Home / Article au top / I Love Paris ou la belle déclaration d’amour à la gastronomie parisienne

I Love Paris ou la belle déclaration d’amour à la gastronomie parisienne

iloveparis_DSC2194@creditphoto - Derek Hudson

Le restaurant d’un chef étoilé dans un aéroport, c’est un concept pas banal. Voire complètement inédit. Et quand le fameux chef s’appelle Guy Martin, toutes les audaces sont permises. Envie d’un petit carpaccio de mangue et homard bleu avant de décoller pour Shanghai? L’aérogare 2E de Paris-Charles de Gaulle vous accueille pour découvrir le restaurant I Love Paris. Oubliez le passage en douane, mettez en sourdine vos envies de destination lointaine, l’A380 vous attendra, venez donc passer un moment gastronomique chez Guy Martin. Le Gentleman Moderne pensait prendre l’avion, il a pris la fourchette et n’a pas perdu au change.

Quand on dit Guy Martin, on pense automatiquement au Grand Véfour. Du côté des arcades du Palais-Royal, l’illustre établissement enchaîne les classiques revisités. Homard rôti dans sa carapace, Pigeon prince Rainier III, crème brulée aux artichauts, les dénominations donnent la couleur et leur sonorité affole les papilles. Je me promets d’y aller, un jour… Ambassadeur de la gastronomie française à travers le monde, Guy Martin tient une place de choix aux côtés des Ducasse, Robuchon et autres Bocuse. La promesse d’un art culinaire éprouvé nous tend les bras.

La soirée commence par une Odyssée en taxi via l’A86 jusqu’à l’un des principaux aéroports mondiaux. Paris-Charles de Gaulle est une vraie ville, avec ses habitants, ses services, ses boutiques et ses restaurants. I Love Paris est niché au cœur de la galerie commerçante de l’aérogare 2E dévolu aux destinations lointaines. Johannesburg, New York, Shanghai, l’esprit vagabonde tandis que l’aimable hôtesse nous guide jusqu’au restaurant. On esquive les portiques de sécurité, on échappe à la fouille corporelle plaqué au mur, le badge, la carte d’identité et le nom sur la liste nous servent de sésame pour la soirée de découverte du restaurant ouvert tout récemment.

Un lumineux et scintillant I Love Paris accueille les convives. Le restaurant jouxte la Sandwicherie haut de gamme Miyou dévolue aux snacks de qualité sur le pouce. Le rayon des rafraichissements fait côtoyer demi-bouteilles de Ruinart et Coca-Cola, so chic. Le bar à champagne capte instantanément le regard avec ses magnums de Ruinart disposés sur le comptoir. La patte de l’architecte et designer India Mahdavi se ressent très vite. Le bar est monumental et ses flancs rayés de noir et de blanc sont surplombés de deux gigantesques lustres circulaires et dorés. De quoi donner envie de déguster les snacks proposés de 9h à 23h accoudé au bar avec une coupe de R de Ruinart brut blanc dans la main.

I Love Paris est un pari un peu fou. Guy Martin invoque les paillettes parisiennes pour secouer la langueur aéroportuaire. A travers une immense baie vitrée, les pistes contemplent le restaurant haut de gamme. D’immenses A380 zieutent les assiettes rocambolesques préparées par la brigade du restaurant. Brigade aguerrie, formée au Grand Véfour et experte dans le combo discrétion/rapidité. Le service est d’une agilité redoutable. Et quand la cuisine se met au diapason, nul doute que la soirée promet une dégustation exceptionnelle.

Au menu, 3 étapes culinaires de choix agrémentées de savoureux amuse-bouches: Carpaccio de mangue et homard bleu assaisonné de menthe et coriandre aux épices, Lotte rôtie avec ses légumes croquants infusés à l’anis étoilé et au jus de fenouil, Fraises et framboises au shiso vert et leur sablé aux pistaches de Sicile. Le Saint Julien Chateau Talbot 2012 4e cru classé agrémente délicatement la dégustation. Lovés dans des sièges aux camaïeux verts de velours, nous devisons agréablement avec deux collaborateurs privilégiés de l’équipe d’ADP. La conversation tourne autour des boutiques de luxe environnantes et quelques anecdotes croustillantes sur la vie agitée d’un aéroport.

Guy Martin navigue entre les tables, salue les invités, sert des mains et se laisse studieusement prendre en photo. Il ne se départit pas d’un large sourire, illustrant son amabilité autant qu’une grande confiance dans ses qualités culinaires. Nul doute qu’Elior, acteur mondial de la restauration et des services, a fait le bon choix en misant sur cette valeur sûre du monde gastronomique français.

La table est ouverte du déjeuner au diner et privilégie les plats de saison, avec une carte adaptée aux voyageurs du monde. Les plats biens de chez nous sont agrémentés avec des touches et saveurs internationales. Pour prolonger l’expérience gastronomique parisienne et cibler les participants des séminaires avoisinants, I Love Paris est une étape de choix. La ligne graphique du restaurant est l’œuvre de Brigitte Mestrot, le Grand Véfour et les arcades du Palais-Royal sont évoqués à travers des photographies disséminées dans la salle et l’ambiance musicale éclectique est imaginée par Béatrice Ardisson. Avec des bons choix, j’ai le souvenir d’un Mr Blue Sky d’Electric Light Orchestra du meilleur effet.

Un restaurant plein de surprises que ce I Love Paris. Et voir les avions décoller en sirotant une coupe de champagne n’en est pas la moindre. La salve d’applaudissement qui salue la prestation de la brigade est plus que méritée, Guy Martin est un magicien des cuisines et son établissement en est une preuve éclatante. Sur le chemin de Pékin ou de Washington, n’hésitez pas à faire une halte dans ce sommet de la gastronomie française.

Stanislas Claude (196 Posts)

Critique de cinéma sur CulturAddict, le site culture qui monte, car la culture est une drogue dure et sur Publik'Art. Passionné par la mode et ouvert sur le monde du Gentleman Moderne


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE BLGO HOMME LIFESTYLE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *