Home / culture / bande dessinée / Les nouveautés BD de début 2015

Les nouveautés BD de début 2015

bande dessinée glenat janvier février 2015

En ce début d’année voici quelques BD de chez Glénat / Vent d’Ouest à mettre entre (presque) toutes les mains.

 

501 ILE AUX FEMMES[BD].inddL’île aux femmes

De Zamzim

Céleste Bompard est un « Coq en l’air », un as de la voltige. Ses prouesses lui valent un large succès auprès de la gent féminine. Il aligne les conquêtes. Engagé alors que la Grande Guerre éclate, il est chargé de transporter les lettres que les soldats du front écrivent à leurs femmes. Mais lors d’une mission, Céleste est victime d’un tir ennemi et son biplan se crashe sur une île mystérieuse. Obligé de survivre dans cet endroit visiblement désert, il trompe son ennui en lisant les lettres que les poilus destinent à leurs femmes. Un jour, en parcourant les lieux, il découvre un jardin d’Éden entièrement peuplé de femmes ! De véritables amazones, aussi belles que redoutables, qui ne tardent pas à le capturer pour remplacer leur  » reproducteur  » actuel. Alors qu’il avait l’habitude de mener la danse avec les femmes, voilà que Céleste est devenu leur esclave !

Mon avis : Gros coup de cœur pour ce livre où un coureur de jupon se retrouve sur une île perdue prisonnier et esclave aux mains d’une tribu composée uniquement de femme.

Très juste dans son récit, ne tombant jamais dans le vulgaire, cette bd est une ode aux femmes, et aux pouvoirs qu’elles ont sur nous les hommes.

Les dessins avec un trait sobre accompagnent à merveille le récit sur les 80 pages que comportent cet ouvrage en nous restituant de manière élégante les courbes de ces créatures de rêves que sont les femmes.

 

501 LE CYCLE DE NIBIRU T1[BD].inddLe cycle de Nibiru – Tome 1 la loi du sang

D’Izu (scénariste) et Moreau (dessinateur)

5612 après J.-C. Voilà 3 millénaires qu’un virus hors-norme a infecté la Terre. Conséquence : tous les humains souffrent, dès leur naissance, d’une anémie très forte, condamnés à être transfusés régulièrement pour pouvoir survivre. Source de toutes les convoitises, le sang est devenu la plus grande des richesses et a provoqué des siècles de chaos et de barbarie. Afin de maintenir l’ordre, l’Empire a instauré la Loi du Sang, qui offre à tous ses citoyens un système de répartition égalitaire. Cependant, les fidèles des Seigneurs du sang, des sorciers adeptes de croyances anciennes, résistent à l’hégémonie de l’Empire et collectent le sang, seule « arme » capable d’écarter la fin du monde qu’annonce la légende de Nibiru, la destructrice. En ces temps tourmentés, la jeune Alicia Ek, descendante d’une civilisation oubliée, est peut être le dernier espoir de l’Humanité…

Mon avis : Premier tome de ce diptyque qui nous montre que bd et science fiction peuvent parfaitement fonctionner ensemble.

L’histoire s’enchaînant dans un rythme effréné, certains passages en deviennent légèrement confus.

Malgré tout l’histoire et les mystères s’éclaircissent tout au long de l’album, accompagnées d’un dessin aux résonances modernes.

 

501 BRAN T01[BD].inddBran – Une histoire de l’île d’errance 

De Grimaldi (scénariste) et Plenzke (dessinateur)

Quoi de mieux qu’une sorcière-renard pour sauver un prince changé en corbeau ?

Sur l’île d’Errance, les Humains se méfient comme de la peste des Créatures, des êtres magiques aux pouvoirs redoutables. Lors d’une partie de chasse dans la Forêt Interdite, le jeune et arrogant Bran blesse mortellement une biche aux cornes d’or qui s’avère être l’une de ces Créatures. Elle lui jette alors un terrible sort : le jour, Bran se changera en corbeau pour ne redevenir humain qu’une fois la nuit tombée. Rejeté par les siens, Bran trouve alors refuge auprès de Macha, une belle Créature-sorcière capable de se transformer en renard. Perdu dans un monde auquel il ne connaît rien, il se résout à la suivre dans son voyage à la recherche d’un remède pour une jeune Créature sur le point de mourir. Remède qui pourrait bien être en mesure de guérir aussi le mal de Bran…

Mon avis : Si au premier abord le dessin laisse penser à une bd enfantine, celle ci se révèle finalement beaucoup plus adulte et intéressante que cela pouvait laisser présager.

En effet l’histoire mélange avec brio une critique de l’Homme et de son approche de ce qui le dérange car il ne le connaît pas dans un univers de fantasy inspiré de contes et de légendes celtiques.

Pour conclure j’ai vraiment aimé cette bd et j’espère sincèrement que plusieurs tomes suivront.

 

501 MONDE DE L_EPEE DE CRISTAL T01[VO].inddLe Monde de l’Epée de Cristal – Zorya la noire 1/3

De Douyé (scénariste) et Lai (dessinateur)

Cela fait 200 ans que la Grande Nuit de Cristal a eu lieu. Celle où la douce et belle Zorya a basculé du côté du mal pour semer la terreur sur ceux qu’elle avait juré de protéger… Aujourd’hui, après deux siècles d’oppression, Zorya est en exil sur une mystérieuse île. Son absence se ressent étrangement jusque dans la nature. Le volcan s’éteint et certains êtres recouvrent les pouvoirs magiques qu’ils avaient perdus. Dès lors, la rébellion s’organise. Zorya doit revenir avant que le pouvoir ne soit renversé. Son amant doit la ramener. Mais comment sortir d’une île d’où il est dit qu’on ne revient jamais ?   

Mon avis : Première partie de ce triptyque au côté de Zorya la noire dans le monde de l’épée de cristal.

Si il s’agit d’un sans faute côté dessin, avec des scènes claires et bien détaillées, ça se corse côté scénario.

En effet l’histoire est plutôt confuse et est peu immersive  pour les personnes n’ayant pas lu le premier cycle de l’épée de cristal.

Bd plutôt réservée au connaisseur de cet univers donc, ou à ceux qui souhaiteraient le découvrir.

 

501 ROMA T01[BD].inddRoma – 1  la malédiction

De Boisserie, Chaillet, Adam, Convard (scénaristes) et Penet (dessinateur)

250 av. J.-C. Alors que la guerre de Troie fait rage, des mystérieuses jumelles arrivent aux portes de la cité fortifiée. L’une tient dans ses bras une magnifique idole d’orichalque : le Palladium. Léonidas et Aquilon, deux officiers troyens semblant dissimuler un lourd secret, sont immédiatement séduits par la beauté trouble des jumelles. Et il ne faut pas longtemps pour que chacun en épouse une, fondant ainsi deux familles.

Ce que tout le monde ignore, c’est que dans le Palladium est enfermée Ker, une déesse maléfique qui, de sa prison d’orichalque, réserve une terrible malédiction aux deux familles. Une malédiction qui les poursuivra à travers les âges, accompagnant le destin de la ville mythique qu’elles s’apprêtent à fonder : Rome.

Mon avis : Cette nouvelle série de chez Glénat a pour ambition de retracer en 13 tomes l’histoire de la ville éternelle.

Ce premier tome emplis de mythologie réussit malgré quelques passages un peu mous, à nous faire bonne  impression et à créer une attente pour la suite de cette série qui promet de mélanger fresque historique et fiction.

 

Céd (12 Posts)


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *