Home / Article au top / [Critique] Baby Driver : fun, généreux et 100% été

[Critique] Baby Driver : fun, généreux et 100% été

critique baby driver avis film

Décidément l’été s’annonce excellent pour Sony. Après Spider-Man Homecoming, le studio sort le nouveau film d’ Edgar Wright dans les salles françaises. Après ses déboires avec Marvel et le film Ant-Man, le cinéaste à qui l’on doit la trilogie Cornetto fait son grand retour accompagné d’un casting cinq étoiles. Baby Driver est-il le grand film que tout le monde attend ? Réponse dans la critique.

Baby Driver, la critique !

Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu.

critique baby driver avis film voiture

Avec Baby Driver, Edgar Wright reste dans le classicisme le plus total en terme de scénario. Il ne faut pas s’attendre à des twists ou à une intrigue très surprenante, puisque le film offre ce qu’il vend. Néanmoins, Baby Driver a beaucoup d’autres arguments de poids dans sa manche. On connait le talent du réalisateur pour nous offrir des films avec des rythmes parfaits et une mise en scène souvent très généreuses. L’exemple le plus probant serait sans aucun doute Scott Pilgrim, qui partage sans doute plus de points communs avec Baby Driver que l’on ne pourrait le penser. La musique est un élément majeur de la mise en scène de Baby Driver. Edgar Wright repose la pluspart de ses séquences d’actions sur le rythme et la musique. Ainsi, la scène d’introduction, pour ne citer qu’elle, est sans aucun doute l’une des plus réussies que l’on ait pu voir ces dernières années en nous offrant une course poursuite hallucinante sans temps morts et qui colle le spectateur à son siège. Cette introduction à le mérite d’être clair, Baby Driver sera totalement fun et décomplexé. Ce qui impressionne c’est de voir à quel point tout est pensé en fonction de la musique, les différentes cascades sont synchronisées à la seconde prêt. Evidemment, c’est le montage qui en ressort gagnant, car encore une fois Baby Driver peut se vanter d’offrir une leçon de montage aux productions actuelles. On ne peut absolument rien reprocher à la mise en scène du film, qui s’octroie même quelques moments totalement déjantés parfois même assez proche d’un film de Ben Ben Wheatley. Le réalisateur britannique fait de Baby Driver une véritable prouesse en terme d’esthétisme, de mise en scène et d’inventivité.

critique baby driver avis film amour

Autre point fort du long métrage, ses personnages. On le sait, Wright travaille énormément ses films et ses personnages. Baby Driver n’ y réchappe pas et propose des personnages totalement déjantés, haut en couleur et qui ne vous laisseront jamais de marbre. Aucun personnage ne donne l’impression de remplissage ou d’inutilité, excepté peut être “doc” incarné par Kevin Spacey. Evidemment, le casting porte le film tant les différents acteurs sont totalement impliqués. C’est Ansel Elgort (nos étoiles contraires), qui incarne le personnage principal de Baby. Personnage rêvant de s’échapper de sa vie de criminelle et parfaitement interprété par le jeune acteur qui offre à Baby une innocence et le fait briller. Pour les personnages secondaires on trouve au casting, Jamie Foxx, Kavin Spacey, Jon Bernthal, Jon Hamm, Eliza Gonzalez et Lily James qui incarne Debora, le love interest de Baby. Encore une fois, l’interaction entre Baby et la petite troupe de malfrat offre au film une réelle épaisseur et notamment dans les séquences où Baby et Debora partagent l’écran. Seul Kevin Spacey semble légèrement en retrait et un cran en dessous de ses partenaires de jeu.

critique baby driver avis film jamie foxx

Là où le film souffre véritablement, c’est sur sa narration et son écriture. Si techniquement le film propose des passages d’anthologie, l’écriture du film souffre et fait ressortir l’immense faiblesse scénaristique de Baby Driver. La faute à un manque de tension lors de toute la première partie du film, mais aussi et surtout à l’élément déclencheur du nœud dramatique qui intervient terriblement tard dans le film. Si le rythme des séquences d’actions est parfait, celui du film en général est assez mauvais avec une intrigue qui ne s’envole jamais. Certains choix de Baby sont même assez incohérents avec son but final et mettent à mal la cohérence du film.

Mon avis sur Baby Driver

Baby Driver est un film qui impressionne par la justesse de sa mise en scène, son action déjantée et son montage exemplaire. Le nouveau film d’Edgar Wright est d’une générosité inouïe et ne se moque pas de ces spectateurs. Néanmoins, les tares scénaristiques et sa narration franchement chaotique tire le film vers le bas. Il manque une réelle prise de risque et un petit quelque chose qui aurait fait s’envoler le long métrage. Mais ne vous y trompez pas, Baby Driver fait malgré tout parti des meilleurs films de l’été et vous auriez tort de vous en priver !

Voir Baby Driver chez Amazon.

Voir la bande annonce

Anthony Corbelli (80 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *