Home / culture / film / Insidious chapitre 3 : un préquel réussi

Insidious chapitre 3 : un préquel réussi

Insidious chapitre 3

Deux ans après un deuxième épisode bien accueilli par le public, la franchise initiée par james Wan revient sur les écrans avec un troisième opus cette fois réalisé par Leigh Whannell. Le réalisateur n’est pas un inconnu de la franchise, car bien avant d’arriver derrière la caméra pour ce troisième opus, il s’occupait du scénario des deux premiers Insidious. De plus, le monsieur en plus d’avoir travaillé sur le scénario des deux premiers opus avait également travaillé sur le scénario des trois premiers Saw, autre franchise crée par James Wan. Si ce troisième opus est nommé chapitre 3, il ne faut pas se méprendre ce troisième chapitre est un préquel et non une suite des deux premiers films. Insidious troisième du nom est-il aussi bon que ses prédécesseurs ?

Insidious chapitre 3 avisS’il faut reconnaitre une chose, c’est que le choix de Leigh Whannell à la réalisation n’était pas idiot. Si Insidious 3 est son premier film derrière la caméra, le réalisateur est en terrain connu puisqu’il a longtemps travaillé sur la franchise avec James Wan. Soyons francs, l’absence de James Wan ne se fait absolument pas sentir et Whannell s’en sort haut la main et maitrise avec brio les codes du genre. Ce chapitre 3 nous fait suivre les mésaventures de la famille Brenner. A la suite de la mort de sa mère Quinn Brenner essaie d’entrée en contact avec elle, mais le jeune fille va vite se rendre compte qu’elle est entrée en contact avec une entité malveillante. Au niveau du casting, la jeune Stefanie Scott qui incarne le rôle de Quinn tient bien la barre parvient à rendre crédible les situations avec le démon. Le père de famille, incarné par Dermot Mulroney s’en sors moins bien et ne parvient que très rarement à transmettre correctement les émotions auxquelles nous devrions croire. Puisqu’il s’agit d’un préquel, il fallait évidemment créer un lien avec les deux premiers, ce lien est assuré par Lin Shaye qui reprend son rôle de Elise Rainier que l’on voit dans Insidous et Insidious 2.

Insidious chapitre 3 critiqueInsidious chapitre 3 est probablement l’épisode le plus effrayant de la franchise, il est en tout cas doté d’une certaine intelligence quand il s’agit de mettre en situation la peur. Car, oui Insidious 3 use intelligement des différentes types de peur, bien évidemment nous n’échappons pas aux classiques jump scare, mais ceux-ci sont utilisés avec parcimonie et les plans qui les mettent en valeur sont souvent très inspirés. Alors que d’autres films se cassent les dents lorsqu’il s’agit de gérer correctement le facteur peur et abuse sans grand talent d’un enchainement de jump scare qui court-circuite toutes tentatives de situations effrayantes et rend le tout très prévisible. Si le film ne souffre pas de défaut en terme de situation, il pêche par le lieu dans lequel se déroule l’action. Car, si les quelques excursions en dehors de l’appartement des Brenner sont réussites, l’appartement dans lequel vit Quinn ne permet que très peu de folie en terme de réalisation à cause d’un confinement trop extrême. C’est un peu un des défauts que l’on retrouvait déjà dans Annabelle, même si ce dernier ne jouit d’aucunes qualités. Pour ma part, si je trouvais que dans le premier film les scènes dans le « lointain » était le gros mauvais point du film, que je trouvais totalement à l’écart du reste du film, tranchant beaucoup trop avec la tonalité et le visuel de tout le reste du film, il faut avouer que dans cet opus les séquences dans le lointain sont bien mieux exploitées et ne rompent pas avec le reste du film.

Vous l’aurez compris, cet Insidious chapitre 3 offre un condensé du meilleur des deux premiers films. Leigh Whannell signe pour son premier film un préquel d’une très bonne qualité en poussant légèrement plus les concepts utilisés dans les autres films. Plus effrayant, plus condensé, ce troisième opus s’avère donc être de qualité égale et peut être-même supérieur à ses ainés.

La bande annonce :

Anthony Corbelli (65 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *