Home / Article au top / Les 4 Fantastiques : un reboot mitigé

Les 4 Fantastiques : un reboot mitigé

les 4 fantastiques critique film 2015

Alors que le comics Les 4 Fantastiques avaient déjà eu le droit à son adaptation par Tim Story en 2005, puis à sa suite en 2007 avec Les 4 Fantastiques et le surfeur d’argent, le groupe de héros s’étaient fait plutôt discret ses dernières années. Cependant, comme souvent c’est une histoire de droits qui va pousser la fox à annoncer un reboot en 2013, car s’il ne ressorte pas très vite un film sur les quatre héros le studio risque de se voir retirer les droits d’exploitations de la franchise qui retournerait alors dans les girons de Disney/Marvel. Finalement, après quelques mésaventures de tournages et plusieurs polémiques notamment sur l’adaptation très libre de l’histoire des comics, Les 4 Fantastiques est sur le point d’inonder les salles obscures. Le film de Josh Trank est il donc la catastrophe annoncée par certains ou au contraire une bonne surprise ?

les 4 fantastiques critique film 2015 misterJosh Trank se frotte donc au difficile double exercice du reboot et du film de super-héros, l’homme à qui l’on doit Chronicles prend donc les reines de ce projet. Un projet qui n’a pas été un long fleuve tranquille pour le réalisateur qui s’est confronté à beaucoup de difficultés durant la production du film, entre les fans crachant leur haine contre le monsieur suite à sa libre interprétation de l’histoire des comics et un tournage qui a connu beaucoup de problèmes, il aura fallu à Josh Trank une patience à toute épreuve. Heureusement pour tenir le choc le cinéaste a su s’entourer de jeunes acteurs très talentueux et qui sans conteste sont l’un des points le plus brillant du film. C’est ainsi que l’on retrouve Michael B.Jordan (Chronicles) en torche humaine, Kate Marra en Susan Storm, Miles Teller (Wiplash) en Red Richards, Jamie Bell en Ben Grimm et Toby Kebbel en Victor Von Doom. Le casting a fait débat, notamment sur le fait que Michael B. Jordan incarne un Johnny Storm de couleur ou que Sue Storm soit adoptée, mais également que les personnages soient cette fois de jeunes adultes. Coupons court tout de suite à toutes ses fantaisies puériles et inutiles, mon point de vue dessus est que les films font partie d’un univers à part des comics dont ils s’inspirent, je ne vois donc aucun problèmes à toutes ces choses précitées. D’autant plus que c’est finalement le point positif du film. En effet, ces jeunes acteurs au talent indéniable insufflent bien plus de vie et de personnalité à leur personnage que leur précédents interprètes.

les 4 fantastiques critique film 2015 invisibleOn peut distinguer deux parties distinctes durant le film, la première est une partie d’exposition. Cette première partie s’attarde donc sur les protagonistes dans leurs versions civils sans leurs pouvoirs. Très intéressante cette partie propose les meilleurs moments du film, chose paradoxale puisque cette partie sans pouvoirs est sans doute la plus maitrisé. là où le long métrage de Josh Trank tranche avec les productions super-héroiques actuelles et même avec les deux précédents opus des 4 Fantastiques, c’est au niveau de la mise en avant de ses personnages et le soin que prend le réalisateur à s’attarder sur la psychologie des personnages sur la période avant leurs transformations. Alors que les blockbuster actuels préfèrent passer rapidement sur ces éléments au profit d’une orgie d’action et d’effets spéciaux, le film du papa de Chronicles coupe net avec toutes ces productions. C’est durant cette première heure que le film met en valeur la dynamique de groupe et nous propose un punch et une énergie sans faille servie par un groupe d’acteurs qui prennent plaisir à évoluer ensemble et cela se ressent dans le film. La maitrise de cette partie d’exposition parvient à nous occuper et parvient même à cacher les défauts du film dans son ensemble, malheureusement après cette première heure et lorsque que la deuxième partie du film démarre, toutes les bonnes choses qui semblaient émaner du film se casse peu à peu la figure et l’ennui s’installe.

les 4 fantastiques critique film 2015 torcheCette deuxième partie, qui démarre après que nos jeunes héros acquièrent leurs pouvoirs, s’installe dans un non sens incompréhensible. La notion de groupe disparait totalement du film de Trank. Durant plus d’une vingtaine de minutes les séquences d’entrainement s’enchainent et le film ne devient qu’une succession d’évènements sans enjeux. Pour un film de super-héros, le film manque cruellement d’ambitions tant les moments héroïques sont absents du film, on ne voit qu’une fois le groupe travailler ensemble lors d’une bataille finale qui ne restera pas non plus dans nos mémoires. D’autant plus que le méchant du film n’intervient réellement en tant que nemesis durant les 15 dernières minutes du film, une menace qui disparait aussi rapidement qu’elle apparait lors d’un affrontement qui n’a rien d’épique. Pourtant, il y avait matière à faire une vraie menace planant au dessus du long métrage, car les quelques passages où Fatalis apparait sont plutôt jouissifs et sanglants avec un parti pris qui aura de quoi nous surprendre et beaucoup plus violents qu’habituellement dans ce genre de film. D’autant plus que les cinq dernières minutes retrouvent la fougue et le génie qui rendent la première heure du film fabuleuse.

les 4 fantastiques critique film 2015 choseCe qui dérange le plus c’est que le parti pris durant la première heure du film n’ai pas été assumé jusqu’au bout. On a parfois l’impression que le film était destiné à être beaucoup plus calme, mais aussi bien mieux construit. Sûrement à la demande des studios qui ont dû estimer que le film manquait d’action, le peu de scènes d’actions ne possèdent pas le panache et le soin de la réalisation du reste du film comme si ces scènes n’étaient même pas prévues à l’origine. Il est donc dommage que ce qui fonctionne le mieux dans le film soit annihilé par un bouilli d’action indigeste et sans ambition, clairement rajouté pour brosser les personnes en mal d’action.

Vous l’aurez compris ce 4 Fantastiques aurai pu être une véritable réussite tant la première partie du film brille par son intelligence, sa mise en scène et sa dynamique de groupe porté par des acteurs fabuleux. Malheureusement le bilan final est très mitigé, car en soit le film n’est pas un film de super-héros il lui manque bien trop de moment marquant et de véritables enjeux. Le long métrage se perd dans sa dernière demi-heure soporifique et sans intérêt. Néanmoins, Les 4 Fantastiques n’est pas la catastrophe que tout le monde annonçait, bien au contraire il ouvre la voie a un deuxième opus qui, s’il parvient à corriger les grosses faiblesses de ce premier opus, pourrait atterrir dans le haut du panier des films de super-héros.

La bande annonce :

Anthony Corbelli (59 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

4 comments

  1. J’suis tout à fait d’accord avec toi sur la première partie, la présentation des personnages est vraiment au top, c’est bien fait, le réal prend sont temps (dans le bon sens du terme). Ça change des derniers films de super héros qu’on voit et c’est une très bonnes choses je trouve !
    Pour la seconde partie je vois ce que tu veux dire. Il y a bcp moins de temps d’action que dans un autre Marvel et ça peut surprendre.. Pour ma part j’ai trouvé que c’était bien et que ça restait dans l’ambiance du début. Une énorme scène d’action d’une heure n’aurait pas été à sa place après une première partie aussi centrée sur les personnages.
    Sinon oui, les acteurs sont au top ! Vraiment !! Et l’ambiance que j’avais adorée dans Chronicles est bien là 🙂
    Super critique !

  2. Encore un point : bravo pour la classe avec laquelle tu as balayé les polémiques incompréhensibles ! Michael B. Jordan est un acteur que j’adore ! Il m’avait marqué dans Chronicles et enfonce le clou avec Les 4 Fantastiques. Du coup j’ai vraiment très hâte de voir Creed, Michael peut à lui seul porter ce film, si en plus le film est bien foutu ça peut être une vrai réussite !
    La nouvelle coqueluche d’Hollywood?

    • J’espère en tout cas. C’est un acteur qui à tout pour réussir et personnellement qu’un acteur soit noir, blanc, jaune, orange ou violet si le film est bon et l’ interprétation de l’acteur aussi je ne vois pas ou est le problème. L’intégralité du casting est merveilleux dans ce film et ils sont tous fabuleux dans leur rôles respectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *