[Test & avis] Klipsch The fives, des enceintes connectées qui envoient du lourd !

test klipsch the fives avis

Voici notre test et avis des enceintes The Fives de Klipsch. Ne vous fiez pas à son style vintage, cette paire d’enceintes connectées possède toute la modernité dont vous avez besoin ! Et surtout un son d’une puissance folle et maitrisée.

Elles sont ainsi utilisables sous plusieurs formes, dont la plus intéressante étant en usage vidéo, avec une novatrice entrée HDMI-ARC qui permet tout simplement de remplacer une traditionnelle barre de son pour une cession cinéma encore plus saisissante avec une TV compatible. C’est aussi et surtout ce point là qui nous a le plus intrigué, car en grands fans de cinéma que nous sommes à la rédaction, l’idée de pouvoir switcher facilement entre toutes les sources vidéos et musicales que l’on trouve à la maison est un point assez sexy qu’il faut bien évidemment souligner. Nous avons donc testé, non pas sans excitation, ces belles enceintes Klipsch The Fives, et nous vous en donnons notre avis dans ce test !

Voir les enceintes Klipsch The Fives au meilleur prix sur la Fnac :

bouton fnac

On vous cale une petite vidéo de présentation (très courte) des fameuses enceintes The Fives, histoire d’admirer le bébé de plus près :

Voici les caractéristiques générales des enceintes Klipsch The Fives :

  • Haut-parleurs : un tweeter 25 mm à pavillon Tractrix, un woofer de 11,5 cm
  • Amplification : 2×20 W + 2×60 W
  • Bande passante : 50 – 25 000 Hz
  • Fonctions : enceintes amplifiées autonomes, DAC 24/192, télécommande infrarouge, commandes manuelles 
  • Connectivité : Bluetooth/entrée HDMI ARC/entrée analogique mini-jack/entrée numérique optique/entrée analogique RCA ligne/phono/port USB-B/sortie mono subwoofer
  • Poids : 10,2 kg
  • Dimensions (Longueur x Hauteur x Profondeur) : 165 x 305 x 235 mm 

Klipsch the Fives : le test !

Si vous ne connaissiez pas la marque Klipsch, sachez que vous avez tout bonnement à faire à l’une des marques les plus appréciées auprès des nombreux audiophiles de la planète. Véritable pionnière dans la réalisation d’enceintes de cinéma dans les années 1980, la marque qui est né au début des années 30 a connu une ascension fulgurante depuis qu’un certain Paul Wilbur Klipsch développait ses enceintes dans son hangar de fortune perdu au beau milieu de l’Arkansas.

test klipsch the fives avis marque

Il faut alors attendre la fin de la seconde guerre mondiale pour voir les travaux du bonhomme percer pour de bon, notamment avec l’enceinte Klipschorn, véritable bijou de technologie et de sensation audio pour l’époque. Depuis, la marque Klipsch n’a jamais cessé de se développer, et Klipsch propose encore aujourd’hui des tonnes de matériel audio, avec des caissons de basses, des barres de son ou des enceintes toutes fonctionnelles et qualitatives.

Les The Fives, objet de notre article, font elles parties de la très connue gamme Heritage Wireless de la marque, populaire grâce aux enceintes monoblocs The One et The Free, ou encore avec les enceintes stéréo avec bi-amplification intégrée The Sixes, petites soeurs des enceintes que l’on présente aujourd’hui. Avec une connectique plus que large, les Fives différent elles ainsi grandement des derniers modèles et offrent un renouveau très appréciable dans le panorama acoustique.

Un design vintage

En joli porte étendard de la série Heritage de Klipsch, les enceintes The Fives arborent en premier lieu un très joli design vintage. Il existe deux versions de ces enceintes, avec soit une en finition noyer très rétro, soit une en noir plus mat pour plus de modernité. Nous avons choisi la première version, et comme d’habitude, le rendu est très soigné et les Fives prennent facilement place où qu’elles soient placées dans un salon. A noter également que les faces des enceintes hi-fi sont recouvertes d’une grille magnétique en tissu acoustique gris, cette dernière pouvant se retirer et se replacer à sa guise.

test klipsch the fives avis grille
La grille est aimantée.

Sur le dessus, on retrouve une discrète plaque en aluminium sur laquelle trônent fièrement deux mollettes en métal. Celle placée en haut permet d’ajuster le volume très rapidement, tandis que celle placée juste en dessous contient des crans pour pouvoir sélectionner les différentes sources d’entrée, avec dans l’ordre : une source TV, Bluetooth, optique, USB, analogique et phono. Petit plus, chaque source sélectionnée s’éclaire avec un petit voyant sur le coté pour se repérer en toute facilité.

test klipsch the fives avis bouton
Les 2 commandes physiques sur l’enceinte. Le choix de source et le volume.

Pour le reste, il est bien entendu aussi possible de contrôler les enceintes à distance, avec une télécommande à infrarouge qui revêt quelques nouveautés et ajouts par rapports aux précédents modèles de la marque (dont les touches nommées « sub + » et « sub – » permettant de régler le niveau grave des enceintes). Bref, sur l’aspect esthétique et fonctionnel, les Fives de Klipsch paraissent solides et sont très fonctionnelles.

test klipsch the fives avis telecommande

Une bonne dose de technologies acoustique

Ce qui frappe d’entrée avec cette paire d’enceintes, c’est qu’elle offre un très bon système audio stéréo. Dans les deux enceintes, un tweeter avec un dôme en titane de 25 mm de diamètre est intégré, en précisant que ce dernier prend place dans un pavillon Tractrix nouvelle génération permettant une meilleure diffusion des hautes fréquences. Agissant comme une sorte de guide d’onde, il a le mérite de mieux concentrer le son pour une sensation d’écoute encore plus saisissante. Un système que maitrise parfaitement la marque et qui fait encore aujourd’hui l’une de ses forces.

test klipsch the fives avis presentation

Le tweeter des Fives est également associé à un haut parleur medium/grave qui comporte une membrane en fibre composite de 11,4 cm de diamètre. Le tout étant alimenté par un amplificateur numérique qui cache dans son ventre des performances permettant d’atteindre 160 watts en continu et jusqu’à 320 watts en crête. En étant présent dans l’enceinte droite, les Fives doivent alors en toute logique être reliées ensemble à l’aide d’un câble préalablement fourni par la firme (il mesure à peu près 6 mètres de long et permet alors de se créer une scène sonore stéréo vraiment très ouverte).

test klipsch the fives avis connection
Un câble permet de relier les 2 enceintes.

Un bluetooth performant 

Les enceintes The Fives de Klipsch disposent ensuite d’un récepteur Bluetooh 5.0 qui permet d’écouter ses titres et musiques préférés depuis n’importe quel smartphone, tablette connectée ou ordinateurs. Il faut alors compter une bonne dizaine de mètre de portée de transmission, ce qui est en vérité très optimal. Il est par exemple tout à fait possible de lancer un son depuis son portable, tout en le gardant dans sa poche et en se promenant dans d’autres pièces de sa demeure. A moins de vivre dans un manoir ou un château décuplé, autant dire que le système est plus que performant !

test klipsch the fives avis bluetoothtest klipsch the fives avis airplay

En bluetooth classique ou via AirPlay, les enceintes Klipsch The Fives se connectent aisément.

Seule toute très petite ombre au tableau, le Bluetooth est uniquement compatible avec le code SBC, et son débit est limité à 320 kbits, n’offrant ainsi pas la possibilité de prendre du pur plaisir sur des musiques Hi-Res. Néanmoins, il fallait vraiment chercher la petite aiguille dans la botte de paille pour souligner ce défaut, car le Bluetooth permet tout de même de se divertir convenablement sur des titres enregistrées sur son smartphone ou sur des plateformes comme Deezer ou Spotify. Pour une écoute en Hi-Res, il faut alors obligatoirement passer par l’option branchement. Ce que maitrise parfaitement la marque.

Une connectique très large qui fait la différence

Les enceintes The Fives sont bien plus que de simples enceintes Bluetooth. Le vrai plaisir se trouve dans la connectique vraiment très étendue qu’elles offrent, puisqu’elles se muent en un véritable objet permettant de centraliser toute les sources audio qui nous entourent à la maison. Au dos de l’enceinte de droite, on y trouve alors une entrée audio analogique stéréo mini-jack 3,5mm, une entrée Ligne RCA qui peut être commutée en entrée Phono, deux autres entrées numériques dont une optique et le fameux HDM ARC et un DAC USB.

test klipsch the fives avis arriere

Un baladeur ? Une platine vinyle ? Un lecteur CD ? Un téléviseur HD ? Un ordinateur ? Oui, ils sont donc tous compatibles avec les enceintes connectées The Fives ! Klipsch tape ici très fort, et c’est donc un vrai plaisir de jongler avec toutes les sources audio qui nous entourent. Il est ainsi possible de basculer facilement et rapidement d’une lecture de musique en Bluetooth sur Spotify, ou d’une platine vinyle à notre série préférée sur Netflix ou Amazon Prime Video (vous pouvez d’ailleurs jeté un œil à notre article sur les meilleures séries à voir sur la plateforme d’Amazon).

test klipsch the fives avis entree sortie
Une connectique exemplaire !

A noter également qu’une prise terre est disponible pour limiter le moindre petit bruit de masse qui viendrait interférer sur la qualité audio. Enfin, concernant la capacité à relier son ordinateur grâce au DAC USB, il faut aussi souligner que ce dernier est capable de s’occuper de tous les formats audio avec une résolution de 24 bits/ 192 kHz. Là encore, les puristes devraient apprécier.

Notre avis sur les enceintes The Fives de Klipsch 

Avec leur design vintage toujours très esthétique les enceintes connectées The Fives de Klipsch ont souffert d’un joli travail esthétique. Elles prennent alors facilement place dans un salon et ne devraient pas offrir de quelconque problème pour leur trouver une bonne petite place pour séjourner chez vous. Outre cet aspect là, les The Fives sont aussi et surtout de formidables bijoux de technologies acoustiques, et un simple coup d’oeil sur la fiche technique (à retrouver en début d’article) permet de se rendre compte de la qualité de ces enceintes. Enfin, et surtout, elles offrent une possibilité infinie d’écoute sur toutes les différentes sources de sorties audio que l’on possède chez nous. Et switcher facilement et rapidement entre sa série Netflix préférée grâce à l’HDMI ARC jusqu’à Spotify ou Deezer constitue  une formidable option !

Pour terminer, concernant nos ressenties à l’écoute, là encore, on se rend bien évidemment compte que nous sommes sur du très haut de gamme. La belle signature acoustique de Klipsch est bien présente, et les enceintes envoient tout simplement du lourd, avec des basses très énervées mais dans le même temps très nuancées. Pour ma part j’ai réglé les basses sur le minimum pour un son plus équilibré. Si vous montez ce réglage, les boom boom seront alors incroyablement profonds et présents, avis aux amateurs.

La seule petite chose que l’on pourrait regretter est un son moins précis à faible volume, mais il faut là aussi être encore très méticuleux pour en dénoter un léger aspect. De plus, en mode cinéma, branchées sur notre TV compatible, les The Fives jouent très bien leur rôle et embellissent à merveille le sublime Joker en blu-ray 4K que nous avons choisi de regarder pour ce test . Le fait de s’ouvrir une scène sonore très large est un vrai plus, et tous les effets sonores sont d’une grande présence. A l’époque des enceintes connectées qui sont majoritairement en mono, proposé une enceinte de ce type en stéréo est extrêmement agréable !

Pour définitivement conclure, si vous recherchez l’enceinte de vos rêves, capable d’être moderne, ultra polyvalente et d’être dans le même temps d’une qualité haute gamme, ne cherchez plus : les enceintes The Fives de klipsch sont les petits bébés qu’ils vous faut ! 

gentleman moderne coup de coeur test

Voir les enceintes The Fives au meilleur prix sur la Fnac : 

 

bouton fnac

On a aimé : 

  • le vintage des enceintes
  • la connectique ultra étendue qu’elles offrent 
  • l’HDMI ARC
  • le prix, tout simplement très juste pour un produit haut de gamme
  • des basses nerveuses et précises 
  • des enceintes fonctionnelles et faciles à utiliser

On a moins aimé : 

  • l’absence de lecteur réseau intégré
  • un son parfois moins précis à très faible volume
  • la qualité de la haute fidélité à un prix. Un prix justifié mais un prix tout de même

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici