipe, bien plus importante que celle de duo, fonctionne parfaitement et là ou les interactions étaient manquantes pour Ant-Man et la Guêpe, elles répondent présentes pour l’équipe. La petite déception du film se situe surtout sur les séquences d’actions. Si en soit elles sont très entraînantes et bien filmées, elles sont toutefois moins travaillées en terme de jeu sur les échelles de plans. Là où le premier avait quelques séquences franchement inspirées sur le changement de taille, par exemple la première transformation de Lang ou la bataille dans la chambre de Casey, ce deuxième opus n’offre quasiment aucune scènes de ce genre. À l’exception de quelques combats qui utilisent les changements de tailles, en termes d’idées visuelles pures le film est bien en dessous des ambitions du premier.

critique antman et le guepe avis

Un ennemi transparent « à la Marvel »

Le gros point noir du film reste son manque d’enjeux, mais surtout une méchante anecdotique voir totalement transparente. Alors que Marvel semblait avoir appris de ses erreurs depuis quelques films et commençait à proposer des vilains avec de vraies motivations et une vraie utilité, notamment le vautour, Killmonger ou Thanos, le studio semble retomber dans ses travers. Ce qui avait longtemps été un gros problème pour la maison aux idées en est donc toujours un, les équipes semblent toujours autant bloquer lorsqu’il s’agit d’écrire les antagonistes des films. Ant-Man n’y réchappe pas, puisque le “Ghost” incarné par Hannah John Kamen ne fait peser aucune menaces sur le film, n’est pas charismatique et ne sert finalement que de prétexte pour faire avancer l’histoire du film. De même pour Laurence Fishburne, même s’il n’est pas vraiment un antagoniste, il ne sert à rien dans le film.

Mon avis sur Ant-Man et la Guêpe

Vous l’aurez probablement compris, mais Ant-Man et la Guêpe est un Marvel Studios assez mineur, surtout après Avengers Infinity War, mais qui offre quand même un spectacle divertissant. Cette suite peut s’appuyer sur un casting et un humour toujours aussi sympathique, ainsi qu’une mise en scène réussie. Ant-Man et la Guêpe offre une bouffée d’air dans l’univers Marvel le temps de se remettre de nos émotions après la bataille face au titan fou. Si vous aimez les films du studio et que vous aviez aimé le premier film vous devriez passer un bon moment devant cette suite. Ant-Man et la Guêpe est un film estivale dans la plus pure tradition, une bonne pioche.

Retrouvez le premier Ant-Man chez Amazon :

La bande annonce :

[Critique] Ant-Man et la Guêpe : un Marvel sympathique
4.5 (90%) 4 votes
Anthony Corbelli (94 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *