Home / Article au top / Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E : le charme old school

Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E : le charme old school

D3S_7408.DNG

Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E est une adaptation d’une série télé des années 60, le film réalisé par Guy Ritchie (Sherlock Holmes) parvient sans mal à se hisser au dessus du lot. doté d’un casting quasi sans faille, d’un réalisateur ayant une patte artistique bien réelle, le film partait déjà avec beaucoup d’atouts dans sa poche. Néanmoins, le passé a déjà prouvé qu’avoir de solides bases n’assurait pas au film d’être bon. Alors, que faut t’il attendre de Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E, c’est ce que nous verrons dans cette critique.

Adapté de la série, l’histoire du long métrage se passe durant les années 60, en pleine guerre froide, deux agents, Solo et Kuryakin, un agent du KGB, sont contraints de coopérer dans une mission conjointe. Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E propose ce que peu de film actuel parvienne à proposer. En effet, ses dernières années, plusieurs films d’actions ce sont enchaînés, tous plus ou moins assez ressemblant les uns des autres. Ils leur manquaient tous une aura, une voie, une patte. C’est ce qu’a compris Guy Ritchie, le réalisateur du film, qui insuffle à son long métrage une âme et une esthétique singulière. Pour s’aider dans cette tâche, le cinéaste c’est entouré d’un casting aussi brillant qu’énergique. Ce sont donc Henry Cavill et Armie Hammer qui incarnent les deux agents, les deux hommes sont rejoints par Alicia Vankinder, qui éblouie le film par sa performance.

DSC_6030.DNG

L’un des points les plus enthousiasmant du film, réside dans l’alchimie des acteurs. Ceux-ci, devaient absolument faire mine de se détester tout en essayant de collaborer. On peut dire qu’Henry Cavill et Armie Hammer relève le challenge sans difficulté tant l’alchimie des deux est quasi-parfaite. Le personnage de Solo, incarné par Cavill, est un personnage plus léger amenant souvent les petits gags dont regorge le film. Le personnage de Kuryakin, est un personnage un poil plus complexe, même si les personnages ne sont pas extrêmement travaillés. Il apporte donc moins de légèreté, mais permet en revanche au film d’avoir un côté plus dur et plus proche de la réalité des situations dans lesquelles les deux agents se trouvent. Néanmoins, au milieu de ces deux hommes, Alicia Vankinder qui incarne Gabby Teller l’une des pièces maîtresse de la mission. Vankinder éblouie littéralement l’écran et vient donner un équilibre et une grosse dose de fraicheur au milieu d’Henry Cavill et Armie Hammer. Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E peut aussi compter sur des personnages secondaires tous plus explosif les uns que les autres, apportant tous quelque chose au film et faisant avancer l’histoire. Tous les personnages principaux donnent une nouvelle dynamique au film.

D4D_1901.DNG

Cependant, c’est la mise en scène de Guy Ritchie qui permet réellement à tous ce beau monde de briller de mille feux et de rendre le film si particulier. Je vous le disais, de nombreux films d’actions/comédies sont sorties ces dernières années, mais peu ont pu se vanter de réellement avoir une touche qui permet de le reconnaitre des autres films. Si Guy Ritchie utilise une mise en scène plus proche d’un Tarantino, sans toutefois l’imiter ou même l’égalé, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E à une esthétique particulière et terriblement envoutante. Disposant d’une mise en scène tape à l’oeil, mais jamais grossière. Admettons toutefois, que le réalisateur met parfois trop d’énergie sur sa mise en scène oubliant tout le reste autour donnant donc fatalement de grosses longueurs et certaines scènes qui tirent vers le bas le long métrage. Au niveau des autres défauts du film, on pourra citer des clichés parfois trop appuyés et orientés par rapport aux relations de nos deux agents et de leur pays d’origine donnant une sensation de lourdeur sur certains plans, où le spectateur se lasse assez rapidement des situations répétées.

Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E

Vous l’aurez compris Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E fait partie de ces films qui méritent d’être vu au cinéma. Il devient rare qu’un réalisateur parviennent à insuffler une telle énergie à un film si gros budget. Il est surtout rare qu’une telle production puisse être dotée d’une véritable âme, une véritable patte artistique. Drôle, musclé, fun, vintage et diablement efficace, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E est un incontournable de cette année.

 

La bande annonce :

Anthony Corbelli (65 Posts)

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... Un jeune passionné de cinéma, de jeux vidéos et de culture geek.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *