Home / mode / 5 conseils pour un style classique

5 conseils pour un style classique

Le style classique est en général un passage obligé de la vie de chaque homme, on a tous eu besoin (des fois envie mais c’est plus rare) de porter un costume pour un entretien, un oral ou pour aller travailler. Pour beaucoup d’entre nous ce style classique est régi par de nombreuses règles et convenances pas toujours évidentes à appréhender et à comprendre. Voici donc cinq conseils pour avoir un style classique réussi sans faire de fausse note !

5 conseils pour un style classique

1. Le costume noir

La première règle dont je vais parler dans cet article est celle qui définit le port du costume noir dans le style masculin classique. En effet de nos jours on voit dans la rue ou au travail beaucoup de personnes portant le costume noir, pourtant ce port du noir doit être normalement réservé aux emplois de service (agent de sécurité, serveur…), pour les enterrements ou enfin les cérémonies (smoking, jaquette…).

style classique conseil jaquette

Source Paris Match. Le roi d’Espagne en jaquette.

En dehors de ces occasions il faudrait plutôt privilégier des couleurs comme le gris ou le bleu qui sont les couleurs de villes par excellence, plus faciles à porter et à associer.
De nos jours toute une palette d’autres couleurs sont possibles comme le vert, le marron, des bleus plus clairs… à condition de ne pas être dans un environnement formel.

style classique conseil drapers

Ici deux beaux exemples de chez Drapers (Vitale Barberis Canonico).

2. La question du gilet

Il est aujourd’hui indéniable que le gilet revient en force grâce à cet aspect retro qu’il créé dans une tenue. Cependant comme beaucoup de choses, le port de celui-ci dans un style classique est régi par des règles qui cette fois -ci sont plus esthétique que de convenance. Le principal intérêt stylistique du gilet réside dans sa capacité à allonger la silhouette en créant une continuité entre les jambes et le torse (même lorsque le gilet est dépareillé ça marche). Historiquement le gilet se porte haut, sur un pantalon lui aussi haut. C’est un peu extrême mais on peut regarder le premier Empereur des Français. Ou bien plus accessible, des personnages de l’Age d’Or du style classique.

style classique conseil gilet

Ici le célébrissime Winston Churchill, gilet et pantalon haut, et l’Empereur par Jacques-Louis David (1812) où l’on voit bien ici le gilet haut avec un pantalon haut et moulant dans le goût de l’époque.

Comme vous avez pu le constater sur ces deux illustrations, et cela constitue la première règle, aucun des personnages ne porte de ceinture ! Le port de la ceinture est absolument prohibé avec un gilet ! Si vous avez besoin de tenir votre pantalon la solution à adopter ici est le port de brettelles (qui est

d’ailleurs très confortable, surtout si le pantalon est haut). De plus, la ceinture viendrait casser l’uniformité, le lien entre le haut et le bas et ferait perdre une bonne partie de l’effet d’élongation de votre silhouette. Le fait de porter un pantalon taille haute est également important car le gain visuel de taille apporté par le port du gilet est aussi causé par le fait que ce pantalon taille haute vous fait de grandes jambes. Un pantalon taille basse avec un gilet commençant également bas entrainera une harmonie étrange de votre silhouette en « 50/50 », moitié jambe, moitié torse, ce qui ne joue pas en faveur de votre taille (ni de votre tenue).
Comme vous l’aurez compris le gilet se porte donc haut, sur un pantalon haut et le point le plus important lorsque que vous choisissez un nouveau gilet est donc le raccord avec le pantalon. Le gilet doit se positionner entre la ceinture du pantalon et le début des poches et à l’arrière ne pas dévoiler la chemise.

style classique conseil gilet cifonelli

Ici un positionnement parfait du gilet (et de tout le reste aussi d’ailleurs). Par Lorenzo Cifonelli.

3. Les chaussures

Dans cette partie je ne parlerais pas complètement des différents modèles et associations du style classique car il faudrait un article à part mais je vais juste établir quelques règles de base. Le style de soulier le plus classique est le Richelieu, il est à privilégier lors du port du costume, le derby est toujours possible à conditions qu’il soit assez épuré. Le noir est cette fois-ci à privilégier pour les tenues formelles (et obligatoire pour les cérémonies évidement). Le marron est possible avec le costume si l’environnement est moins formel. Après ce rapide passage sur les modèles passons au plus important, l’entretien ! c’est trop souvent négligé (ou même complètement oublié ou ignoré…) alors que cela est primordial. Il permet de leur donner une belle allure (s’ils ne sont pas entretenus ils ruineront n’importe quelle tenue), et surtout de les faire durer ! Les souliers sont souvent un investissement donc autant les garder longtemps et en bonne santé. En plus de nourrir et de nettoyer et éventuellement de bien faire briller vos chaussures il est aussi important de faire une rotation (éviter de porter la même paire deux jours de suite) et d’utiliser des embauchoirs (vous en verrez sur toutes les chaussures qui suivent).

style classique conseil chaussures

A droite un Derby et a gauche un Richelieu de chez Aubercy (très beau souliers). Les deux modèles sont portables avec un costume.

style classique conseil chaussures entretient

Ici l’image parle d’elle-même… l’entretien est vraiment important.

4. Les proportions

Passons maintenant à un sujet plus complexe. Comme dans tous les styles, les proportions et les volumes jouent un grand rôle dans la réussite de la tenue. Ils sont souvent dictés par l’époque et les modes (on voit en ce moment des pantalons assez près du corps par exemple). Pour les vêtements classiques les modes existent aussi, les volumes n’étaient pas les même dans les 60 que dans les années 70. Cependant, il est assez facile de rester en dehors de ces tendances en restant sur des choses modérées, harmonieuses. Un bon exemple de proportions modérées (volumes de la veste, taille des revers, tombé du pantalon, volume du pantalon…) est le Prince Charles. Les revers sont au milieu de la poitrine, la veste est cintrée mais ni flottante, ni serrée, et de même pour le pantalon. Un autre exemple est cette photo de chez Drakes. Les mêmes remarques que pour le prince s’applique et on constate aussi très bien la similitude de largeur entre les revers et la cravate ainsi que le tombé du pantalon qui tombe parfaitement sur la chaussure. On peut aussi remarquer que le col de la chemise est assez long et s’intègre donc bien sous la veste et est proportionnel à la cravate et aux revers de la veste. Vous l’aurez compris tout est dans l’accord des proportions et dans la modération.

style classique conseil proportion

Le Prince Charles. Tenue Drakes.

Juste pour comparaison (et pour le plaisir des yeux aussi) voici deux illustrations de styles un peu plus extrêmes (respectivement des années 1900 et 40). Dans les années 1900 et 1910 tout est beaucoup plus fin, plus cintré, plus proche du corps alors que dans les années 40 c’est beaucoup « spacieux », c’est assez flagrant au niveau du pantalon. Et vous remarquerez que les photos du dessus sont un entre- deux !

style classique conseil pantalon

Illustrations des années 1900. Illustrations des années 40.

5. Les accessoires

Vous l’avez sûrement remarqué au cours de l’article, les deux grands accessoires du style classique sont les accessoires de cou (cravate et nœud papillon) et la pochette. Les deux ne doivent jamais être coordonnés. C’est une règle esthétique (et aussi un peu une convenance) car un tel rappel serait trop évident, et pas très agréable à l’œil. La cravate et la pochette ne doivent pas avoir des motifs ou couleurs trop proches. Globalement il ne faut pas essayer de tout accorder autant en termes de couleurs, de texture et de motifs. Et également ne pas trop charger sauf si vraiment vous savez ce que vous faites et que vous n’êtes pas un milieu formel. Une des seules exceptions est l’obligation si vous portez une ceinture de l’assortir à vos souliers !
Pour ce qui est du nœud papillon, on voit beaucoup (trop) de nœud papillon pré-noué ou même juste cousu (donc impossible à défaire). C’est aussi à éviter. Un « faux nœud » se remarque très facilement une fois que l’on sait à quoi ressemble un vrai. De plus un vrai, c’est quand même beaucoup plus beau. Je vous rassure un nœud papillon n’est pas plus difficile à nouer qu’une cravate c’est même l’inverse une fois qu’on a un peu l’habitude !

style classique conseil faux pas

Le tissu du nœud et de la pochette est le même… l’effet n’est vraiment pas terrible.
5 conseils pour un style classique
4.2 (84%) 5 votes

About Elie

Je m'appelle Elie, j'ai 20 et je suis étudiant en histoire à Lyon. Je suis passionné depuis maintenant plusieurs années par le style classique qui est devenu mon style de tous les jours. En dehors de ça je m'intéresse également beaucoup au milieu de la Défense. C'est plus compliqué à pratiquer mais ça n'empêche pas les lectures ni de se rendre à des salons. J'aime également beaucoup voyager et voyage à l'étranger tous les ans maintenant avec une certaine préférence pour l'Italie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *