Home / geek / jeux vidéo / [Test PS4] Erica : le thriller dont VOUS êtes le héros (enfin, l’héroïne…)

[Test PS4] Erica : le thriller dont VOUS êtes le héros (enfin, l’héroïne…)

sony-ps4-erica-jeu

Le Livre dont vous êtes le héros, ça vous rappelle quelque chose ? Mais si, ces livres d’épouvante où le lecteur faisait des choix, et ça changeait la fin (oups, t’es mort…), ça ne vous dit vraiment rien ? Vous je sais pas, mais chez nous, on a toujours adoré ces trucs-là !

Et maintenant qu’on a la technologie qui va bien, on peut décliner ça en film – depuis le temps qu’on en rêvait ! Pour les fans de la série, Black Mirror l’a fait en 2018 avec Bandersnatch, l’épisode où vous pouviez faire vos propres choix (Frosties ou Sugar Puffs ??), pour une fin différente de celle du voisin. Spectateurs passionnés, débats sans fin, réseaux sociaux en folie, on peut dire que Netflix a réussi son pari !

Mais cette fois, Sony & Flavourworks nous font grimper d’un cran : plutôt qu’un simple épisode de série, ils nous proposent cette année Erica, un véritable film interactif disponible sur PS4 depuis quelques jours.

La bande annonce :

Nos impressions à chaud, pour les pressés

On a kiffé:

  • La qualité des images
  • Le coté innovant de jouer avec notre smartphone
  • L’interaction quasi permanente avec le film – un choix toutes les 30 à 60 secondes maxi !
  • L’immersion totale dans le film
  • La possibilité de recommencer pour une expérience complètement différente

On a un peu moins kiffé:

  • La durée du jeu – 2 heures – surtout parce que c’était plaisant et qu’on aurait bien continué plus longtemps ! Un petit « oh merde, déjà?? » nous aurait même échappé…
  • L’utilisation du pad tactile de la manette, bien moins agréable que le téléphone (ça tombe bien, vous aurez le choix !)
  • Certaines décisions doivent être prises très vite, et ce n’est pas toujours facile de viser juste !

Un caviar visuel et une prise en main facile

Dès le démarrage, on se rend compte qu’on n’est pas dans un jeu vidéo à proprement parler. Pas d’introduction, de démarrage, de tutoriel de commandes. On nous jette directement dans le grand bain !
Le seul choix qui s’offre à nous au lancement du jeu, c’est celui de jouer soit avec la manette PS4 soit avec notre smartphone.

Dès la première scène, on en prend plein les mirettes: c’est beau ! D’ailleurs, sur notre télé pas si grande, c’est tellement beau et net qu’on a eu du mal à savoir pendant un temps si on regardait de la vraie vidéo ou de la CGI. C’est bien de la vraie vidéo, dans une qualité superbe qui vous plonge encore plus dans l’histoire. Et l’histoire (sans vous spoiler promis), c’est celle d’Erica, une jeune fille poursuivie par l’assassin de son père, tué presque devant elle quand elle était petite.

Pas de tutoriel, mais pas besoin de toute façon ! Les gestes à réaliser sont ultra simples : glisser vers soi pour ouvrir un tiroir, vers la gauche pour ouvrir le couvercle d’un Zippo ou « colorier » pour enlever la buée d’un miroir, c’est super intuitif, et comme on a une action à réaliser ou un choix de dialogue à faire toutes les 60 secondes grand maximum, pas le temps de s’ennuyer non plus ! On a testé manette ET smartphone, et si les deux fonctionnent, Erica est bien plus agréable à jouer en utilisant son smartphone (normal, la surface tactile est quand même plus importante et bien plus agréable que le mini pad tactile de la manette planqué entre les joysticks !). Pas d’inquiétude si comme nous, votre PS4 n’est pas connectée au Wi-Fi, il suffira de télécharger l’appli sur votre smartphone et de créer un hotspot avec la PS4 (et vous serez guidés pour le faire, deux clics et ça sera bon !)

sony-ps4-erica-jeu-gameplay-2

Film interactif vs. jeu : une vraie différence

On est deux à avoir testé Erica à la maison. Si on a tous les deux complètement validé les visuels et la qualité du concept, le « gameplay » n’a pas convaincu tout le monde. Et c’est là qu’il faut bien faire la différence: Erica n’est pas un jeu vidéo mais un film interactif. Impossible de le ranger dans la même catégorie qu’un Red Dead Redemption ou qu’un Tomb Raider, il a été conçu pour ceux qui ont envie d’une immersion complète dans un thriller, et qui en profiteront comme d’un bon film. Ceux là d’ailleurs vous demanderont si vous avez « vu » Erica, plutôt que de vous demander si vous y avez joué !

Vous ne passerez donc pas votre temps à tirer sur des méchants, ni a explorer des tombeaux, et ça pourrait manquer à certains…

Vrais acteurs, vrais objets, vraies scènes, et vraies voix, rien de tel pour une immersion complète ! On a même testé VF et VO, et le doublage français est plutôt pas mal malgré quelques ratés. On préfère toujours la VO, mais ça n’engage que nous !

En terme de qualité cinématographique, c’est pas du Tarantino, mais les acteurs sont crédibles, les décors simples et flippants juste comme il faut, et les personnages bien joués et plutôt attachants. On regretterait juste de ne pas en savoir encore plus sur eux…

sony-ps4-erica-jeu-gameplay

Une multitude d’alternatives

Etant donné le nombre de fois où vous aurez à choisir un itinéraire de jeu ou une orientation de dialogue, le nombre de possibilités de parcours est immense ! À vous de choisir quelle orientation vous donnerez à l’histoire, et au personnage.

De notre côté, on a choisi de faire les choix qu’aurait (à notre avis) fait notre héroïne en fonction de (ce qu’on percevait de) sa personnalité – pas forcément donc les choix que nous aurions fait nous-mêmes… Ça nous a embarqué dans une histoire qui aurait pu être toute différente, et ça, ça nous donne envie de recommencer pour voir comment ça se finirait si on avait choisi différemment ! D’ailleurs, si vous êtes des chasseurs de trophées, il va falloir tester plein d’alternatives différentes (et aller jusqu’au bout avec !) si vous voulez tous les obtenir !

Comme ça, ça peut sembler fastidieux, mais en réalité, la durée totale de « jeu » ne dépasse pas les deux heures (la durée d’un film quoi !) – alors du coup, recommencer pour tester une fin alternative n’est pas insurmontable ! Et si vous êtes outrés que la durée de « jeu » soit si courte, rappelez vous qu’on parle d’un film interactif plutôt que d’un jeu, et que vous pourrez le télécharger sur le Playstation Store pour seulement 9,99 €, le prix d’une place de ciné !

En bref, Erica vaut le coup d’être testé, ne serait-ce que pour tester quelque chose de nouveau et une manière de jouer différente ! De quoi passer un bon petit moment un dimanche d’automne pluvieux !

About Usagi

Championne olympique de MarioKart VR, parle couramment 4,7 langues, voue une véritable passion aux hérissons, et peut naviguer dans la gare de Shinjuku les yeux bandés (et ça, c'est pas donné à tout le monde!).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *