Home / Article au top / Fast and Furious 7 : La franchise à son apogée

Fast and Furious 7 : La franchise à son apogée

fast-and-furious-7-critique

En 2001 sortait en salle la toute première aventure de Dominic Toretto, 14 ans plus tard le septième volet de la franchise s’apprête à envahir les salles obscures. Un volet marqué d’une tragédie avec la disparition de Paul Walker alors que le tournage du film n’était pas bouclé et que l’acteur n’avait pas tourné l’ensemble de ses scènes, c’est grâce à la technique des images numériques et à l’aide des deux frères de l’acteurs que ses dernières scènes ont pus être tournées. En plus du casting habituel, ce fast 7 accueil de nouveaux personnages et de belles têtes d’affiches qui viendront aider ou non l’équipe de Toretto. Jason Statham, Tony jaa, Kurt Russel ou encore Djimon Hounsou viennent donc gonfler le casting de ce septième opus. Outre le casting qui grandit, c’est aussi une nouvelle tête qui se retrouve derrière la caméra. Ce n’est donc plus Justin Lee qui reprend une nouvelle fois la barre, mais James Wan qui s’y colle. La saga avait su retrouver un second souffle avec le quatrième épisode en proposant un mélange entre action et course, une recette qui s’est depuis équilibrée à travers chaque nouvel épisode. Fast and Furious 7 s’annonçait grandiose, mais qu’en est-t-il réellement ?

fast and Furious-7 voitureCe septième volet est une suite direct au sixième film, Dom et sa famille se sont vus graciés après avoir aidé Hobbs à traquer et arrêter Owen Shaw, une traque qui aura mené à la mort de ce dernier. Tandis que tous semble retrouver une vie normale, Ian Shaw, le frère d’Owen va venir perturber cet équilibre et est bien décidé à venger la mort de son frère quoi qu’il en coûte. Voilà donc le pitch de départ de Fast and Furious 7, une aventure durant laquelle vient se mêler gouvernement, conflit politique, hacker et voyage autour du globe pour notre plus grand plaisir. Du plaisir Fast 7 en a à nous procurer, pour le premier et vraisemblablement le seul opus de James Wan, la franchise n’a rien perdue de sa dynamique. Fast and Furious 5 se finissait par un braquage dément, le six nous proposait une scène de course à Londres, un affrontement avec un char et une piste atterrissage déjà mythique. Le septième nous offre le double de scènes d’anthologies. Parachutage en voiture, affrontement d’un hélicoptère et je vous laisse la surprise de découvrir les nombreuses autres scènes démentielles du film, mais à n’en pas douter ce nouvel opus offre plus que jamais du grand spectacle. Si comme moi vous aimiez le tournant que prenait la franchise avec les deux derniers opus, vous prendrez une nouvelle fois votre pied devant celui-ci.

Furious-7_Emirates-PalaceSi les scènes d’actions et de voitures sont les grandes qualités du film avec une réalisation toujours au poil, le film peut aussi se reposer sur son casting plus que jamais sur-gonflé à la testostérone, sans pour autant oublier les nouvelles recrues féminines. Ainsi l’ajout principal est l’arrivée de Jason Statham en grand méchant de ce nouvel épisode et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il fait une entrée fracassante et convaincante dans la franchise. Statham est plus que jamais bad-ass et remplis parfaitement son rôle de némésis, d’autant plus que ses scènes sont toujours spectaculaires et parfaitement mises en scènes et explosives. Passant d’affrontement au corps en corps, puis aux armes et enfin en voiture (bien que ses scènes au volant soit plutôt limitées). Néanmoins, Ian Shaw n’est pas le seul à en avoir après toute la petite famille. Ainsi, l’équipe va en plus de Shaw, affronter Djimon Hounsou et Tony Jaa. Cependant, on regrettera que ce dernier ne soit pas assez exploité, on s’attendait à un peu plus de corps à corps pour son personnage,d ‘autant plus que l’acteur maîtrise les arts martiaux. Kurt Russel, lui aussi rejoint le casting en incarnant un agent gouvernemental proposant à Dom une aide mutuelle. Une aide qui amènera au personnage, lui aussi nouveau, de Ramsey incarné par Nathalie Emmanuelle. Un personnage féminin que je vois bien revenir dans un prochain film de la franchise tant le personnage à énormément de potentiel. Si les scènes de Dwayne Johnson ne sont pas nombreuses, elles sont toutes dévastatrices, bourines et rendent bien hommage au personnage.

fast and Furious-7 paul walkerSuite à la tragique disparition de Paul Walker qui incarnait Bryan O’Conner depuis le tout premier film, beaucoup se demandait comment l’équipe du film allait pouvoir boucler le film. Des techniques utilisant les images de synthèses afin de récréer le visage de Paul on été utilisées, mais l’équipe a aussi fait appel aux deux frères de Paul Walker, Cody et Caleb Walker. La question qui brûle les lèvres de tous les fan étant celle de savoir si le résultat est convaincant ou non, la réponse est oui. Durant les deux heures et demie que dure le film, il m’a semblé très difficile et même quasiment impossible de savoir à quel moment les images de synthèses prenaient le relais. Je ne dirais rien sur la conclusion qu’offre les scénaristes au personnage de Bryan pour vous éviter de vous gâcher la surprise, mais celle-ci est forte en émotions et on pouvait clairement sentir la tristesse de l’équipe durant cette scène particulièrement poignante.

fast and Furious-7 sexyPasser après Fast and Furious 6 était déjà compliqué en soi en terme de grand spectacle, mais en prenant en compte également les difficultés de tournages suite à la tragédie, le report de presque un an et le changement de réalisateur, la mission semblait bien difficile pour James Wan et son équipe. Le résultat est lui sans équivoque, Fast and Furious 7 est spectaculaire à plus d’un niveau et peut déjà se vanter d’être le meilleur opus de la franchise dont on a l’impression que les limites sont repoussées à chaque opus. Vous en aviez pris plein les yeux avec les deux derniers, celui-ci vous en mettra encore bien plus dans la vue. Alors que les épisodes huit et neuf semblent déjà programmés, ce septième opus est déjà bien au-dessus de tout ce qu’a pus connaitre la franchise auparavant. Oui certaines scènes sont extrêmement improbables et tirées par les cheveux, mais que c’est bon de voir Dwayne Johnson Gatling à la main ou un parachutage de voiture. Jouissif, drôle, sur-vitaminé et même touchant, Fast and Furious 7 offre un hommage et un adieu digne de ce nom à Paul Walker.

 

Voici la bande annonce de Fast & Furious 7 :

Anthony Corbelli (56 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

One comment

  1. Merci pour cet article. Je me demandais justement il y a quelques jours, si Paul Walker était décédé pendant le tournage de ce film et comment ils allaient faire 😉
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *