Home / lifestyle / auto / La fureur de vivre (sans voiture)

La fureur de vivre (sans voiture)

vivre sans voiture

De jour en jour, le cliché du citadin qui n’a toujours pas le permis à 30 ans se révèle de plus en plus vrai. La voiture n’a plus la cote auprès de la génération Y : alors qu’il n’y a pas si longtemps, conduire sa propre voiture était synonyme d’émancipation et de liberté, son utilité est aujourd’hui remise en question et les spécialistes du rachat d’auto font florès.

 

Qui aujourd’hui considère sérieusement sa voiture comme une arme de drague ? L’heure est au vélo, aux transports en commun, au covoiturage. Les raisons de ce désamour ? Elles sont innombrables : environnement, crise, qualité du transport public (hum…), refus du matérialisme, esthétique, stationnement infernal dans les grandes villes.

 

Bref, le marché automobile peine à faire rêver la jeunesse : difficile de s’imaginer un hipster longeant le canal Saint-Martin au volant de sa propre voiture (à moins qu’il s’agisse d’une 2CV retapée, achetée pour trois fois rien chez un revendeur berlinois trop « ché-per ».) Dans l’esprit parisien, une bagnole a surtout vocation à servir de locomotion aux provinciaux qui n’ont ni métro ni vélib’ pour « faire un tour en ville », voire pour « monter sur Paris ».

 

Toutefois, ce désintérêt pour la voiture concerne également la province. Aujourd’hui, on s’accommode sans problème d’une voiture récupérée auprès d’un proche, et peu importe qu’elle soit d’une laideur qui pique les yeux. En attendant le retour d’un âge d’or de l’automobile, il est toujours possible de mettre à profit la vieille Twingo généreusement offerte par maman en la revendant aux pros du rachat immédiat. Pour savoir combien vaut votre voiture, c’est gratuit et ça n’engage à rien.

 

La rédac (188 Posts)

La rédac' de GentlemanModerne.com. Article sponsorisé écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l’article sont les miens.


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

One comment

  1. J’aime beaucoup l’article !

    Un peu dur cependant de draguer en vélo…quoi que certain lowrides ou fixies attirent tellement l’oeil (parce que oui c’est ça es grosses voitures) que ça peut fonctionner. Malheureusement certaines filles et certains garçons ne restent attirés que par les grosses cylindrés (voitures, motos, quads, …) =)

    Enfin ce n’est pas moi qui vais te dire le contraire, je roule en vélo tous les jours et j’ai aussi retapé une veille 125 et une 104 pour les « plus longs trajets ». J’ai vraiment adopté « un mode de vie » avec le vélo et pour la ville un vélo léger et maniable comme le fixie est un vrai plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *