Home / culture / théatre / Désirs de théâtre, bonheur de la surprise au théâtre de l’Odéon

Désirs de théâtre, bonheur de la surprise au théâtre de l’Odéon

théâtre de l'Odéon

L’Odéon est un haut lieu du théâtre parisien. Mises en scène innovantes, acteurs de haute volée, auteurs prestigieux, je le fréquente assidûment depuis bientôt 6 ans et je me réjouis à l’annonce de chaque nouveau programme. La saison 2015/2016 vient d’être dévoilée. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il envoie du très, très lourd. Des auteurs connus, des acteurs renommés, des metteurs en scène éprouvés, les fanatiques de théâtre ne doivent surtout pas hésiter à réserver dés maintenant leurs places. Les moins habitués auront l’occasion de tenter l’expérience en toute confiance, avec néanmoins le risque de devenir complètement dépendants. C’est un bon risque à prendre, je m’en suis rendu compte pour mon plus grand plaisir. Et comme c’est un théâtre public, les tarifs sont tout à fait attractifs. La double peine (positive) en somme!

exterieur_Philippe-Fourdan2J’ai vraiment découvert le théâtre il y a 5 ans. Auparavant, je m’y rendais une fois par an, en moyenne, jamais vraiment force de proposition, plutôt suiveur pas contrariant. Ma fidèle collaboratrice, plus habituée et plus experte en la matière, m’a trainé, moi le fan de cinéma excessif et assidu, découvrir l’art de la représentation. Et à ma grand surprise, je suis devenu un mordu. Dans toutes mes découvertes, le théâtre de l’Odéon tient le haut du pavé. Des mises en scènes originales, des auteurs reconnus, des acteurs de premier plan, le tableau de chasse des pièces inoubliables se rallonge d’années en années.

Un « Roméo et Juliette » flamboyant et à la mise en scène tigresque, un « Le retour » iconoclaste, « Un Tramway » avec une Isabelle Huppert hypnotique, un « Les particules élémentaires » ambitieux et radical, un « Platonov » magistral de 5 heures, un « Ivanov » avec un Micha Lescot magnétique, un « Jeux de cartes » surprenant, un « Tartuffe » inédit, un « Cyrano de Bergerac » épileptique, un « Le Misanthrope » fan des Clash je ne compte plus les pièces qui m’ont marqué. Alternance de classicisme et de modernité, avec toujours le souci de surprendre et de provoquer. Pas de confort ouaté, plutôt l’art de la surprise avec toujours plus d’émotions.

Un autre signe qui ne trompe pas dans la qualité de ce théâtre tient à la régularité des prestations de certains acteurs. Philippe Torreton, Micha Lescot, Isabelle Huppert, Nicolas Bouchaud ou Marina Hands viennent et reviennent, ils ne jouent pas, ils incarnent leurs personnages, leur donnent vie et les portent très haut avec des sommets de justesse. Un film avec un immense acteur est un plaisir, une pièce de théâtre avec un interprète habité est un ravissement.

Des metteurs en scène d’exception dressent des décors, impriment un rythme et façonnent des écrins d’exception pour délivrer des spectacles totaux. Olivier Py, Luc Bondy et Joel Pommerat sont les fers de lance d’une scène théâtrale parisienne qui se renouvelle sans cesse avec toujours plus de surprises. Je n’en rajouterai pas, je m’emballe tout seul. Tour d’horizon de la prochaine saison.

12 pièces sont au programme, au théâtre de l’Europe situé dans le quartier de l’Odéon et dans les Ateliers Berthier. 5 d’entre elles ont attiré mon attention car je ne compte pas Ivanov, déjà vu et que je ne peux que vous recommander. Marina Hands, Micha Lescot et toute la troupe d’acteurs propose une adaptation étincelante de Tchekhov.

 

Quelles sont ces 5 pièces à voir à tout prix?

 

  • « Vu du Pont » est une adaptation d’Arthur Miller, avec notamment Charles Berling, montée aux Ateliers Berthier. Connu pour avoir épousé Marilyn Monroe, l’auteur et dramaturge américain devient un classique pas encore vu personnellement au théâtre. Je me laisserai donc tenter!

 

  • « Richard III » de l’inénarrable Shakespeare sera adapté à l’Odéon pour une pièce de… 4h. Oui, après les 5h de Platonov, j’ai pris goût à ces mises en scène longues et déployées. Le texte est connu, nul doute que la mise en scène sera étonnante… voire époustouflante?

 

  • Encore un William avec « Othello » à Berthier. Avec un trio d’exception sur scène: Micha Lescot, Marina Hands et Philippe Torreton. Pas besoin d’en dire plus, ce sera peut être la pièce de l’année. Monté par Luc Bondy, c’est la promesse d’un futur succès.

 

  • « Phèdre(s) » à l’Odéon, ce sera Isabelle Huppert et Thahar Rahim dans une rétrospective dédiée aux différents Phèdre à travers toutes ses évocations. Euripide, Senèque jusqu’à nous. Il faudra s’y prendre à l’avance pour avoir des places!

 

  • Tchekhov revient à la mode depuis quelques années. Platonov, Ivanov, un « Les estivants » vu à la Comédie française » et maintenant le classique des classiques « La Mouette« . Le film récent « Tchekhov 1890 » évoquait brillamment la carrière de l’auteur russe, ce sera avec plaisir que je continuerai à creuser son sillon théâtral !

 

Arrivé au bout de cette liste, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bons théâtres. Que vous soyez amateurs chevronnés ou béotiens, le théâtre public propose des prix tous doux et des spectacles remarquables. Peut être l’occasion de découvrir un art majeur trop souvent considéré comme passéiste. Le théâtre n’a pas d’âge, c’est un vigoureux jeune homme qui pourrait bien vous surprendre, vous ravir… et vous embarquer pour longtemps!

Cliquez ici pour voir tous les prochains spectacles du théâtre de l’Odéon.

 

Voici un film de présentation de la saison 2015-2016 :

Stanislas Claude (209 Posts)

Critique de cinéma sur CulturAddict, le site culture qui monte, car la culture est une drogue dure et sur Publik'Art. Passionné par la mode et ouvert sur le monde du Gentleman Moderne


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

One comment

  1. Voix réussissez très bien à nous insuffler le désir de franchir les portes du Théâtre de l’Odéon en direction des planches, de la scène, le cœur battant…. L’esprit résolu, désireux et prêt à se laisser « surprendre » avec ravissement par ce « jeune rigoureux »….. Rendez vous inscrit donc dans mon agenda. Caen n’est pas si loin que ça de Paris. Reste plus qu’à choisir la représentation qui marquera MA première fois au Théâtre de L’Odéon.
    Merci Monsieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *