Home / culture / bande dessinée / Les bandes dessinées qu’il faut lire en mai

Les bandes dessinées qu’il faut lire en mai

Bande dessinée mai 2014

Ce mois-ci encore, les bonnes BD sont légions chez votre libraire alors voici une petite sélection pour vous aider à faire votre choix. Pêle-mêle vous trouverez notamment dans cette liste les mangas qui cartonnent en ce moment, des titres qui vont tout casser ce mois-ci ou encore des bandes dessinées qui parlent sexe et/ou  amour.

 

 

Catégorie blockbuster sur-vitaminé

 

warship couvWarship Jolly Roger, T1 : Sans-retour

(éditions Dargaud), de Sylvain Runberg (scénario) et Miki Montllô (couleurs et dessin). Sortie le 2 mai.

Résumé : Warship Jolly Roger : Sylvain Runberg et Miki Montlló ne pouvaient pas trouver meilleur titre pour cette nouvelle série de SF ! Dans une fédération stellaire mise à mal par les indépendantistes, quatre prisonniers s’évadent, dont le criminel de guerre Jon T. Munro. Ancien général de l’armée, il devra s’associer avec une mercenaire militante, un contrebandier ultra violent et un ado mutique pour récupérer son vaisseau : le Valkyrie. Le Jolly Roger, pavillon des pirates, flotte bien sur ce space-opera survolté ! Avis aux amateurs de Universal War One : foncez sur cette nouvelle série !

Pourquoi ce titre ? Sylvain Runberg… What else ?

 

 

 

 

Catégorie steampunk

 

wika couvWika, Tome 1 : Wika et la fureur d’Obéron

(éditions Glénat), de Thomas Day (scénario) et Olivier Ledroit (scénario, dessin et couleurs). Sortie le 21 mai.

Intégrer couv.

Résumé : Il était une fois un couple de fées, le duc Claymore Grimm et la duchesse Titania, et leur petite fille, Wika. Alors que le prince Obéron, ancien amant de Titania aux pouvoirs redoutables, prend d’assaut le château Grimm, la petite Wika est confiée, après avoir eu les ailes sectionnées pour dissimuler sa nature, à un couple de fermiers chez qui elle grandira à l’abri de tous… Treize ans plus tard, Wika, émancipée, se rend dans la capitale contrôlée par Obéron. Elle y rencontre le jeune Bran, voleur talentueux qui, entre larcins et arnaques, lui dévoile les secrets de la cité. Mais petit à petit, les pouvoirs de Wika semblent se développer, révélant sa nature de fée, et éveillent l’intérêt du prince tyrannique, celui-là même qui voulut sa perte des années auparavant…

Référence dans le monde de l’illustration et de la bande dessinée de fantasy, Olivier Ledroit signe de son dessin baroque et fouillé une réécriture jouissive des contes classiques dans un univers steampunk féerique, sur le premier scénario de Thomas Day en bande dessinée !

Pourquoi ce titre ? Les contes de fée à la sauce steampunk, on demande à voir !!!

 

 

Catégorie SF

 

rayons couvRayons pour Sidar 1 : Lorrain

Ankama éditions), de Valérie Mangin (scénario), Denis Bajram (scénario) et Emmanuel Civiello (dessin). Sortie le 23 mai.

Intégrer couverture

Résumé : Lionel, double robotique du Terrien Lorrain, a mystérieusement disparu sur la planète Sidar. Guidé par Xaog, un indigène sidarien, et aidé par le Résident, un administrateur envoyé par la Terre, son maître se lance à sa recherche. Il devra affronter des créatures mortelles et des phénomènes aussi étranges que terrifiants pour retrouver en pleine crise coloniale la trace de son alter ego mécanique : la Terre a choisi de se retirer de Sidar, l’abandonnant aux Xressiens, une race de conquérants destructeurs. Et si sauver Lionel, c’était sauver Sidar ?

Pourquoi ce titre ? Issu de la collection « Les univers de Stefan Wul », ce titre devrait être comme les précédents : fidèle à l’univers de l’auteur et visuellement sublime. Bref, les amateurs de science-fiction vont être servis.

 

 

Catégorie roman graphique

 

le captivéLe captivé 

(éditions Futuropolis), de Christophe Dabitch (scénario) et Christian Durieux (dessin). Sortie le 5 mai.

Intégrer couverture

Résumé : Modeste employé à Bordeaux dans les années 1880, Albert Dadas a commencé à «fuguer» dès l’adolescence, suite à une chute sur la tête. À l’énoncé d’un nom de ville ou de pays, comme un somnambule, il part, quitte sa maison et commence à marcher. Ça se passe toujours ainsi : « Tout d’un coup, j’ai très chaud, j’ai des suées, j’ai mal à la tête… Il faut absolument que je marche… Et après je ne me souviens de rien. » Il ne sait pas quand il part. Il le sait après, et en est extrêmement malheureux. Ses périples involontaires le mènent à Pau, Paris, Marseille mais aussi en Algérie, à Moscou (où il sera enfermé, soupçonné d’avoir tué le tsar !), Poznan en Pologne, Vienne en Autriche, Liège… Il peut parcourir jusqu’à 70 km par jour ! Et il se « réveille » à l’hôpital ou en prison, sans papiers, sans argent… En mai 1886, il rencontre Philippe Tissié, un jeune interne en psychiatrie à l’hôpital Saint André de Bordeaux, qui parvient à le soigner. Dadas pourra enfin mener une vie normale, se marier et avoir une fille. Le docteur décrira dans sa thèse, sa passion impulsive pour la marche et les voyages ; ses théories le rendront célèbre. Au delà d’un récit clinique de médecin, Le Captivé est aussi une surprenante histoire d’errance, une ode au voyage.

Pourquoi ce titre ? Impossible d’échapper à votre Futuro du mois et pour cause, tous les mois, l’éditeur s’atelle à nous proposer d’excellentes nouveautés et mai ne fait pas exception à la règle.

 

 

Catégorie comics

 

spider couvMARVEL DELUXE : ULTIMATE SPIDER-MAN 1 (NOUVELLE ÉDITION)

(éditions Panini Comics), de Brian Michael Bendis et Mark Bagley. Sortie le 14 mai.

Intégrer couverture

Résumé : Suite au meurtre de son oncle et à l’apparition de ses incroyables facultés, Peter Parker comprend qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ! Dans ces treize épisodes, vous allez découvrir les premières aventures du héros qui l’opposent au Bouffon Vert et au chef du crime organisé de New York, le Caïd ! (Contient les épisodes US Ultimate Spider-Man 1-13).

Pourquoi ce titre ? Actualité cinématographique oblige, Panini met le paquet sur Spider-Man et cet album est un très bon moyen pour rentrer dans l’univers de l’homme-araignée.

 

 

 

 

Catégorie manga

 

attaque des titians 7 couvL’attaque des titans T7

(éditions Pika), de Isayama Hajime. Sortie le 2 mai.

Intégrer couverture

Résumé : Décidé à inspecter de fond en comble la maison de la famille d’Eren, en quête d’indices permettant d’élucider le mystère des Titans, le bataillon d’exploration entreprend une incursion à l’extérieur du Mur. Les troupes se font alors surprendre par un Titan de type féminin particulièrement dangereux, et manifestement doué d’intelligence. Au prix de lourds sacrifices dans ses rangs, le major Erwin parvient à neutraliser le spécimen. Il ne reste plus qu’à identifier l’individu qui se trouve à l’intérieur…

Pourquoi ce titre ? Avec Magi : the labyrinth of magic, L’attaque des titans c’est LE manga à ne pas rater en ce moment grâce à un scénario bluffant à couper le souffre. Si ce n’est pas déjà fait, jetez vous sans hésiter sur cette superbe série.

 

 

assassination-classroom-tome-4Assassination Classroom T4

(éditions Kana), de Yusei Matsui. Sortie le 23 mai.

Intégrer couverture

Résumé : Un deuxième nouvel élève arrive dans la classe E. Il semble beaucoup plus redoutable que Ritsu, mais quelles sont au juste ses surprenantes capacités de tueur ?! Le mystère de la naissance de M. Koro va petit à petit se dévoiler !!

Pourquoi ce titre ? La dernière perle du Jump qui a débarqué en septembre 2013 en France, est un concentré d’humour et de fun jouissif à souhait. Un excellent manga avec pour personnage principal un poulpe tueur bien décidé – ou pas – à détruire la Terre.

 

 

 

 

 

 

 

Catégorie « Love & sex »

 

la technique du périnéeLa technique du périnée

(édtions Dupuis), de Mulot et Ruppert. Sortie le 9 mai.

Intégrer couverture

Résumé : JH a rencontré une fille via l’appli de rencontres OKCupid. Elle s’appelle Sarah, mais il n’en sait pas davantage. Régulièrement, ils se connectent sur Skype et se font jouir mutuellement. Leurs échanges, brefs et solitaires, finissent par obséder JH, qui essaie de convaincre Sarah de dîner avec lui. S’instaure alors entre eux un étrange jeu de séduction qui ne dit pas son nom, mais qui va amener JH à relever le défi sexuel – ou d’abstinence sexuelle – que lui lance Sarah.

Jusqu’à quel point notre rapport à la séduction est-il conditionné par les moyens techniques dont nous disposons, et par les pratiques qui en découlent ? Comment parler, en 2013, de l’éclosion du sentiment amoureux en cette heure paradoxale d’hyperconnexion aux réseaux et d’intense solitude individuelle ? Telles sont les pistes de réflexion qu’explorent Ruppert et Mulot dans ce récit très contemporain, qui interroge, à travers la relation qui se noue, à leur corps défendant, entre JH et Sarah, les notions de désir, de rencontre, de dévoilement et de libertinage. Dans un monde où, grâce aux technologies de communication, tous les possibles semblent ouverts, JH va se trouver confronté à de nouveaux codes – pas forcément moins astreignants que ceux traditionnellement assignés aux relations amoureuses -, et il n’échappera ni au manque, ni à la frustration ni à l’attente. Jouant habilement de la métaphore sexuelle et de ce qui, en creux, à force de ne pas vouloir être dit, devient assourdissant, Ruppert et Mulot nous invitent à les suivre dans le dédale des jeux de la séduction et du hasard.

Pourquoi ce titre ? Le résumé parle de lui-même… Après Gisèle & Béatrice, c’est avec un deuxième titre alléchant que les éditions Dupuis font une nouvelle incursion dans le milieu très fermé de la bande dessinée érotique.

 

les carnets couvLes Carnets secrets de Guillaume Bianco 1. Les Seins

éditions Delcourt), de Guillaume Bianco. Sortie le 7 mai.

Intégrer couverture

Résumé : «Les premières déesses païennes n’avaient-elles pas les nichons à l’air ? » Guillaume Bianco questionne les fondements de notre culture pour trouver les réponses à un sujet qui mérite qu’on s’y attarde… les seins. Les notes se succèdent pour comprendre le grand mystère féminin et construire à travers les anecdotes véridiques de l’auteur un récit drôle, sensuel, parfois même érotique…

Pourquoi ce titre ? Tout ce qu’on toujours voulu savoir sur les seins grâce à un auteur doué, à qui l’on doit notamment Billy Brouillard, et qui conserve son style de dessin si particulier malgré un sujet érotique bien éloigné de ses habitudes.

 

 

l'amour en 20 déclarationsL’amour en 20 déclarations

(éditions Delcourt), de Maïa MAZAURETTE (scénario) et Marguerite Sauvage (dessin). Sortie le 21 mai.

Intégrer couverture

Résumé : 20 déclarations d’amour décalées mais toujours sincères pour célibataires qui essaient de sortir du bois ou pour couples qui vont devoir endurer leur millième anniversaire. Bref, pour toutes celles et ceux qui doivent dire « je t’aime ». Parce que se déclarer en stand-up, c’est le faire avec la classe. Et puis en cas de râteau, autant laisser un souvenir impérissable.

Pourquoi ce titre ? Pour apprendre à dire « je t’aime » en toutes circonstances et avec classe.

 

 

 

 

Romain Delannoy (11 Posts)

Dévoreur de BD en tous genres. Retrouver moi sur gbd-labddecrytpee.com


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *