[Test] Le Stronic G de Fun Factory, une vraie petite révolution !

test fun factory stronic g forme

Voici notre test du Stronic G de Fun Factory, un sex toy pas comme les autres, puisqu’il ne fait pas que vibrer, il PULSE !

Oui, ça vous intrigue… Nous aussi ça nous a intrigués, alors on a voulu essayer ! Dans notre carrière, on a testé plein (mais vraiment plein !) de sex toys différents, plus ou moins performants, mais avec presque toujours la même conclusion : ils ont beau être performants, ça ne remplace pas un pénis, un vrai. Alors, quand on a découvert qu’il existait des sex-toys capables de reproduire un mouvement de va et vient (sans les mains – enfin sans NOS mains !), on a absolument voulu voir ça de plus près !

Stronic G de Fun Factory – Le test

Packaging et prise en main

Bon, on est peut être un peu subjectifs, étant donné que le dernier sex toy qu’on a testé était un Lelo, avec son packaging super chic… En ce qui concerne le Stronic G, le packaging est un peu moins classe, mais transmet parfaitement le coté fun et ludique. Du vernis sélectif brillant aux couleurs acidulées du toy lui même, représenté sur la boîte, Fun Factory réussi à faire passer le message directement : c’est un jouet, et tu vas bien t’amuser. Autre (très) bon point : pas de plastique dans le packaging ! Tout est en carton recyclable, exit les sachets plastique à jeter immédiatement! Chapeau Fun Factory !
Pas de sachet plastique, c’est bien, par contre l’absence de housse pour le ranger, ça, c’est pas pratique, et il semblerait que ça soit la politique de la maison chez Fun Factory : les housses de rangement sont vendues à part. Donc soit vous en avez une sous la main, soit il faudra demander à mamie de vous en coudre une…

test stronic g fun factory emballage

Allez, maintenant qu’on a bien regardé la boite, il est temps de sortir la bête…
Au premier abord, ce qui interpelle en premier c’est sa forme, avec sa tête recourbée et aplatie – clairement destinée à trouver le point G de ces dames (on va y revenir, rassurez-vous). Il n’est pas léger mais il est possible que ce soit son poids qui le stabilise en mode « mains-libres », à tester donc ! Le silicone a l’air de très bonne qualité, mais il n’est pas ultra lisse et doux (il accroche la poussière avant même que l’on s’en serve) : première conclusion, prévoir du lubrifiant pour le test !

test fun factory stronic g main

Vitesse et mode de fonctionnement

Il faut toujours faire un run d’essai avant de tester un sex toy, et le Stronic G de Fun Factory ne dérogera pas à la règle : il faut savoir répondre à « comment que ça marche ?? », et « comment qu’on change la vitesse ? », histoire de ne pas devoir ressortir la notice en pleine action !

test stronic g fun factory bouton

Ils sont sympas, ils nous ont fait une notice très visuelle, pour qu’on comprenne rapidement! T’appuies une fois sur le bouton FUN et le Stronic G démarre, en mode « Perfect Start » : pulsations continues à puissance moyenne (la sinusoïdale parfaite!). De là, à nous de jouer! Si on ralentit la cadence, on explore les modes « algorithmiques »: Rattle d’abord, puis Gallop, et Dirty Dancing pour le plus lent (ouuuh Gallop et Dirty Dancing ça a l’air pas mal!). Si à l’inverse, on augmente la cadence, on passe d’abord par les pulsations continues de plus en plus rapides (Samba, Rumble puis Quicky), avant d’arriver sur les 3 modes dynamiques (avec des variations d’intensité) : Roller Ball, Vienna Waltz (oui, la valse de Vienne, si si) et Rumba. Bref, on a de quoi faire, et on a vraiment hâte d’essayer !

fun-factory-stronic-g-notice
Enfin une notice pratique (ça sera moins petit en vrai !)

En tout cas, le choix et le changement de vitesse est simple a réaliser, ça serait encore plus génial avec une télécommande, mais on en demande peut être un peu trop, non?

Dernière petite fonctionnalité plutôt pratique du Stronic G de Fun Factory : une fonction mémoire qui va vous permettre de sauvegarder votre vitesse préférée pour redémarrer dessus au coup d’après ! Mais attention, c’est une fonctionnalité un peu secrète, puisque Fun Factory ne vous explique pas comment elle marche, ni sur son site, ni sur la notice… heureusement, on est là, et on a trouvé! Pour sauvegarder votre rythme favori, allumez le, choisissez la vitesse que vous kiffez le plus, puis appuyez simultanément sur les boutons FUN et +, jusqu’à ce que la bête vous signale avec une petit dzz-dzz (une double vibration), qu’il a bien enregistré votre préférence ! Au prochain rallumage, vous serez bons !

Derien 😉

Bon, les choses sérieuses – Le Stronic G en action !

Allez, on se lance, et on a vraiment hâte !

D’abord, histoire d’éviter que ça pique, un peu de lubrifiant ! Attention, pas n’importe quel lubrifiant !! Avec un sex toy en silicone, pas de lubrifiant à base de silicone (sinon, ça risque de flinguer votre jouet sexuel !). Utilisez exclusivement un gel à base d’eau (PAS d’huile, de crème solaire, de lotion pour le corps, de beurre de karité…), comme le lubrifiant Toyfluid de Fun Factory (recommandé par le fabricant of course !). Allez, quelques gouttes de lubrifiant, et c’est parti !

Premier bon point, le Stronic G de Fun Factory, est très agréable à l’insertion : il se cale très bien, et niveau ergonomie, on est au top ! Son poids et sa forme (notamment le petit « cran » dans le silicone au dos de la bête) lui permettent de bien rester en place, surtout en testant le mode mains-libres. Pour le mode solo-solo, on conseillerait quand même de le caler un peu pour être sûr(e) qu’il ne s’échappe pas (un petit coussin ça fait très bien l’affaire !).

test fun factory stronic g

Bon, et ce mode de fonctionnement qui pulse au lieu de vibrer??

Et bah c’est plutôt pas mal ! Un peu déroutant au début, surtout aux vitesses les plus lentes où on ne sent presque que la pulsation et moins les vibrations. En tout cas, l’ergonomie est parfaite, et le Stronic G remplit parfaitement sa mission : atteindre – et masser – le point G ! Pour nous, c’est est une vraie petite révolution dans le monde des sex-toys, pas par sa taille ou sa forme mais vraiment par ce mode de pulsation, qu’on avait jamais expérimenté avant. Avec ce sextoy, pas besoin de sacrifier une main (ou de se contorsionner) pour imprimer le mouvement de va-et-vient (et de se concentrer pour être sûr(e) d’atteindre pile le bon endroit !)

En revanche, si le mode de fonctionnement pulsatile est top, l’absence des vibrations habituelles signifie aussi que le Stronic G ne stimule qu’un seul point – le point G – même s’il le fait extrêmement bien. Du coup, pour multiplier les sensations, il peut être tout à fait appréciable de le coupler avec une autre stimulation – clitoridienne idéalement. Vous pourrez alors mettre votre langue au travail, ou alors vous amuser avec le stimulateur clitoridien de Madame si elle en a un…

test stronic g fun factory

Conclusion – Notre avis sur le Stronic G de Fun Factory

On ne s’en cache pas, on avait vraiment hâte de tester le Stronic G de Fun Factory, pour voir si le fait que ça soit un pulsateur – et pas simplement un vibromasseur – faisait la différence. Et on est pas déçus ! Les vitesses et modes de pulsation disponibles nous ont bluffés – pour une fois, c’était pas juste tout le temps la même chose en plus ou moins rapide – et la fonction mémoire pour redémarrer sur notre mode favori a été grandement appréciée ! On vous le recommande sans hésitation – mais n’allez pas penser que vous n’aurez plus de boulot : on vous rappelle que le must, c’est Stronic G + Cunnilingus (et si vous ne savez plus comment faire, lisez notre mode d’emploi !).

Les points forts

  • Le mode de fonctionnement pulsatile : ça change et c’est redoutablement efficace
  • La gamme de vitesses et de modes, pour éviter le coté répétitif
  • La fonction mémoire – parce qu’elle aura forcément une vitesse/fréquence favorite…
  • La durée de vie de la batterie (45 heures d’autonomie! 45!!)
  • Le chargeur aimanté facile à brancher
  • Le coté waterproof, parfait pour le bain…

Les points faibles

  • Le prix – même s’il les vaut amplement : ça commence à faire un petit investissement
  • Le chargeur aimanté qui, s’il est facile à brancher, se débranche tout aussi facilement (au risque de vous rendre compte qu’en fait il n’était pas en train de charger quand vous aurez besoin envie de jouer avec)

Cliquez ici pour voir le Stronic G chez Lovehoney.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici