Home / culture / livre / La critique du livre Meurtres à Willow Pond de Ned Crabb

La critique du livre Meurtres à Willow Pond de Ned Crabb

critique meurtres a willow pond neb crabb

Voici la critique du livre Meurtres à Willow Pond de Ned Crabb. Un polar drôle, intelligent et bien sanguinolent !

La critique du livre

Aujourd’hui je vais vous parler du livre de Ned Crabb « Meurtres à Willow Pond ». Comme vous vous en doutez, c’est un thriller, mais pas n’importe quel genre. C’est ce qui m’a plus en lisant la 4eme de couverture, c’est un thriller mais avec une pointe d’humour, un polar intellectuel et bien ficelé.

Voici le topo. Alicia et Six Godwin sont deux profs d’université bien sympas qui vivent sur le bord d’une rivière et sont passionnés de pêche. Depuis leur retraite ils ont ouvert une librairie et pêchent presque tout le temps pour leur plus grand plaisir. Même si prof d’université ça paie bien, ils ont eu besoin de l’aide d’une cousine plus ou moins éloignée pour financer leur commerce, Gene. Cette vieille dame est ce qu’on peut appeler une vraie mégère. Elle tient un lodge près d’un grand lac, un endroit très chic où ses deux neveux et sa nièce travaillent également. Dit comme ça, ça semble sympa sauf que la vieille est un tyran, elle a plus ou moins escroqué leur part du business familial à ses neveux et nièce et s’ils veulent toucher leur héritage, ils n’ont pas le droit de partir pour vivre leur vie ou travailler ailleurs. Forcément, tous le déteste cordialement Gene, sauf Six et Alicia qui trouvent amusant le « petite caractère » de la vieille dame. Un jour, Gene appelle Six et lui demande de venir avec sa femme, ce week-end elle doit faire une annonce à la famille à propos de son testament. Ils y vont, une tempête monstrueuse éclate et bien sûr, on retrouve la vilaine méchante raide morte.

L’histoire est assez bateau, une méchante qui veut changer son testament et qui en plus le dit à haute voix (on le sait depuis le temps que ça attire les meurtriers quand même). Mais ce qui change c’est le ton du livre, pour une fois les héros ne sont pas flics mais universitaires, plus dans la réflexion que dans l’instinct. Même si les deux amoureux donnent un coup de main à la police, ils gardent bien le retrait nécessaire pour rester des intellectuels et ne pas endosser un autre costume. Autre point très positif, les personnages. Ils sont tous très travaillées, chacun leur caractère bien défini qui va évoluer face au drame (ou à la libération) qui les frappe. Entre les trois neveux et nièces, les époux et épouses, les amants, les prétendants, bref, y’a du monde qui rêvait de voir calancher la vieille dame. Voilà qui nous amène au troisième point positif, on ne sait pas qui a tué Gene avant la fin. C’est vrai qu’à force de lire des polars je commence à voir venir les fins et là, j’avais encore plusieurs suspects en ligne de mire.

Mon avis

Vous l’avez compris je recommande ce livre, C’est le premier que je lis de Crabb mais je ne suis pas déçue. Sa plume est acérée et en même temps très légère, c’est un mélange que j’aime beaucoup. Attention cependant, ce n’est pas parce que l’auteur et les personnages sont des personnes bien élevées que le livre est bien propre sur lui. Ho non mon bon Monsieur (ou ma bonne Dame). Le meurtre est carrément dégueu quand Crabb tue un personnage, il ne rigole pas et n’y va pas avec le dos de la tronçonneuse.

Voir le livre sur www.amazon.fr

 

Gaëlle B. (39 Posts)

Gaëlle 28 ans, diplômée d'Histoire, estimée un peu tarée par son entourage, toujours sur 10 projets en même temps. Passionnée d'Histoire ( forcément ), de mode, de geekeries en tous genre, de lecture, de série télés et de Disney. Elle ressemble à une fille mais n'en est pas vraiment une, du moins ça dépend des jours.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *