Home / geek / LOVOO : 3 p’tits cœurs et puis s’en vont

LOVOO : 3 p’tits cœurs et puis s’en vont

lovoo

J’ai testé pour vous LOVOO, cette application qui date désormais de quelques années semble toujours d’actualité et recense pas mal de monde. Le réseau social de rencontres au cœur multicolore m’aidera-t-il à trouver l’amour ? Nous allons voir ça !

lovoo radarLOVOO s’inspire de Tinder et d’Happn et à vrai dire réunit habilement les capacités de ces deux applications pour offrir encore plus de moyens de trouver votre âme sœur. On peut donc utiliser la géolocalisation pour voir qui se trouve près de chez soi dans un rayon de 5 kilomètres et cliquer sur les profils qui nous intéressent, mais aussi recevoir aléatoirement des photos d’autres utilisateurs et à nous de dire si celui-ci ou celle-là est « séduisante » ou pas. Mais surtout, contrairement à nombre de réseaux sociaux pour rencontres amoureuses, on sait si quelqu’un nous trouve séduisant ou bien si telle ou telle personne a visité notre profile ou s’abonne à notre fil d’actu. Il vous coutera cependant quelques points pour accéder au profil complet de vos prétendant(e)s.

L’appli marche sur un système de points (que vous pouvez acheter ou bien obtenir gratuitement)… très sincèrement il n’est pas nécessaire d’en posséder beaucoup pour évoluer dans l’application. En revanche elle est au début un peu difficile à prendre en main, tout n’est pas intuitif. Comme remplir son profil perso. Mais au moins, on peut justifier ses qualités autres que physiques. Age, hobbies, taille, éducation,… Enfin ne nous leurrons pas, le physique importe beaucoup et c’est pour le mieux puisqu’on peut poster jusqu’à 12 photos afin de se montrer sous nos plus beaux angles grâce à des selfies ! En tout cas, c’est toujours plus élaboré que le reste.

lovoo photoToutefois, il y a nombre de réserves à émettre concernant l’application. Première chose flagrante : le rapport garçon/fille doit être de 10… Les petits points bleus sont les garçons, les roses sont les filles, faites le compte… (les oranges sont les comptes premium). Une aubaine surement pour les demoiselles mais les hommes risquent d’être un peu déçus.

Autre point très décevant, il n’existe aucune fonction recherche (il est juste possible de choisir la catégorie d’âge que l’on veut voir apparaître)… C’est bien dommage pour les gens qui désirent chercher leur partenaire par affinités et non seulement physiquement. Autre élément intrigant, parmi les quelques personnes qui m’ont suivies et m’ont trouvé séduisant, une bonne part était localisé à plus de 200km. Un vrai réseau de proximité alors ? Par ailleurs, seulement deux personnes ont engagé la conversation avec moi… une bonne cinquantaine avait beau me trouver séduisant, ils n’ont pas eu le courage de me parler. Et c’est deux personnes étaient des mineurs… sans grand intérêts.

Le réseau de proximité : comme Happn, à jeter ! Ne croyez pas à l’amour proche si vous ne l’avez pas déjà rencontré en soirée ou croisé dans le bus.

Tommy's GhostWriter (6 Posts)

I'm a movie revierwer, such a paperboy ! @TomCruise lover forever


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

One comment

  1. APPEL À TEMOINS

    L’émission Capital sur M6 prépare actuellement un reportage sur les applications de rencontres (Tinder, Happn, Lovoo…).

    Nous aimerions interviewer des célibataires (hommes et femmes) qui utilisent ces applications sur Smartphone.

    Alors si l’aventure vous tente, que vous avez entre 20 et 35 ans, et êtes dispo au mois de mai le temps d’une journée, n’hésitez surtout pas à me contacter pour plus d’infos !

    MORGANE par mail à morgane@soda-presse.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *