Home / Article au top / DRIVECLUB sur PlayStation 4 : première impression

DRIVECLUB sur PlayStation 4 : première impression

driveclub

C’est lors d’une soirée organisée par Sony que j’ai pu mettre la main sur le prochain jeu de course exclusif à la dernière de Sony #Driveclub. L’occasion pour moi de m’essayer à différentes courses et de différentes manières, à quelques jours de la sortie du jeu. #Driveclub est développé par Evolution Studios qui avait déjà travaillé main dans la main avec Sony pour la trilogie Motorstorm sur Playstation 3.

 

La démo disponible nous permettait de choisir entre trois courses différentes sur des parcours différents. Je me suis essayé aux trois courses afin de pouvoir me faire un avis général sur ce jeux. Le titre d’Evolution Studios dispose de graphisme plutôt travaillé avec parfois de très beaux effets de lumières et une gestion du temps en temps réel. Ainsi une des courses commençait en pleine journée et finissait en pleine nuit, permettant au jeu d’être plus immersif. Tout n’était pas rose pour autant puisque si les paysages étaient plutôt jolies, les textures aux loin n’étaient pas toujours très propres et le jeu souffrait d’un poil d’aliasing qui venait  ternir le tout.

 

Les modélisations des voitures étaient quant à elle bien fichue avec une gestion des dégâts certes limités, mais présente.

D’un point de vue Gameplay pure, le jeu lorgne beaucoup plus du côté de l’arcade que de la simulation. Cependant, il n’est pas arcade à 100% et demandera tout de fois un pilotage assez propre si l’on souhaite remporter les courses. L’intelligence artificielle n’a pas l’air d’avoir bénéficié du même soin que le reste du jeu. Le jeu propose une IA similaire à celle de Mario Kart c’est-à- dire, lorsque vous êtes en tête elle sera assez agressive et tentera tout pour vous dépasser, mais si vous êtes victimes d’un accident et vous retrouvez dernier, celle-ci aura tendance à vous attendre bien sagement votre retour. Un gros défaut qui viendra surement entacher la difficulté du jeu et le sentiment de progression. Différentes vues étaient proposées, tout étaient très jouables même si ma préférence était clairement pour la vue intérieure beaucoup plus immersif.

 

driveclub premiere impression

 

Si j’ai pu m’essayer au jeu avec une manette traditionnelle, Sony avait mis à disposition des volants et pédales. Chose à laquelle je me suis risqué, mais n’étant pas très doué je n’ai pas été très performant. Néanmoins, cela offrait une bonne dose d’immersion supplémentaire, les commandes répondaient bien et le fun était au rendez-vous.

 

Pour conclure, #Driveclub est un jeu plutôt sympathique qui ne révolutionnera pas le genre et ne risquera pas d’être un system seller pour la machine, mais le nombre limité de jeu de course disponible sur la console pourrait jouer en sa faveur. Loin d’être mauvais #Driveclub est surement un achat que l’on pourrait conseiller dans son état actuel, si l’on garde en tête que le jeu n’est pas parfait et ce malgré son report de plus d’un an.

 

Anthony Corbelli (56 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *