5 idées de recettes pour recevoir du monde !

idee recette cuisine recevoir du monde des amis

Pour vos repas de famille ou entre amis, voici 5 idées de recettes de cuisine faciles, rapides et délicieuses pour recevoir plein de monde sans vous prendre la tête !

Parce qu’au bout d’un moment, commander des pizzas quand vous avez des copains à la maison, ça commence à vous fatiguer un peu, ou que la simple perspective de recevoir de la famille chez vous vous angoisse à l’idée de devoir cuisiner pour tout le monde, on a décidé de vous filer un petit coup de main ! Et promis, on vous a cherché des recettes que vous pourrez réussir même si vous n’êtes pas super doué en cuisine, et on vous conseille même les livres de cuisine qui vont bien, si jamais finalement vous vous dites que c’était pas si difficile en fait !

Nos 5 idées recettes facile pour grandes tablées (et chacune son livre de cuisine !)

L’exotique (pour changer un peu) : le rougail saucisse

recettes-livres-cuisine-facile-rougail-saucisse

Le rougail saucisse, c’est un plat réunionnais : de la tomate, de la saucisse fumée et des épices. C’est délicieux, super fastoche à préparer, et vous allez impressionner tout le monde avec ce plat auquel on ne pense pas assez souvent !

Pour 5 personnes (ajustez si vous êtes plus !), il vous faudra :

  • 4 à 6 saucisses fumées (type Montbéliard ou Morteau)
  • 4 tomates
  • 4 oignons
  • 6 gousses d’ail (facultatif si vous n’aimez pas ça !)
  • De l’huile d’olive, du sel, du poivre, et des épices : curcuma, gingembre, mélange d’épices Masala (ou Colombo – c’est peut être pas règlementaire, mais on aime bien !), et piment (Cayenne en poudre, ou piment oiseau si vous voulez que ça piiiiiiique !)
  • Une grande gamelle !
  • Du riz, pour aller avec !

Préparation :

  • Piquez les saucisses avec une fourchette, puis ébouillantez-les 10 minutes. Mettez-les de coté.
  • Pendant que les saucisses cuisent, pelez et découpez les oignons, pelez et écrasez l’ail, et coupez les tomates en cubes (même gros, ça marche !)
  • Une fois vos saucisses cuites, videz l’eau de la gamelle et faites revenir dedans les oignons et l’ail, dans un peu d’huile d’olive. Quand ils commencent à changer de couleur (n’attendez pas qu’ils deviennent noirs…), ajouter dedans vos saucisses coupées en tronçons. Au bout de 5 minutes, balancez avec tout ça vos tomates coupées, une cuillère à café de curcuma, une demi-cuillère à café de gingembre, une cuillère à café de masala ou de colombo, et le piment que vous voulez. Et c’est tout ! Vous laissez mijoter pendant au moins une demi-heure, en baissant le feu et en ouvrant le couvercle de temps en temps pour évaporer l’eau, touiller, et gouter (c’est crucial de goûter ! Profitez-en pour saler et poivrer !).
  • Et c’est fini ! Cuisez votre riz blanc à coté pour accompagner le tout (on vous donne pas la recette du riz blanc quand même…)

Pour d’autres variantes du rougail, ou d’autres recettes de cuisine un peu exotiques :

La valeur sûre pour l’hiver : la tartiflette

recettes-livres-cuisine-facile-tartiflette

On dit pour l’hiver, mais chez nous, y’a pas de saison pour une bonne tartiflette (surtout qu’on trouve du reblochon toute l’année alors pas d’excuse…). C’est facile à préparer, délicieux à manger et ça met du baume au coeur quand il fait froid ! Il existe plein de manières différentes de la préparer, alors voilà la nôtre :

Pour 6 personnes, il vous faudra :

  • 2 kilos de pommes de terre
  • 4 oignons
  • 400 grammes de lardons (fumés ou pas, comme vous voulez !)
  • 2 reblochons
  • Du poivre
  • Une grande gamelle
  • Un grand plat à four

Préparation:

  • Epluchez et coupez les pommes de terre (en petits cubes c’est pas mal)
  • Faites revenir dans votre grande gamelle les lardons et les oignons (pas besoin de matière grasse, les lardons feront le job !), puis ajoutez les pommes de terre après 5 minutes. Laissez cuire une vingtaine de minutes à feu moyen (et goûtez pour vous assurer que vos patates sont assez cuites !). Poivrez (normalement pas besoin de sel avec tous vos lardons !).
  • En attendant, sortez vos reblochons, et essayez de localiser la petite pastille de cire sur la croûte pour l’enlever – laissez le reste de la croûte ! C’est pas très règlementaire, mais au lieu de les découper dans l’épaisseur, nous on préfère le découper en grandes tranches notre reblochon, pour être sûrs d’en avoir partout dans – et par dessus – notre plat. Quel que soit votre choix, découpez votre reblochon, et  préchauffez votre four à 200 degrés.
  • Dans votre plat à gratin, mettez la moitié de votre mélange pommes de terre/oignons/lardons, placez par dessus la moitié de vos tranches de reblochon, puis faites pareil avec le reste sur une deuxième couche (oui, ça a un coté un peu lasagnes absolument décadent, on le reconnaît…)
  • Faites dorer et gratiner tout ça au four pendant une vingtaine de minutes, et servez avec de la salade verte, histoire de vous donner bonne conscience !

Pour d’autres recettes fromagères qui font chaud au coeur, on vous conseille ce livre de recettes, qui devrait vous donner envie de passer votre dimanche à manger dans le canapé :

Pour les végétariens : le risotto crémeux butternut-avocat

recettes-livres-cuisine-facile-risotto-butternut-avocat

Ah ça vous a intrigué direct hein cette histoire d’avocat, non ? C’est le meilleur dans cette recette ! Le risotto, c’est une valeur sûre, en général ça plait à tout le monde, c’est facile à faire, et ça a même une marge de ratage plus importante, puisque même si c’est moche, ça se verra pas trop !

Pour 6 personnes, il vous faudra :

  • 500 grammes de courge butternut (ou du potimarron, ou même de la courge normale si vous ne trouvez que ça)
  • 2 oignons
  • 800 ml de bouillon de légumes (eau bouillante + cube de bouillon c’est parfait !)
  • 400 grammes de riz à Risotto (attention, ne pas se tromper de riz, sinon ça merde – c’est du riz de type arborio qu’il faut, un peu rond)
  • 150 ml de crème fraîche (que vous pouvez enlever, ou remplacer par du soja cuisine si vous voulez un risotto végan)
  • 1 avocat (mûr, mais pas trop non plus !)
  • Un verre de vin blanc (un fond de bouteille du frigo c’est parfait – et si vous n’en avez pas, n’ouvrez pas une bouteille juste pour ça, ça sera aussi très bon sans !)
  • Sel, poivre, Huile d’olive et parmesan rapé
  • Une grande gamelle (qui n’attrape pas c’est mieux…)

Préparation :

  • Pelez et coupez la courge en petit cubes (c’est la partie la plus difficile de cette recette, la courge c’est pas pratique à peler, un bon éplucheur vous rendra bien service !)
  • Pelez et émincez les oignons
  • Faites revenir les oignons dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils deviennent un peu translucides, puis ajoutez vos dés de courge. Laissez revenir 20 à 25 minutes, à feu moyen, et avec un couvercle (en touillant un peu de temps en temps quand même !).
  • Ajoutez le riz cru par dessus et remuez pour que le riz se mélange bien au reste et devienne lui aussi un peu translucide. Ajoutez votre verre de vin blanc si vous en avez, puis la moitié de votre bouillon, du sel, et du poivre. Là, j’avoue, il va falloir rester un peu à coté : pendant les 20 prochaines minutes, remuez régulièrement, et quand vous voyez qu’il n’y a presque plus de liquide, rajoutez du bouillon. Au bout de 20 minutes, goûtez pour voir si c’est cuit (si vous avez passé tout votre bouillon et que c’est pas cuit, ajoutez un peu d’eau, et si c’est cuit mais qu’il vous reste du bouillon, bah c’est pas grave !). Quand c’est cuit, ajoutez votre crème fraîche, touillez, goûtez et ajustez le sel et le poivre.
  • A la dernière minute, juste avant de servir, pelez et découpez votre avocat en cubes, et ajoutez-le dans votre risotto ! Servez avec du parmesan râpé pour que chacun puisse en mettre autant qu’il veut !

Pour d’autres recettes végétariennes (végan même!) d’inspiration italienne, on vous conseille cet ouvrage (on s’y réfère souvent à la maison!) :

Pour Noël : Magrets de canard et Potimarron rôti

recettes-livres-cuisine-facile-magret-canard

Waouh, avouez que ça claque un peu comme menu, non ? Et bah ça va être ultra méga fastoche à réaliser, et vous allez impressionner tout le monde, même belle-maman !

Pour 6 personnes, il vous faudra:

  • 3 beaux magrets de canard (ou 6, si vous avez des gros mangeurs qui en veulent un entier chacun…)
  • 2 potimarrons moyens (ou courge, ou butternut, ou vraiment si vous aimez pas la courge, des pommes de terre, le principe sera le même !)
  • De l’huile d’olive, des herbes de provence, du vinaigre balsamique, du sel et du poivre
  • Une grande poêle et un four (avec une plaque)

Préparation:

  • Pelez et coupez les potimarrons en tranches d’environ 1 cm d’épaisseur (je sais, c’est chiant à peler… et si jamais vous faites des cubes et pas des tranches, ou que c’est des pommes de terre à la place de la courge, on vous pardonne).
  • Badigeonnez votre plaque de four (propre !) d’huile d’olive, et préchauffez votre four à 180 degrés. Placez vos morceaux de potimarron/courge/pomme de terre sur la plaque, ajoutez une rasade d’huile d’olive par-dessus, quelques pincées de sel, 3 tours de moulin à poivre, et les herbes de Provence, puis enfournez le tout pour une trentaine de minutes, en vérifiant régulièrement que ça ne brûle pas et en retournant un peu les morceaux de temps en temps. Si ça sèche, n’hésitez pas à remettre un petit coup d’huile d’olive et à re-mélanger !
  • Préparez vos magrets de canard : avec un bon couteau (gaffe les doigts !) faites des croisillons sur la peau de votre magret (profonds, mais en essayant de ne pas atteindre la chair, coupez juste dans le gras). Chauffez bien votre poêle et posez les magrets, côté gras au fond de la poêle. Laissez le feu assez fort et faite cuire 5 à 6 minutes (enlevez le trop-plein de gras qui va s’écouler). Au bout de 6 minutes, retournez vos magrets et laissez-les cuire encore 3 minutes de l’autre coté en baissant un peu le feu (pas plus de 3 minutes, trop cuit c’est pas bon !!). Au bout de 3 minutes, remettez un coup de feu vif et versez une petite rasade de vinaigre balsamique sur vos magrets, ça va bouillonner et caraméliser et ça leur donnera un petit goût sucré !
  • Et c’est prêt ! Si jamais les magrets sont prêts avant les légumes, enveloppez-les dans du papier alu pour les garder au chaud ! Servez tout en même temps, avec un peu de fleur de sel pour assaisonner !

Simple et efficace celle-ci non ?

Pour d’autres idées recettes pour les fêtes, on vous conseille ce livre de cuisine là, parce que c’est une valeur ultra-sûre !

Pour changer des merguez-chipo : les brochettes St-jacques/mangue

recettes-livres-cuisine-facile-brochettes-saint-jacques-mangue

Quand arrivent les premiers beaux jours en été, on surkiffe les merguez et les chipolatas, elles ont un petit goût de vacances ! Une bonne baguette, de la mayo (ou du ketchup, ou de la moutarde, peu importe), et on est heureux dans la pelouse. Sauf que… quand le 27ème barbecue de l’été arrive (en 8 semaines), on en peut plus des saucisses. Alors pour changer un peu, si on grillait autre chose sur notre barbecue ?

Pour 6 personnes, il vous faudra :

  • 18 grosses noix de St-Jacques, sans le corail (le machin rose-orangé accroché à vos St-Jacques). Bon, question budget, ça sera plus cher que les chipos c’est sûr…
  • 2 belles mangues, mûres
  • Un mélange de salade verte
  • De la crème de coco, de la moutarde, du vinaigre balsamique, du sel, du poivre et du jus de citron/orange si vous cuisez vos brochettes à la poêle.
  • Des pics à brochette

Préparation :

  • Préparez les brochettes : Coupez les noix de St-Jacques en morceaux de taille à peu près régulière (si elles sont grosses, en 4 ça devrait être pas mal, sinon en 2). Pelez les mangues, virez-moi ce noyau pas pratique, et coupez des morceaux à peu près de la même taille que vos morceaux de St-Jacques. Une fois tout découpé, fabriquez vos brochettes en alternant St-Jacques et mangue !
  • Préparez la sauce pour votre petite salade : comme une vinaigrette, mais en remplaçant l’huile par la crème de coco ! Un peu de moutarde, une touche de vinaigre, la crème de coco, sel et poivre. Mélanger le tout et goûtez pour voir si ça pique comme vous voulez et si c’est assez salé (en plus c’est plus facile à faire que la vinaigrette, ça se mélange mieux !)
  • Graissez votre poêle ou votre barbecue (un bout de sopalin avec de l’huile d’olive dessus ça fera l’affaire !), et préchauffez bien tout ça! Faites cuire vos brochettes, juste 1 minute de chaque coté ! Salez et poivrez-les une fois cuites. Si vous les avez cuites dans une poêle, versez un demi-verre (petit le verre, genre verre à moutarde, pas verre à mojito…) de jus de citron (ou d’orange, ou un mélange des deux) dans votre poêle à la fin de la cuisson, ça va décoller un peu ce qu’il y a au fond, et au bout d’une minute vous récupérez ce délicieux jus pour le mettre sur vos brochettes (on appelle ça déglacer, et vous passerez pour un pro !). Si vous les avez cuites au barbec, oubliez cette étape, ça ne peut pas marcher !
  • Servez le tout avec votre salade verte et sa super vinaigrette 2.0 !

Pour d’autres idées de brochettes originales ou de recettes pour vos barbec’ estivaux, allez donc piocher là-dedans :

Allez, sortez vos tabliers, et à vos de passer derrière les fourneaux ! Si vous avez testé une de nos recettes, racontez-nous, ou mieux, montrez-nous ! Et si vous avez d’autres idées de recettes ou de livres de cuisine que vous adorez, partagez en commentaire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici