Home / culture / film / Critique du film High Rise : une expérience unique

Critique du film High Rise : une expérience unique

high rise critique film avis

Critique un peu particulière aujourd’hui avec cette critique de High Rise. Il existe des films qui vous scinde en deux, vous perde, vous force à essayer de digérer ce que vous venez de voir. High Rise, va probablement diviser, mais ne laissera pas indifférent. C’est un film qui prend le temps de se réfléchir et à la fin du long métrage vous aurez surement l’impression d’avoir détesté ou de ne pas avoir compris grand chose, mais plus les minutes, les heures et les jours passent et plus vous portez un œil nouveau sur le film pour au final vous dire que vous avez vécu une expérience unique et magistrale à la fois. High Rise est-t’il un bon film ou non ? La suite dans cette critique.

La critique du film High Rise

Nouveau film de Ben Wheatley à qui l’on doit des films tels que Kill List, Touristes ou encore Down Terrace, High Rise est un film qu’il fallait mettre aux mains de cet artiste fabuleux qui ne pouvait qu’insuffler sa patte unique à un tel projet. Adapté d’un roman du même nom écrit par J.G. Ballard, le film est également porté par un casting de haut standing avec Tom Hiddleston, Sienna Miller, Luke Evans, Jeremy Irons et bien d’autres. L’histoire du film se déroule en 1975 et s’attarde sur Le Dr Robert Laing qui, en quête d’anonymat, emménage dans un appartement d’une tour à peine achevée; mais il va vite découvrir que ses voisins, obsédés par une étrange rivalité, n’ont pas l’intention de le laisser en paix…

critique film High-Rise

Si l’on comprend assez facilement que le film se pose des questions pertinentes sur le capitalisme et la société qui y participe. Notamment en nous plongeant dans un univers dystopique et en représentant la hiérarchisation des classes par les différents étages de cette étrange tour. Il faut toutefois préciser que c’est probablement là les seules choses réellement explicites et expliquées dans le film, Car Ben Wheatley refuse catégoriquement de prendre le spectateur par la main et d’influencer l’expérience qu’il vit dans la salle de cinéma. La réalisation est sensorielle, sexuelle, violente et macabre autant d’éléments caractéristiques du réalisateur. Toujours très intelligent et subtil dans la manière de filmer et de mettre en scène les événements qui interviennent dans la tour, Ben Wheatley gère également d’une main de maître le rythme de son film. Une première heure assez lente, mais qui met en place et prend le temps d’installer une routine quotidienne du Dr Laing, qui donne suite à une dernière heure qui progressivement plonge les habitants de la tour dans un chaos gigantesque, jouissif et totalement punk, en lorgnant même parfois dans une esthétique horrifique. Là où les choses sont encore plus saisissantes, est que nous, en tant que spectateur ressentons exactement les mêmes sentiments que les habitants, nous sommes plongé dans ce chaos sans échappatoire, accroché, retenu, presque prisonnier de ce qui se passe devant nous.

high rise critique film avis

Toute la mise en scène du réalisateur anglais, tourne autour de l’idée d’un cadre de vie presque idyllique qui inévitablement semble se diriger vers un enfer. Les acteurs participent grandement à la réussite du film et contribuent à bousculer le spectateur. Rarement dans les films de notre époque, nous sommes autant impliqués dans un film. Car, comment ne pas se sentir gêné quand aucun des personnages ne semble réagir à cette violence. Inconsciemment, le spectateur s’immisce dans ce chaos qu’il voit prendre vie avec un plaisir malsain. La musique est également un élément majeur de High rise, car elle accompagne parfaitement l’action, elle devient tantôt angoissante tantôt obsessionnelle, parfois même pesante voir glaçante. En partie signée par Clint Mansell (Requiem for a Dream), la bande son ne pouvait être qu’une réussite.

film high rise critique avis

Conclusion

High Rise est assurément un film qui va fortement diviser. Il dérangera certains par son aspect chaotique, dérangeant, cinglant qui fait froid dans le dos, mais aussi, car il ne prend à aucun moment le spectateur par la main comme c’est souvent le cas ces dernières années. Pourtant, il fascinera aussi par sa force visuelle, sa mise en scène ultra sensorielle, son immense et sublime chaos et par ses acteurs. High Rise est à n’en pas douter une expérience singulière, unique, sombre et obsessionnel qu’il faut au moins vivre une fois. Que l’on aime ou non on ne ressort pas indemne d’une telle projection.

La bande annonce

Anthony Corbelli (76 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

One comment

  1. Pour moi, ce film n’est pas une bonne adaptation de l’œuvre originale de JG Ballard car elle ne survole qu’une partie du livre et sa complexité. dommage pour Ben Wheatley qui s’attendait a un meilleur accueil du public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *