Home / mode / sous vêtement / Sous-vêtements homme : les classiques qui durent

Sous-vêtements homme : les classiques qui durent

sous vetement homme slip boxer histoire eminence

Aujourd’hui, pour les hommes, les sous-vêtements se limitent souvent au boxer et éventuellement au slip. Comment la mode de la lingerie pour hommes a-t-elle pu demeurer si classique alors que du côté des femmes, elle a évolué en fanfreluche et compagnie ? Découvrez une courte histoire du sous-vêtement masculin avec nous.

Le sous-vêtement, une histoire qui date !

L’histoire du sous-vêtement est quand même assez particulière et surtout elle remonte à loin. On en retrouve la trace depuis l’Égypte Antique, à travers le pagne. Au temps des Romains, l’ancêtre du slip actuel s’est développé pour des raisons hygiéniques. Puis, comme les Romains, le sous-vêtement a disparu. Au Moyen-âge, il n’a guère la côte, les hommes portent des braies et les femmes se ficellent des chausses jusqu’aux genoux, créant en même temps la jarretière. Le tout était accompagné de chemises pour couvrir le sexe, puisqu’ils étaient nus sous les chemises. 

La Renaissance, une étape clef !

C’est à la Renaissance que tout change, et que les hommes et les femmes voient une vraie différence se créer entre eux. La lingerie fait alors un bon en avant. Mais si chez les femmes elle devient un atout de séduction, en passant par les corsets, jupons et gaines, chez les hommes, elle demeure incontestablement classique et pratique. 

Petit à petit, la lingerie masculine est passée des caleçons longs aux slips, puis aux slips kangourous comme notamment les slips Eminence créés après la Seconde Guerre mondiale. La lingerie masculine s’est donc raccourcie en un rien de temps, et les hommes ont adorés, abandonnant les caleçons longs, peu commode. Le slip s’avère tellement pratique et mieux ajusté que l’armée française, elle-même, le préconisait pour ses troupes en 1958 dans une note interne. En 1990, tout bascule, le slip jusque-là largement privilégié, est délaissé au profit du boxer, apparu dans les années 1920. Ce dernier a en effet réussi à s’imposer suite à des publicités controversées.

Une tendance classique

Aujourd’hui, c’est près de 60 % des Français qui portent un boxer, pour 26 % qui préfèrent le slip. Les shortys pour commencent à doucement se développer dans la gamme des sous-vêtements homme, de même que les strings, et autre lingerie en dentelle qu’on ne s’attendait plus à voir chez les hommes.

Globalement, la lingerie pour hommes reste très classique, les marques se démarquent en jouant sur la matière et la couleur. Elles osent petit à petit toucher aux formes classiques que sont le slip et le boxer, mais le sous-vêtement masculin a clairement démontré qu’il avait une évolution particulièrement lente. À voir dans les années à venir comment la lingerie va évoluer.

 

Sous-vêtements homme : les classiques qui durent
5 (100%) 1 vote

About La rédac

La rédac' de GentlemanModerne.com. Article écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l’article sont les miens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *