Home / Article au top / Suites, remakes, reboots : Quelles sont les raisons de ce manque d’innovation ?

Suites, remakes, reboots : Quelles sont les raisons de ce manque d’innovation ?

hollywood-tt-width-604-height-405-bgcolor-000000

Après avoir débattu sur la question de la promotion faite autour des films, il m’est venu une nouvelle idée de débat. En effet en regardant le calendrier de cette année, je me suis rendu compte que le nombre de suites, de remakes ou reboots était assez élevé. J’ai donc alors cherché dans ces dernières années et à nouveau je constate que cette mode du recyclage n’est pas d’aujourd’hui et qu’elle tend à devenir encore bien plus forte dans les prochaines années, mais alors est-ce un réel manque d’idées ou une façon pour garantir un succès en salle très facilement ? Evidemment, je vais essayer de prendre plusieurs points de vue au travers de cet article.

A-la-poursuite-de-demain-magnifique-teaser-du-Super-Bowl_referenceCommençons par le manque d’idée. Beaucoup reproche à l’industrie du cinéma Hollywoodien de se reposer sur ses acquis, de ne plus avoir d’idée originale et de piocher dans ses grosses licences. Un reproche plus ou moins pertinent, mais il ne faut pas oublier que ces dernières années lorsque des projets plus frais, innovants et nouveaux sont sortis en salle, ils se sont souvent percuter à un mur au box office. Je vais citer quelques exemples afin d’appuyer ce propos. Assez récemment, Disney nous proposait un nouveau film réalisé par Brad Bird « A la recherche de demain ». Le film disposait d’assez d’atout pour penser que son succès en salle était plus ou moins déjà fait. En effet, en plus d’un casting très solide, l’univers que proposait « A la recherche de demain » était neuf et ne sortait d’aucune vieille franchise et le film s’appuyait même sur une aventure au ton très 80’s. Pourtant, les recettes n’ont pas été à la hauteur des espérances de Disney et quand on sait que les autres entrées d’argent de la firme aux grandes oreilles proviennent de films de super-héros ou de suites de licences bien connues, on ne peut pas réellement blâmer Disney s’il décidait de ne pas retenter l’expérience très souvent. Surtout que le studio c’était déjà frotté à un échec commercial avec John Carter. Evidemment, A La recherche de demain n’est pas le seul qui ait connu l’échec. L’an dernier des films comme Edge of Tomorrow, Exodus, Sabotage, Pompeï n’ont pas trouvé le public que les studios attendaient.

last action heroAlors, comment expliquer ce paradoxe ? En effet, le consommateur a tendance à réclamer toujours plus de nouveauté et même n’hésite pas à manifester toute sa colère face à toutes les suites, remakes et reboots que propose Hollywood. Pourtant, comme je viens de vous le montrer lorsque de nouveau film sortent ils sont souvent des échecs commerciaux. Pour certains films, la réponse résulte tout simplement dans la qualité du film. Quelquefois les films sont mauvais et les différents retours sur internet, en revue spécialisée ou tout simplement d’un consommateur à un autre, ne pousse pas les gens à faire le déplacement au cinéma. Par ailleurs, tous les films ne sont pas mauvais et donc ce phénomène d’échec ne trouve pas réellement de raison. L’une des raisons possibles vient du fait que les gens ne se déplace que très rarement au cinéma maintenant pour diverses raisons, le prix du ticket excessivement cher, donc la peur de payer pour quelque chose de mauvais et c’est pour cela que les gens préfèrent aller voir des licences qu’ils connaissent. Toutefois, les différentes manières de se procurer un film de manière illégale et parfois même avant leur sortie est un facteur à prendre en compte. Car, à la place de prendre le risque de payer et de voir un mauvais film les spectateurs vont préférer ne prendre aucuns risques et télécharger le film.

fast furious 8Attaquons maintenant la question des suites, remakes et reboots. Il faut d’abord comprendre que pour les studios et les producteurs, ressuscité ou continué une franchise est pour eux un moyen de se faire de l’argent très facilement en minimisant les prises de risques. Ces dernières années nous l’ont encore prouvées. Avec des films comme Indiana Jones 4 qui malgré une qualité discutable a réussi à satisfaire les producteurs, mais aussi Total Recall, La planète des singes, American Pie et beaucoup d’autres. Pourquoi un tel succès ? Il est évident que la réponse fait directement échos à celle trouvé sur les échecs des films nouveaux, le public investira plus facilement dans un ticket à 13 euros pour aller voir une franchise qu’il connait et qu’il apprécie. Pour en revenir à la question, je ne pense pas que ce soit un manque d’idées dans l’industrie du cinéma Hollywoodien, ils ont simplement compris que leur chance de rapporter de l’argent était principalement avec cette méthode. De plus, très souvent il est facile pour eux d’employer des réalisateurs sans expériences ou avec de mauvais films à leur actif surnommés  » Yes man » par la communauté. Ce fût le cas pour beaucoup de licence avec le grand exemple de Die Hard 5. Si ce système est bien rôdé maintenant, il arrive tout de même qu’il montre ses faiblesses et provoque quelques accidents. Un exemple très récents avec Mad Max: Fury Road qui s’avère être un excellent film avec un succès critique assez fort et qui pourtant n’est pas parvenu à faire des chiffres mirobolants au box-office. Tout comme Superman Returns qui aura fait bien des dégâts à la franchise, il aura fallut attendre plusieurs années avant de revoir l’homme au S au cinéma. Evidemment l’intérêt pour Hollywood n’est pas limité à un seul film. Lorsque les producteurs et les studios relance des franchises il faut se dire que c’est rarement pour en faire des essais uniques et sauf réel gros échec, des suites et spin-off sont très régulièrement programmés avant même les sorties des films. C’est souvent l’occasion pour les studios de produire des nouvelles trilogies et plus. Comme c’est le cas de Star Wars qui devrait sans trop de mal exploser tous les records de l’année 2015, avec déjà une trilogie annoncée et 3 spin-off le succès de Disney est assuré pour de longues années.

creed rockyLes années à venir ne sont pas plus rassurantes. En effets de nombreux projets sont en cours, nous risquons d’assister à une overdose de retour. Dans les quelques années à venir on pourra retrouver : Les Gremlins, Bad Boys, Die Hard, Indiana Jones, Alien, Rocky, Star Wars, Jurassic World, L’arme fatale, Mad Max, Spider-Man, Conan, Avatar, Ghostbuster et bien d’autres. Pour autant faut t-il obligatoirement être contre ce système ? Je ne pense pas, car il semble qu’aujourd’hui peut importe ce qu’il se passe nous y aurons le droit. De plus, souvent ces grands retours sont bien fait et respecte les œuvres originales (Mad Max, Jurassic World). Cependant, nourrir simplement les spectateurs de ses diverses suites et autres risque de bien vite provoquer l’agacement et la lassitude chez les spectateurs et risque de faire écrouler ce système. Au final il faudrait simplement qu’il y ait un équilibre entre nouveaux films et franchises pour éviter ce genre de problème. Il est malheureusement devenu difficile pour les studios de prendre des risques, il suffit de voir le nombre de projets intéressants qui sont annulés par peur de l’échec. Il est évident que l’avenir de ces films repose en partie sur les prochains gros paris de studios (Crimson peak, Seuls sur Mars, Pixels, La bataille de la montagne tigre, Southpaw).

J’ai surement oublié beaucoup de causes, de conséquences et autres. Le but de cet article n’est pas d’être exhaustif, mais de vous proposer mon point de vue sur ce phénomène actuel. J’espère que l’article vous aura satisfait et je vous invite à réagir afin de connaitre vos opinions.

Anthony Corbelli (74 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

2 comments

  1. Mad Max, ils se sont tiré une balle dans le pied tout seul. Fallait pas le faire sans Mel Gibson. Et je ne parle pas du matraquage médiatique à la limite de la propagande.

  2. Moi j’aime bien les suite si sa dérive pas à faire un film pour faire un film .
    Sa rend nostlagique voir des films qui nous on déjà conquis.
    Je suis d’accord avec toi .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *