Home / Article au top / Critique du film Deadpool, du sang et de la bagarre

Critique du film Deadpool, du sang et de la bagarre

deadpool critique film avis

Deadpool ne lésine pas sur les fractures crâniennes et les bastos pour répondre à la demande d’hémoglobine de fans extatiques. Sous les traits d’un Ryan Reynolds visiblement amusé par sa performance inattendue, le héros Bad Ass de l’univers Marvel ne fait pas de fioritures et balance ses vannes dans une farandole d’injures grivoises et d’expressions fleuries. L’intrigue est aussi mince qu’un Mister Freeze. Deadpool se déguste comme une friandise très sucrée, attention aux caries.

Vous pouvez dès maintenant précommander Deadpool sur Amazon en DVD, Blu-ray ou Blu-ray édition limitée steelbook.

 

La critique du film Deadpool

Wade Wilson mène des missions de rétorsion dans une bonne humeur perpétuelle. Son passé de soldat dans les forces spéciales lui donne le physique de l’emploi et attire l’attention d’une belle plante aussi barrée que lui. Suit une année d’amour torride avant la catastrophe. Un cancer diagnostiqué au stade terminal le déchire et le pousse à accepter une opération dangereuse. L’objectif est de le changer en mutant indestructible. Mais sa grande bouche a des conséquences inattendues. Le responsable de sa transformation le prend en grippe et patatras. Le voilà défiguré, réticent à retrouver sa moitié et lancé dans une opération vengeance contre le méchant Francis.

deadpool critique film avis violent

L’univers X-Men est habituellement habité de sentiments héroïques, de luttes valeureuses et de héros exemplaires. Deadpool fait exception et se positionne en héros Bad Ass violent et vulgaire. Vénère après son horrible transformation physique, il ne vise qu’une douce et juste revanche. Et ça tire dans tous les sens, ça tchatche sans fin à coups de Fuck / Ass  / Bottom et autres mots doux. Le tout dans un esprit premier degré assumé et complètement bourrin. Les cascades abracadabrantes s’enchainent aux réparties pipi / caca et aux coups distribués dans les parties intimes. 2 heures durant. Ce qui est d’abord amusant devient un peu longuet quand aucune baisse de rythme ne vient varier les plaisirs. 2 heures de coups et d’insultes avec une surenchère de trivialité. Le combat final rappelle le duel Superman / Zod longtemps indécis et vite terminé par un simple craquage de vertèbres cérébrales. Tout est fait pour faire durer le plaisir…

deadpool critique film avis bien

Aux côtés de l’antihéros, Colossus et Negasonic Teenage Warhead raccrochent Deadpool à la locomotive X-Men, promesse de futurs crossovers entre Deadpool et Wolverine? Les références un peu plus finaudes éveillent l’attention. Un rappel à la tenue verte de Green Lantern, quelques piques envers les autres héros Marvel, de quoi décrocher des sourires. Le scénariste a eu carte blanche pour se faire plaisir et en rajouter toujours plus. Surenchère de combats, accumulation de combats dantesques, la subtilité n’est pas à l’ordre du jour. L’objectif est clairement de concurrencer Kick Ass dans les déluges de sang. Objectif atteint mais guère original, la route a déjà été balisée. Reste cette incursion inédite dans un univers Marvel habituellement policé.

 

Conclusion

Deadpool ravira les foules et il vaut mieux rentrer rapidement dans le jeu sous peine de s’ennuyer ferme. Les répliques en dessous de la ceinture s’accumulent pendant 2 heures dans une variation gore des habituels X-Men. 

Vous pouvez dès maintenant précommander Deadpool sur Amazon en DVD, Blu-ray ou Blu-ray édition limitée steelbook.

La bande annonce :

Stanislas Claude (206 Posts)

Critique de cinéma sur CulturAddict, le site culture qui monte, car la culture est une drogue dure et sur Publik'Art. Passionné par la mode et ouvert sur le monde du Gentleman Moderne


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *