Home / culture / Critique de C COMME CADAVRE de Preston & Child

Critique de C COMME CADAVRE de Preston & Child

critique livre c comme cadavre preston & child

La critique du livre C comme cadavre de Preston & Child.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas les auteurs Preston & Child, ils écrivent ensemble depuis de très nombreuses années. Après avoir fait vivre des aventures complètement folles à leur agent du FBI, ils ont décidé de mettre en scène un nouvel héros qui ressemble plus à un antihéros : Gideon Crew.

Pour vous resituer, C comme cadavre est le second livre avec Gidéon, le premier étant R pour revanche. Notre nouvel ami est un homme un peu étrange, il travaillait dans une structure très surveillée où le nucléaire est au cœur des préoccupations. Néanmoins, il aimait également voler des œuvres d’art, pas des grands maîtres, juste des tableaux assez cotés qui n’étaient pas, selon lui, assez mis en valeur.

 

Monsieur Crew vivait donc tranquillement sa vie jusqu’au jour où une organisation quasi secrète prend contact avec lui pour lui proposer une mission tout aussi secrète. Alors que notre héros refuse le directeur de cette agence lui annonce qu’il est condamné. Voilà c’est dit, il a une malformation, il lui reste un an à vivre alors autant tout risquer et vivre complètement sa vie. Enfin, c’est l’argument avancé par le directeur, Gidéon lui se méfie un peu mais finit par accepter la mission. Une fois celle-ci terminée il se jure de ne pus travailler et de profiter des derniers mois de sa vie pour ne rien faire sinon pêcher.

 

Le second livre commence au moment où il est contacté pour donner un coup de main au FBI. En effet, un de ses anciens collègues est devenu fou, il retient en otage toute une famille et assure qu’il a été l’objet d’expériences atroces. Gidéon n’aimait pas trop le collègue en question mais il accepte de donner un petit coup main.

 

C’est clairement là que tout part en vrille. On lui colle un agent du FBI pour « le surveiller » et on lui demande de parler avec le preneur d’otages. Ce dernier tient un discours complètement fou, il assure n’avoir jamais loué cet appartement, ne pas connaître la famille qu’il retient et hurle qu’il a été irradié. Crise de folie, vérité altérée, mensonge pour se protéger, difficile de comprendre ce qu’il se passe vraiment.

 

La suite du livre est l’enquête de Gidéon, ce dernier découvre que son ancien collègue est en fait un terroriste islamiste qui compte faire exploser une bombe nucléaire sur la capitale. Pourquoi ? On ne sait pas. Avec l’aide de qui ? Impossible de comprendre.

 

Ce livre est particulièrement bien fait, je le préfère au premier sans doute parce que j’étais attachée au premier héros du duo d’auteurs mais dans tous les cas ça fonctionne. L’intrigue est hallucinante, tout est emmêlé et à la fin du livre on comprend qu’on avait tous les éléments en main depuis le début mais comme tout le monde, on se fait berner.

 

Le fait que Gidéon se batte en même temps avec ses propres démons, sa mort imminente à laquelle il continue de poser des questions, est-il vraiment malade ou l’organisation le manipule-t-elle ? Bref c’est un gros bazar organisé qui nous tient jusqu’au bout du livre. Vivement le suivant !!!

 

Gaëlle B. (39 Posts)

Gaëlle 28 ans, diplômée d'Histoire, estimée un peu tarée par son entourage, toujours sur 10 projets en même temps. Passionnée d'Histoire ( forcément ), de mode, de geekeries en tous genre, de lecture, de série télés et de Disney. Elle ressemble à une fille mais n'en est pas vraiment une, du moins ça dépend des jours.


LES ARTICLES CHAUDS BOUILLANTS DE NOTRE SITE MASCULIN LIFESTYLE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *