Home / culture / bande dessinée / Deux nouvelles séries chez Soleil Celtic

Deux nouvelles séries chez Soleil Celtic

bande dessinée soleil celtic

Sorties dernièrement chez Soleil Celtic, deux nouvelles séries vous sont recommandées par Gentleman Moderne Entre terre et mer et Stonehenge

 

Entre terre et mer – Tome 1 le jeune saisonnier 

entre terre et merDe Bresson (scénario) et Le Saëc (dessin)

Printemps 1920, Pierre Abgrall vient de perdre sa mère. Plus rien ne le retient chez lui, pas même l’amour que lui porte la jeune Léa Cloarec. Il décide alors de tout quitter, de partir comme saisonnier sur la côte Malouine. Homme de la terre, c’est la première fois qu’il découvre la mer. Embauché sur le littoral fertile, il loue ses bras à la ferme de Jeanne. Là-bas, les femmes vivent seules, cultivent la terre ou labourent les flots en priant pour le retour de leurs hommes partis en mer. Marins de père en fils, ceux que l’on surnomme les «Terre-Neuvas» s’en vont pêcher la morue sur le «Grand Banc» de Terre-Neuve à bord d’une goélette morutière Malouine «La Charmeuse». Tous les jours, Marie la lavandière, face au large, guette le retour de son promis embarqué pour une campagne de pêche. Dès le premier regard, Pierre s’éprend d’elle et oublie Léa restée à la ferme. Peu à peu, la curiosité du jeune homme se tourne vers la mer, malgré le danger et surtout pour les beaux yeux de Marie, qui n’a de fascination que pour les marins. Qui sont ces hommes pour qui le coeur des femmes bat si fort ? Ces aventuriers qui affrontent brumes et tempêtes pour nourrir leurs familles, ces «forçats de la mer» qui contemplent toutes les beautés de Terre-Neuve, qui vivent tous les malheurs et survivent grâce à une très forte amitié. Avec Pierre, nous vivons au jour le jour leur existence, leur quotidien. Avec Marie, Jeanne et les autres, nous connaissons l’angoisse de ceux qui restent à terre.

Mon avis :

Adapté de la série télévisé diffusée en 1997 sur France 2, le premier tome de cette série retrace magnifiquement le sort des femmes restées au port à attendre entre crainte et espoir le retour de leur maris partis pêcher pendant de long mois en mer.
Accompagnée de dessins clairs et précis, cette série s’annonce donc très plaisante à suivre.

 

Stonehenge – Tome 1 Erin 

Stonehenge

De Corbeyran (scénario) et Pinson (dessin)

La nuit enveloppe l’étrange et antique monument de Stonehenge. Alors que les druides prient devant la pierre de Fal, une horde de barbares surgit les armes à la main. Les officiants sont massacrés, la pierre sacrée dérobée… Bien des siècles plus tard, en 439, Germain d’Auxerre, puissant émissaire de l’église de Rome, fait irruption dans un monastère pélagien. Sa mission est de s’assurer que les règles monacales sont conformes au dogme de l’église chrétienne. En fouillant les cellules, Germain tombe sur un manuscrit qui a été dérobé dans un secteur interdit de la bibliothèque. Le jeune moine Ninian est puni et emprisonné pour ce vol mais grâce à son ami, le novice Kadog, il parvient à s’échapper de son cachot. Ninian et Kadog fuient ensemble, poursuivis par les cavaliers lancés à leurs trousses. On découvre plus tard que les deux fuyards sont issus d’une vieille lignée druidique, infiltrés dans le monastère à la recherche d’indices et d’écrits sur la Pierre de Fal, disparue depuis des siècles. La découverte du manuscrit et la perspective d’un pouvoir surnaturel échouant aux mains des druides, incite Germain à chercher l’alliance de Vortigern, le chef Saxon, pour contrer l’unification des royaumes bretons. Pendant ce temps, Erin quitte son Irlande natale suite à la mort de son père, chargée d’une lourde mission… Dès lors, tous les protagonistes sont en piste et la pierre sacrée est l’objet de toutes les convoitises car elle est l’unique porte qui mène à l’épée de Nuada, une arme dont la possession est synonyme d’un très grand pouvoir !

Mon avis :

Premier tome d’une nouvelle série prévue en trois volume, qui nous emmène avec plaisir  dans une aventure épique particulièrement prenante dans un univers celtique mélangeant légendes et désir de pouvoir.
Le style graphique (planches réalisées à l’huile) semble déroutant au premier abord, mais cela s’estompe très vite et l’immersion ne s’en trouve que plus belle.

 

Sortis dernièrement mais que nous n’avons encore eu le plaisir de lire, deux tomes de deux séries différentes de chez Soleil qui ne nous ont jamais déçues :

 

Elfes – Tome 9 Le siège de Cadanla

elfesDe Corbeyran (scénario) et Lemercier (dessin)

Comme tous ceux de leur race, Fah-Laën et sa fiancée Mei-Hood vivent dans le ghetto des semi elfes de Cadanla. Fah-Laën est équarisseur à l’immense abattoir de la cité, un travail pénible et physique qu’il pratique 15 heures par jour, chaque jour. Un matin, Meerok, le frère du régent Dunngov, se rend à l’abattoir, de la viande servie dans une auberge et à la table du régent serait empoissonnée. Il décrète alors la quarantaine et enferme Fah-Laën pour qu’il abatte toutes les bêtes infestées afin de limiter la contagion. Mais en quittant l’enclos il fait placer une barre pour empêcher toute sortie, abandonnant Fah-Laën à une mort certaine. Le soir venu, des éclaireurs sont sauvagement massacrés par des monstres horribles, des goules ! Lors du conseil du lendemain, on rapporte au régent d’inquiétants mouvements au nord et la disparition d’éclaireurs. Dunngov demande alors à ses officiers d’armer les murs de la cité dans la plus grande discrétion. Même si la faille située au nord de la ville est sensée les protéger d’une quelconque invasion, il convient d’être prudent. À l’abattoir l’épidémie se répand et Mei-Hood demande à se faire enfermer avec Fah-Laën. Au nord, sur la faille du Nodrënn, d’inquiétants vaisseaux accostent. Ce sont des goules avec à leur tête un troll des glaces qui transporte un reliquaire d’où émane une voix d’outre-tombe leur ordonnant de marcher sur Cadanla. Une marée mouvante de goules affamées déferle alors sur la cité endormie. C’est un véritable carnage. Le régent réunit alors son conseil et ordonne de libérer les semi elfes, ce seront des bras en plus pour défendre la cité. La situation paraît alors désespérée mais le malin Fah-Laën a un plan pour sauver la cité.

 

Oracle – Tome 5 La Veuve 

oracleDe Betbeder (scénario) et Seure-Le-Bihan (dessin)

Zeus a une faiblesse : il ne peut résister aux charmes des mortelles et son épouse Héra est de nature jalouse, très jalouse. Dans le royaume d’Argos, une jeune femme confie à Cyddipe, sa meilleure amie, qu’elle est l’amante du roi des Dieux. Zeus l’apprend et ordonne à Poséidon de provoquer un raz de marée afin d’engloutir la cité en même temps que son secret. Le tsunami détruit tout sur son passage. Le mari de Cyddipe et leurs enfants font parti des nombreuses victimes. Folle de douleur, Cyddipe invoque Zeus et lui pose un ultimatum : ou ce dernier l’aide à ramener les siens des Enfers ou elle dit tout à Héra. De mauvaise grâce, il lui cède trois artefacts magiques : une cape d’invisibilité, un morceau de craie passe-muraille et une lame en airain en forme d’éclair capable de provoquer la foudre. Mais à chaque emploi de l’un deux, elle contractera une dette envers lui. Qu’importe, pour Cyddipe, une seule chose compte : sauver sa famille. Elle n’est pas la première à descendre dans le royaume des Enfers dans le but d’en revenir. Jusqu’à aujourd’hui personne n’en est sorti indemne. Pas même Thésée, pas même Hercule.

 

Bonne lecture 😉

 

Céd (12 Posts)


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *