Home / culture / film / I Wish : un film d’horreur estival raté

I Wish : un film d’horreur estival raté

critique i wish film horreur rate

L’été est souvent propice à la sortie de film d’horreur et d’épouvante et 2017 ne fera pas exception à cette règle. C’est John R. Leonetti le réalisateur du peu glorieux Annabelle qui tente à nouveau de nous effrayer avec I wish. Pari réussi ? Réponse dans la suite de la critique.

I wish, la critique

Pas facile de survivre à l’enfer du lycée, Claire Shannon et ses copines en savent quelque chose. Du coup, quand son père lui offre une ancienne boîte à musique dont les inscriptions promettent d’exaucer tous ses vœux, Claire tente sa chance. Et ça marche ! Argent, popularité, petit ami, tout semble parfait. Mais le rêve a un prix : au fur et à mesure de ses souhaits, des personnes de son entourage meurent dans des conditions particulièrement atroces. Claire le sait : elle doit se débarrasser de la boîte pour sauver sa vie et celle de ses proches avant de faire le voeu de trop.

critique i wish film horreur

John R. Leonetti est donc de retour derrière la caméra pour un nouveau film d’horreur. Après Annabelle qui n’avait pas vraiment conquit les critiques, le cinéaste se lance donc un nouveau challenge avec I Wish. Sur le papier, tout semblait annoncer un film sympathique et dans la pure tradition des films d’épouvante estivales. Le pitch de départ permettait d’imaginer des situations assez sympathiques et effrayantes. Malheureusement, le scénario est prévisible au possible. Pire, le long métrage se permet même d’avoir un scénario et des dialogues de bas étages et d’une rare pauvreté. Un reproche que l’on faisait déjà à Annabelle. Evidemment, avec un script si pauvre seuls des personnages attachants ou bien construits pouvaient relever le niveau. Hélas, là encore le film de Leonetti se rate totalement. Que ce soit le personnage principal, incarnée par Joey King (Braquage à l’ancienne) ou les personnages secondaires, tous sont sans grand intérêt. Clare, l’héroïne du film, agace durant les une heure trente de film. Le principal reproche que l’on pourrait faire à propos des personnages du long métrage, est le manque d’évolution. Du début à la fin les personnages ne se remettent jamais en question ou n’essaient pas de changer d’approche. Pire leurs dialogues sont clichés et sans intérêt. L’histoire du film n’est qu’un prétexte pour permettre des exécutions certes assez plaisantes, mais non justifiées. Le fameux démons des premières minutes de film n’intervient à aucun moment comme s’il n’était finalement qu’une simple excuse pour placer un jump-scare assez facile au début du film. Les personnages n’ont aucun background et dans ce sens il devient difficile de s’attacher à quiconcque et donc de regretter certaines morts. Les voeux souhaités durant le film sont d’une banalité sans nom et ne sont là que pour amener une contrepartie et permettre au film d’éliminer ses personnages inutiles au fur et à mesure qu’il avance. Si certaines catégories de l’horreur comme le slasher peuvent se permettent de réunir un scénario cliché et des personnages idiots ou catégorisés, I Wish se prend totalement au sérieux et se dénature lui-même.

critique i wish film horreur 2017

La mise en scène aurait pu donner un second souffle et une seconde chance au film, malheureusement là encore le réalisateur ne s’en sort pas brillamment. On ne peut que regretter cet aspect puisque les morts qui nous sont proposés auraient pu donner un réel intérêt au long métrage si elles avaient été assumées et poussées à leur maximum. Ce qui est véritablement frustrant puisque le film passe son temps à nous promettre des choses sans jamais être à la hauteur de ses promesses. On pourrait presque leur accorder une approche assez similaire à celle des Destinations finales. Pourtant, sans raison valable, Leonetti ne va jamais au bout de ses idées, ni même des morts qu’il nous fait espérer. C’était un constat déjà fait lors de son précédent film, mais un film d’épouvante qui ne parvient jamais à vous surprendre et vous faire peur est un film d’horreur raté. C’est le cas de I Wish. Le film se paye des longueurs qui vous feront regarder votre montre. I Wish, tout comme le faisait Annabelle joue avec les codes très connus de l’horreur sans jamais prendre de risque.

critique i wish film horreur nul

Mon avis sur I Wish

Vous l’avez probablement compris, mais I Wish est un film qui ne marquera probablement pas les mémoires. S’il reste plus efficace qu’Annabelle le long métrage de John R. Leonetti souffre des mêmes problèmes que ce dernier. Scénario pauvre, personnages inintéressants et séquences horrifiques ratés font de I Wish un film d’horreur estival sans intérêt.

bouton amazon blog homme lifestyle

La bande annonce :

 

Anthony Corbelli (71 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

2 comments

  1. Hello. Je suis bien content, car je ne suis pas du tout fan de films d’horreur. J’ai trop hâte de dire à mon meilleur ami qu’il perdra du temps s’il souhaite voir ce film.

  2. merci pour cet avis. cela va me faire économiser un peu de temps 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *