Home / lifestyle / Le tatouage traditionnel japonais

Le tatouage traditionnel japonais

Le tatouage traditionnel japonais est un art très prisé en occident même si au Japon il reste très difficile à arborer. On évite d’exhiber ses tatouages en pleine rue car l’art en lui-même à une histoire toute particulière qui rend ce genre de tatouages très connoté. Il existe plusieurs styles de tatouages japonnais c’est pour cela que l’on va se concentrer sur le tatouage traditionnel c’est à dire l’irezumi. Au départ les Aïnou les utilisaient sur le visages pour protéger des esprits maléfiques puis sur des parties du corps car il était censé avoir une action thérapeutique.  Dès le IVe siècle le tatouage traditionnel japonais prend une tournure tout autre puisqu’il va être déprécié. Porté plus tard par les geishas car on considérait que le tatouage augmentait l’attrait de ces femmes. C’est lorsque les autorités se sont misent à marquer des criminels avec les tatouages pour qu’ils se distinguent du reste de la population que le côté péjoratif à réellement pris son sens.

A qui sont-ils destinés ?

Dans l’esprit des gens ce genre de tatouage était porté par les classes populaires mais aussi les yakuzas. Les yakuzas constituent la plus grande organisation du crime japonais.  Au départ ce sont les autorités japonaises qui réalisaient un tatouage à chaque crime commis puis le tatouage à ensuite fait partie  d’un réel rite initiatique pour cette organisation.  Cette organisation mafieuse concentre quantités de rîtes pour jurer fidélité à son chef dont l’amputation du petit doigt en cas d’erreur puis de tout les doigts si l’erreur est répétée. Le tatouage sur tout le corps est le second rituel du clan. Ce genre de tatouage traditionnel est caractérisé par des couleurs des vives importées et expérimentées longtemps à l’avance par les tatoueurs.

Yakusas Japonais

La réalisation :

La réalisation du tatouage de manière  traditionnelle est très douloureuse. De nombreuses aiguilles sont fixées à une tige de bambou que l’on insère sous la peau. Un tatouage japonais sur tout le corps  appelé, irezumi, va nécessiter plusieurs mois voir plusieurs années de travail et il peut quelques fois resté inachevé à cause d’une douleur ressentie trop intense. Cependant ce genre de tatouage est fait pour rester assez discret sous les vêtements, ne couvrant ni les mains, ni les pieds et le cou et laissant une bande centrale non-tatouée au milieu du torse. Mis à part l’infime partie de tatoueurs expatriés en France pour réaliser leur art, très peu nombreux sont les maîtres qui acceptent de tatouer un étranger au cercle amical et familial. Pour devenir maître, ils ont bénéficié d’une longue et difficile formation pour avoir une maîtrise parfaite de cet art. C’est pour cela que le coût d’un tatouage sur tout le corps est très important. Il faut compter énormément de temps et d’argent pour réaliser un tel projet.

Tattoo Japonais

La technique traditionnelle du irezumi par le maître Horikazu basé à Asakusa.

Les motifs distinctifs :

Les motifs ont une grande signification dans l’art du tatouage traditionnel japonais. On tatoue souvent la carpe pour symboliser le courage. Mais également d’autres motifs animaliers comme le tigre symbole la force et la longévité ou le dragon de la générosité et la sagesse mais aussi le serpent représentant la guérison. Les motifs floraux sont très utilisés,  la fleur de cerisier qui tend a montrer le caractère éphémère de la vie, la pivoine symbole de richesse et la chrysanthème symbole de détermination ou encore le lotus vu et revu en ce moment qui signifie l’éveil spirituel et la connaissance. La dernière catégorie comprend des images inspirées d’estampes, d’art traditionnel, d’ écrits religieux et des histoires populaires. Par exemple les masques des démons Oni, qui avaient le rôle de punir les injustices, la plupart sont des symboles de protection.

 

Tohibiki et Shakki sont deux tatoueurs exerçant le tatouage japonnais de manière traditionnelle à Paris

Backpiece healed #easysacha #mysterytattooclub #bestirezumi #japanesetattoo #japaneseink

A post shared by Easy Sacha (@easysacha_mtattooclub) on

Les tatoueurs français s’éprennent de plus en plus du tatouage traditionnel japonais avec des techniques plus modernes et en réinventant le style à leur manière en utilisant un dermographe. Easy Sacha,  exerçant au salon Mystery Tattoo Club à Paris,  a grande maîtrise du sujet  comme en témoigne la carpe coï représentée ici. 

Pour vous donner une idée  de ce qu’est un démon Oni. Ce tatouage est une réinterprétation de Joel Stenlund qui tattoo au salon Studio Blanco Tattoo à Stockholm.

 

Le tatouage japonais est très à la mode en ce moment, qu’il soit fait de manière traditionnel ou avec un dermographe reprenant des motifs caractéristiques du style. Comme toujours en matière de tatouage, votre réflexion doit être de longue haleine et vous ne devez pas agir sur un coup de tête. Pour ce qui est de la technique traditionnelle la douleur est très intense et si l’on n’est pas certain de son choix ou que l’on ne se prépare pas psychologiquement à la douleur, on peut très vite laisser tomber et se retrouver avec un tatouage à moitié terminé.

 

 

Océane Girardot (11 Posts)


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *