Home / culture / Critique de « Le dictionnaire de l’impossible » de Didier Van Cauwelaert

Critique de « Le dictionnaire de l’impossible » de Didier Van Cauwelaert

dictionnaire de l'impossible

Le Dictionnaire De L’Impossible m’a été offert par mon amoureux, largement encouragé par mon insistance bien sûr. Se faire offrir un Dico pour Noël, c’est un peu bizarre me direz-vous, c’était sans connaître l’auteur Messieurs.

En quoi consiste ce bouquin, comme son nom l’indique c’est un dictionnaire, il regroupe donc un certain nombre d’explications sur différents sujets qui ont tous une ligne directrice, toutes ces choses sont, à priori impossibles. Je ne vais pas vous raconter tout le livre, ce serait gâcher le travail phénoménal de l’auteur, mais pour vous donner une idée, j’ai commencé le livre et je n’ai pas pu arrêter d’y penser. Je me suis même relevé la nuit pour en lire encore un ou deux chapitres.

 

Prenons quand même un exemple, celui du cimetière Saint Médard, étant historienne de formation, je connais bien cet épisode un peu étrange de notre Histoire Parisienne. Sans entrer dans les détails, Pâris meurt et est enterré dans ce cimetière, et d’un coup, c’est la folie dans Paris,. Les gens viennent sur la tombe et se retrouvent guéris, invulnérables aux tortures dotés d’une force surhumaine etc.. Foutaises me direz-vous ? Pourquoi pas ? Mais dans ce cas pourquoi l’Eglise Romaine aurait-elle voulu cacher ces événements ?

 

Le but de ce livre, et c’est un point qui à mon sens lui est favorable, n’est pas de convertir les lecteurs. L’auteur raconte des faits et rien que ça. Pas question pour lui de raconter un truc que quelqu’un a vu ou entendu on ne sait où. Il vérifie, va sur place pour obtenir des explications des témoins, squatte les bibliothèques et les archives pour déterrer les dossiers cachés depuis parfois des siècles.

 

Autre point important, ce livre n’est pas du tout passéiste, il parle aussi de l’avenir, des études scientifiques de pointe qui prouvent que notre corps et notre esprit d’humain peut parfois faire une beau bras d’honneurs aux médecins les plus sceptiques en guérissant par exemple d’un cancer jugé en phase terminale, avec la force de la pensé positive par exemple. Dit comme ça, c’est vrai que ça donne envie de rigoler, mais les études scientifiques sont là, personne ne comprend, les médecins si terre à terre commencent même à encourager leurs patients dans cette direction de pensée positive.

 

Alors si vous avez envie de lire l’histoire du poussin qui repousse par la pensée un robot, l’histoire du prête qui se fait traiter d’andouille par un mort via en enregistrement ou l’histoire du Saint Suaire de Turin qui semble avoir été dessiné au laser mais il y à 2000 ans quand cela n’existait pas, ruez-vous sur ce livre. Personnellement, je vais acheter tous les ouvrages de cet auteur que je découvre, j’aime son humour un peu acide, son scepticisme oscillant en fonction des jours et surtout son travail méticuleux pour nous faire découvrir des petits secrets biens cachés.

 

 

Gaëlle B. (39 Posts)

Gaëlle 28 ans, diplômée d'Histoire, estimée un peu tarée par son entourage, toujours sur 10 projets en même temps. Passionnée d'Histoire ( forcément ), de mode, de geekeries en tous genre, de lecture, de série télés et de Disney. Elle ressemble à une fille mais n'en est pas vraiment une, du moins ça dépend des jours.


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

3 comments

  1. Il faut savoir de quoi on parle. Il ne s’agit pas du « laser » -machine ou appareil, mais de « lumière- laser » qui est cohérente, unidirectionnelle et monochromatique. C’est la seule possibilité de la formation de l’image du Saint Suaire car il s’agit bien d’une projection « orthogonale » du corps du Crucifié, sans aucun tracé directionnel (prouvé par la » Transformée » de Fourier en 1976), et sans déformation de l’image en impression dans la trame du tissu. La mauvaise interprétation vient du fait qu’il n’y a pas de mots différents pour la lumière « laser » (Lumière Amplifiée par Stimulation d’une Emission de Radiation) et pour l’appareil qui produit cette lumière. Par exemple, on obtient une photographie avec un appareil de photographie; Et on obtient une lumière laser avec… un laser! Cette lumière a toujours existé (voir phénomènes décrits dans les textes vétérotestamentaires). Nous n’avons fait que la retrouver à partir de la physique quantique, dont c’est un des plus beaux bébés…

  2. Le gentleman moderne…euh…..Il fait un peu, comment dire….très Marais….
    Pour ce qui est de votre article, vous avez tout faux concernant le laser….
    Vous avez écrit trop vite…….C’est dans l’air du temps….

  3. @Roman : Il faudra m’expliquer le lien avec Marais parce là la vanne tombe à plat c’est dommage… Pour le Laser, donc en fait vous ne parlez que d’un exemple dans tout l’article ? Et les autres exemples ? Et le reste de la critique ? Parce que bon ce n’est pas un article sur la lumière laser non plus… Vous avez lu le livre ? Vous en pensez quoi ? Parce que c’est ça le but de la chronique en fait. Vous avez sans doute commenté trop vite (même si deux ans pour lire un livre c’est un peu long…), sans réfléchir… C’est aussi dans l’air du temps Garçon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *