Home / Article au top / Astérix Le Domaine des Dieux : Q-R avec Astier et Clichy

Astérix Le Domaine des Dieux : Q-R avec Astier et Clichy

astier domaine des dieux asterix presse interview

Lundi 17 Novembre était l’occasion pour moi de participer à l’avant première privée d’un nouvel opus animé du célèbre Gaulois, j’ai ainsi donc eu le plaisir de voir Asterix : Le domaine des Dieux. Avant de livrer ma critique, il me semblait important de revenir sur la séance de questions-réponses qui s’est déroulée après la séance en compagnie du réalisateur du film Louis Clichy et du co-réalisateur Alexandre Astier, mais également scénariste pour ce dernier. Un rapide topo sur les deux hommes pour ceux qui ne les connaissent pas, Louis Clichy le réalisateur n’est pas totalement étranger au monde de l’animation puisque le monsieur a travaillé dans le célèbre studio américain Pixar durant deux ans en tant qu’animateur. Quant à Alexandre Astier, il s’est révélé au grand public avec la création de Kaamelott où il revisite les aventures du roi Arthur et les chevaliers de la table ronde et où il incarnait d’ailleurs le détenteur d’excalibur. Déjà un des auteurs principaux sur Kaamelott, il s’est donc à nouveau glissé dans le rôle de scénariste dans lequel il excelle pour ce nouvel Asterix.

 

Astier alexandre asterix le domaine des dieuxMaintenant que les présentations sont faites, revenons plus en détails sur ce Q-R d’une bonne heure et demie dans lequel beaucoup de détails et d’anecdotes y ont été dévoilés. Arrivés sur scène quelques minutes après la fin du film, les deux hommes visiblement très contents d’avoir pu faire partager leur film ont donc joué aux jeux des questions-réponses.

 

Les premières questions affluent dans la salle et les premières info tombent dans la foulée. Ainsi, suite à une question dans laquelle un spectateur lui demandait quel apport lui donnait la participation de certains confrères de Kaamelott dans cette aventure, Mr. Astier c’est attardé quelques minutes sur le sujet. Le scénariste nous précise  qu’en effet plusieurs confrères de la table ronde se sont joint à lui sur cet Asterix, mais il n’a pas pour autant hésité à faire appel à beaucoup de jeunes recrues ou des personnes avec lesquelles il n’avait jamais travaillé, tout en précisant que lors de son processus d’écriture certaines répliques étaient écrites avec une idée très précise de l’acteur qui serait derrière le rôle et parfois même bien avant le casting. Ce qui pouvait évidemment être un problème si finalement les acteurs ne se joignaient pas au film.

 

10811496_10204155419503067_1904204224_nNous apprenons quelques questions plus tard, que c’est bel et bien M6 qui est venu le chercher pour co-réalisé et écrire Le domaine des dieux et que les deux cinéastes ont eu un champ d’actions et de possibilités plutôt larges leur permettant de proposer beaucoup d’idées dont la plupart furent acceptées. Louis Clichy qui nous soulignait d’ailleurs que c’est désormais très rare d’avoir une aussi grosse production française en terme de budget où leur liberté était finalement peu restreinte, même si l’ex animateur précise qu’Uderzo a eu une implication majeure (et il insiste dessus) sans être fermé d’esprit. Uderzo était là pour « s’assurer que ses personnages ne soient pas dénaturés » d’autant plus que c’est le premier film d’animation sur les gaulois, qui n’est pas réalisé en 2d classique. En marge de cette réponse l’interprète du roi Arthur précise qu’ils ont eu le droit de choisir la BD à adapter, ce qui les aida grandement, car Le Domaine des Dieux fût en partie choisit grâce à son côté très moderne. Anecdote assez rigolote, le créateur de Kaamelott nous racontait qu’avant la séance il sortait tout juste de chez Uderzo qui lui aurait confié que c’était son Asterix préféré.

 

10818701_10204155420063081_451684462_nLouis Clichy est ensuite revenu sur son parcours à Pixar en nous racontant que durant ses deux années dans le studio américain, les dirigeants n’avaient de cesse de leur répéter que l’histoire primait et devait être la pierre principale de l’édifice. D’autant plus que comme le confirme le réalisateur, ce nouvel Asterix se démarque aussi par son aspect très « ricain » se rapprochant des travaux de DreamWorks ou Pixar donnant ainsi aux aventures des gaulois une tout autre dimension.  Dimension qui toutefois aura amené beaucoup de difficultés aux deux hommes, Astier précise qu’il a été impressionné par la charge de travail et notamment pour l’animation où le découpage des tâches est extrême.

 

10818752_10204155420183084_225889989_nIls sont également revenus sur le fait que le film soit aussi en version 3D relief avec là encore quelques anecdotes. Les deux collègues ont tenu à préciser que si le film n’avait pas été projeté en 3D lors de cette avant première, car ils leur restaient encore un peu de travail sur cette version qui n’était pas totalement finie. Pas de quoi s’inquiéter Louis Clichy précise que la version relief sera bien à l’heure et donc bien présente pour l’avant première au Grand Rex. Puis, ils se sont exprimés sur leur ressentis envers cette technologie. Ainsi, l’ex membre de Pixar n’a pas préféré se mouiller « on va jouer correctement notre rôle et dire qu’on aime autant les deux versions » dit-il avec un sourire qui en dit long. Au tour d’Alexandre Astier qui précise d’abord que s’il n’est pas fan du procéder qui a tendance à « assombrir l’image » et nous oblige à porter des lunettes plutôt gênantes sur le long terme, mais qu’il est très content du résultat et que c’est l’un des films qu’il sera heureux de montrer en 3D à ses enfants. Pour lui certains éléments comme l’architecture du domaine des dieux dans le film sont vraiment mis en valeur par la 3D. On ne pourra malheureusement pas confirmer ou infirmer la chose étant donné que notre projection était sans 3D relief.

 

Dans la suite du Q-R, la question qui semblait inévitable fût posée. Les deux réalisateurs se sont vus demander si une suite était possible, chose à laquelle les deux hommes ont eu une réponse assez positive. Alexandre Astier annonce la couleur, si suite il y a (possibilité qu’il envisage sérieusement) la chose devra se faire à deux conditions. La première que l’équipe reste inchangée c’est-à-dire qu’il co-réalise à nouveau avec Louis Clichy et la deuxième condition serait qu’il puisse proposer un scénario original et si l’on imagine que la première modalité sera assez simple à remplir, la deuxième risque d’être un peu plus complexe.

 

Voilà après presque une heure et demie d’échange les deux hommes concluent en remerciant les spectateurs présents, Sir Arthur restera même le temps de prendre quelques photos et d’échanger avec les personnes présentes…

Alexandre Astier et Anthony
Alexandre Astier et Anthony
Anthony Corbelli (56 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

2 comments

  1. Top ce Q-R . Chanceux moi aussi j aurait voulu rencontré mr AStier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *