Home / culture / Critique du livre LA CONJURATION PRIMITIVE de Maxime Chattam

Critique du livre LA CONJURATION PRIMITIVE de Maxime Chattam

LA_CONJURATION_PRIMITIVE

La critique du livre La conjuration Primitive de Maxime Chattam.

 

Vous l’aurez compris Chattam est l’un de mes auteurs favoris. Pourquoi ? Parce que je pense qu’il est fou, il y a tellement d’univers différents dans sa tête que j’aimerai y faire un tour pour admirer tout ça. Cette fois, avec La conjuration primitive, il nous fait entrer dans une cellule de gendarmerie qui s’occupe de meurtres.

 

Les personnages sont très étoffés, on apprend à les connaître au fil du roman et comme à chaque fois on s’attache très vite à eux ( bonne chose ou pas, je vous laisse juge quand vous aurez lu le bouquin). L’histoire se mélange à l’histoire des personnages, on partage leur angoisse, leur douleur, leurs larmes et leur haine, c’est assez impressionnant de pouvoir entrer à ce point dans un livre.

 

L’histoire est hallucinante, des meurtres sont commis, jusque là on s’y attendait mais un truc est un peu étrange. Pour plusieurs homicides, on retrouve un symbole « *e » gravé sur les victimes. Ok c’est un tueur en série ? Bah non, justement. Ces crimes sont très différents, il semble que ce ne soit pas le même meurtrier que agisse. Alors comment expliquer ça ? Que signifie le « *e » ? Entre analyse scientifique et psychologique, je vous assure que vous en aurez pour votre argent. La tournure que prend le livre est complètement inattendue. En fait, dès que l’histoire commence à devenir claire, on se surprend à croiser les doigts pour que ça ne soit pas vraiment ça.

 

Avec une vieille odeur nauséabonde de nazisme, de manipulation, d’hommes et de femmes devenus des monstres, on frissonne, on angoisse et surtout ON FLIPPE !!! Dans ce livre Chattam nous ouvre les portes de l’horreur faite Homme, on découvre la folie, le mal à l’état pur mais surtout ce que la société humaine peut faire pour aggraver ce type de folie.

 

Comme d’habitude je ne vous donnerai pas la clé de l’histoire mais une chose est sûre, je croise les doigts pour que tout cela reste de la fiction. Si jamais c’est vrai, je fais mes valises et je m’exile sur Neptune, sérieux je ne rigole pas.

 

Gaëlle B. (39 Posts)

Gaëlle 28 ans, diplômée d'Histoire, estimée un peu tarée par son entourage, toujours sur 10 projets en même temps. Passionnée d'Histoire ( forcément ), de mode, de geekeries en tous genre, de lecture, de série télés et de Disney. Elle ressemble à une fille mais n'en est pas vraiment une, du moins ça dépend des jours.


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *