Home / culture / film / [Critique] Dans le noir : classique et effrayant

[Critique] Dans le noir : classique et effrayant

critique dans le noir film

Ces dernières années, de nombreux courts-métrages ou de projets destinés à internet se sont retrouvés adaptés en longs métrages, les studios Hollywoodiens ayant fait du web leur nouvelle source d’inspiration. Dans le noir est l’un d’entre eux, les producteurs ont visiblement été conquis par le court métrage. Il faut dire que le succès engrangé par celui-ci, lui a offert une visibilité et une popularité sur internet. Produit par nul autre que par l’un des maîtres actuels de l’horreur, James Wan, le long métrage partait avec beaucoup d’atouts dans ses manches. Dans le noir est-il pour autant un bon film ? Réponse dans cette critique.

L’histoire

Petite, Rebecca a toujours eu peur du noir. Mais quand elle est partie de chez elle, elle pensait avoir surmonté ses terreurs enfantines. Désormais, c’est au tour de son petit frère Martin d’être victime des mêmes phénomènes surnaturel. Une créature terrifiante, mystérieusement liée à leur mère Sophie, rôde de nouveau dans la maison familiale. Cherchant à découvrir la vérité, Rebecca comprend que le danger est imminent… Surtout dans le noir.

dans le noir critique avis film

Dans le noir : La critique

Dans le noir est réalisé par David F. Sandberg, l’auteur du court-métrage dont le film est adapté. Une décision qu’il est très important de mettre en avant, car le réalisateur avait sûrement à cœur de faire de son bébé quelque chose de bien et les studios sont parfois bien frileux quand il s’agit de laisser la barre à des cinéastes inconnus.

L’histoire est plutôt classique et manque assez souvent de profondeur. C’est là où la différence d’écriture avec un film comme Conjuring vient mettre en avant toutes les faiblesses scénaristiques du long métrage. Si cette production James Wan réussit pas mal de choses, nous sommes loin d’une écriture aussi soignée que celle des longs métrages du cinéaste, pour cause, pas mal de points de l’histoire semblent survolés, à peine abordés pour que l’histoire puisse se dérouler avec compréhension. Toutes les situations semblent poussées par l’intrigue, loin de la fluidité qui marque les réalisations de James Wan dans lesquelles aucunes séquences semblent passer par des chemins balisés pour amener la suite du film. Cela donne une intrigue un peu trop scriptée, voir prévisible, et manquante de background surtout pour la créature.

dans le noir critique film horreur

Les personnages proposés sont des archétypes déjà vus et connus des amateurs d’horreur, mais malgré tout bien mis en valeur par les acteurs du film qui rendent les personnages extrêmement attachants.
Que ce soit Teresa Palmer, qui joue Rebecca et apporte beaucoup de force et de fragilité à la fois, Alexander Dipersia qui incarne le petit ami de l’héroïne et qui n’est pas réduit au simple personnage ne croyant en rien ni personne. Le duo formé par Teresa Palmer et Gabriel Bateman qui interprète Martin, le petit frère de Rebecca, fonctionne à merveille.

dans le noir critique avis

Autre gros problème du film, la peur est générées par des situations qui ne relèvent quasiment toujours que de jump-scares. Si Conjuring 2, nous a prouvé qu’un très bon film d’horreur ne tient pas uniquement dans des peurs stimulées par des jump-scares à tout à répétition, Dans le noir est très classique et s’appuie allègrement sur ce procédé. Tellement, que beaucoup en deviennent très prévisibles, on se met à reconnaître les situations qui risquent
d’utiliser un jump-scare et à deviner leurs arrivées.

Pourtant, malgré ces deux gros problèmes le film arrive paradoxalement à nous faire peur sans arrêt. Oui, beaucoup de situations sont prévisibles, mais l’ambiance et l’enchaînement de séquences font que la tension monte sans jamais redescendre tout le long des 1h20. Toutes les situations vont vous mettre dans un état de tension et de peur constante et à chaque fois que la lumière s’éteint on se met déjà à craindre la prochaine grosse frayeur qui
va venir nous arracher de notre siège. C’est bien dans cela que réside la puissance du long métrage de David F. Sandberg, arriver à toujours vous maintenir dans un état de stress qui ne vous lâche jamais.

dans le noir critique film

Mon avis sur Dans le noir

Dans le noir est un film d’horreur très classique, qui ne renouvelle rien au genre de l’horreur. S’appuyant sur des ressorts communs et des jump-scare par dizaines, le long métrage n’est pourtant pas dénué d’intérêt. Grâce à une tension qui monte et ne lâche le spectateur qu’à la sortie du cinéma, à des séquences qui vont probablement vous coller au siège et aussi à un casting particulièrement attachant, Dans le noir est un très sympathique divertissement d’horreur.

Voir Dans le noir sur Amazon.

 

La bande annonce

Anthony Corbelli (65 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *