Home / Article au top / Comment choisir votre manteau de mi-saison (Article Invité JAMAIS VULGAIRE)

Comment choisir votre manteau de mi-saison (Article Invité JAMAIS VULGAIRE)

choisir manteau de mi-saison

Pour cet article invité, j’ai le plaisir d’accueillir Valéry du blog mode homme Jamais Vulgaire qui va vous donner tous les conseils nécessaires pour choisir votre manteau de mi-saison. Vous trouverez des conseils pour choisir un manteau de qualité et une sélection d’articles approuvés. Bonne lecture !

Quentin

 

Même s’il fait encore sacrément froid pour un mois d’Avril, il va bientôt falloir troquer son gros manteau d’hiver en laine contre un manteau plus léger, qui vous protègera des éléments plutôt que de la température.
Cela peut être une excellente occasion de renouveler votre garde-robe, et de vous préparer à la fois pour le Printemps, et pour l’Automne prochain.
Vous trouverez dans ce guide les erreurs à éviter, les signes de qualité à observer, et quelques marques de qualité pour acheter votre manteau de mi-saison.

 

 

Les erreurs à éviter

erreur-blouson-1
Attention erreur !

Votre manteau est une pièce de ville : il a juste besoin d’être bien imperméable. Mais évitez donc tous les cordons et toutes les petites poches inutiles qui ne servent qu’aux gros blousons de randonnée.

Laissez la capuche au blouson casual et privilégiez un manteau sobre et dépouillé. Vous pourrez toujours opter pour un classique

La coupe doit être un juste milieu : évitez de prendre trop cintré car vous porterez sûrement une grosse maille (pour les 10-15 degrés) ou un costume en dessous.

L’idéal pour pouvoir confortablement porter plusieurs couches de vêtements en dessous de votre manteau est d’opter pour les manches raglan, ce sont des manches directement intégrées au manteau, sans coutures.

 

 

Les signes de qualité

1 La matière

Optez de préférence pour la gabardine de coton : ce tissage fût conçu par Thomas burberry pour une imperméabilisation irréprochable, effectuée non pas sur le tissu dans son ensemble mais sur chaque fil. (le tissu reste donc respirable).

Le must ? Du coton Ventile, au tissage très dense et serré, avec les fibres de coton les plus fines du monde. Il fût inventé pendant la Seconde Guerre Mondiale pour éviter aux pilotes de chasse de mourir de froid une fois parachutés.

coton ventile
Du coton ventile au tissage bien resseré, quasiment déperlant (crédits : SEH Kelly)

2 La longueur

Pour un minimum de prestance, l’idéal est un manteau qui s’arrête très légèrement au dessus du genou. Plus long, et vous aurez naturellement l’air plus petit.

Pourquoi un manteau long donne t’il une silhouette plus élégante ? Tout simplement car, lorsqu’il est porté ouvert, il a un mouvement beaucoup plus ample

longueur-ideale
Pile au dessus du genou, une longueur idéale (crédits : SEH Kelly)

3 La couleur

Le bleu marine, le gris clair et le beige sont des valeurs sûres. Vous pouvez aussi tenter le blanc cassé qui sera par contre beaucoup plus salissant.

Si vous avez une carnation plus foncée, vous pouvez aussi prendre des nuances un peu plus riches de marron.

Gardez bien à l’esprit le reste de votre garde-robe au niveau des couleurs : si vous avez une majorité de bleu marine, alors vous pouvez opter pour un manteau beige qui s’accordera bien, et inversement. Evitez tout de même d’avoir une vestiaire trop monochrome.

Le trench blanc cassé, un excellent basique pour le printemps, par Hardy Aimes
Un trench Hardy Aimes dans un joli ivoire

 

 

La sélection

Voici les trois principaux styles de manteaux de mi-saison, avec une forte influence géographique (c’est un peu le vêtement pour lequel l’esthétique dépend le plus du climat).

1 Le style britannique

Le style britannique se divise en deux grosses catégories: d’abord les marques hyper emblématiques, représentant un savoir-faire traditionnel et ayant donné naissance à des pièces basiques comme le trench (Burberry), la veste matelassée (Barbour), ou le mac (Mackintosh et Aquascutum). Ensuite, on distingue les marques d’usines et d’ateliers qui travaillaient auparavant pour ces grosses enseignes, et qui ont peu à peu perdu leurs contrats, à cause des délocalisations. Ces usines là possèdent un savoir-faire ultra poussé et un excellent rapport qualité/ prix, plusieurs d’entre elles ont développé un univers de marque (Private White VC et Chrysalis), se sont joint à une initiative de relocalisation (SEH Kelly)

SEH Kelly

seh-kellyAvec la mondialisation, la production d’un seul et même vêtement fait intervenir de nombreux pays différents, entre la production de la matière première, son traitement (filage et tissage) puis la confection. De nombreux mouvements de consommateurs s’inquiètent de ce gaspillage de ressources et recherchent une production au maximum localisée, qui minimiserait les coûts environnementaux de tous ces transports. La marque S.E.H Kelly s’est justement posée cette question: après un passage à Saville Row, les fondateurs de la marque ont pu nouer des contacts avec des producteurs de tissus et de boutons anglais et se lancer en 2009. Tout leur sourcing est local et soutient l’industrie national, aussi bien de grosses usines traditionnelles que des ateliers de petits créateurs. Cette marque est l’une des rares marques britanniques à ne jamais solder: ses fondateurs estiment que ce qu’ils distribuent aujourd’hui aura toujours la même valeur dans 6 mois. Les marges sont en plus réduites au maximum pour que la valeur soit dès le départ du côté du client. Le site en lui-même est extrêmement intéressant, autant au point de vue de la photographie que des reportages sur les méthodes de fabrication. Vous l’aurez compris S.E.H Kelly est bien, plus qu’une marque héritage en plus sur le marché.

2 Le style scandinave

Avec une forte activité de pêche, des intempéries fréquentes et un froid glacial, la Scandinavie a naturellement dû se donner les moyens de faire face à son climat.

Un peu comme pour la Grande-Bretagne, deux types de marque se distinguent: d’abord les marques un peu high fashion, qui jouent énormément sur l’esthétique, ou sur l’image. Stutterheim produit par exemple des blousons et manteaux techniques portés par des célébrités comme Kanye West. Même s’il y a un véritable savoir-faire et une qualité irréprochable des matières (confectionnées sans substances chimiques, potentiellement nuisibles pour la peau), on reste sur un rapport qualité/prix encore assez bas. De la même manière, les manteaux de Norwegian Rain jouent beaucoup sur les coupes et les volumes, avec de l’assymétrie et de l’oversize. On peut trouver des modèles moins précieux et aussi efficaces pour beaucoup moins cher.

Le Nord n’est pas vraiment réputé pour son beau temps, et c’est particulièrement vrai pour Copenhague et son temps pluvieux. C’est ce qui a incité la marque RAINS à développer une gamme de vêtements à la fois adaptée à la ville, avec une véritable diversité dans le style et les couleurs, mais aussi avec un vrai côté pratique.

Parmi les marques techniques du guide, RAINS demeure cependant l’une des plus fashion forward, avec de nombreuses collaboration avec de grands noms de la culture scandinave, notamment Mads Norgaard.

3 Le style français : le Courégant

le-couregant

J’ai découvert Le Courégant en 2012, alors que la marque n’en était qu’à ses balbutiements et venait de faire produire ses premiers trenchs et cirés en Bretagne. Ils étaient déjà extrêmement prometteur, et je n’avais honnêtement jamais vu ailleurs une technicité et un fit aussi réussi.

Sur l’Exception, la marque s’est concentrée sur ce qu’elle savait faire de mieux: le trench-coat. C’est cette pièce qui parvient justement à réunir à la fois un côté urbain et habillé de par ses proportions classiques et sa coupe précise, mais aussi un aspect plus authentique, masculin et aventuriers (justement en hommage à la passion des créateurs pour l’aventure en extérieur) avec un coton ciré (un traitement réalisé par des spécialistes anglais). La marque prête une attention spéciale au confort: la doublure aux manches est en coton sur la partie basse pour bien évacuer la chaleur et en viscose en haut (au niveau des épaules donc) pour permettre d’enfiler facilement le trench.

Tenue de Saison

tenue-de-saison-hourdelCrée en 2013, Tenue de Saison est une nouvelle marque à promouvoir le Made in France, sous l’impulsion de Thierry Button. Elle a pour cela démarché des petits ateliers de confection de qualité, aux alentours de Marseille et de La Roche-surYon. Riches d’un savoir-faire de plusieurs décennies, et ayant souvent travaillé pour des marques prestigieuses, ceux-ci acceptent à présent de travailler pour des marques plus confidentielles et des jeunes créateurs.

La gamme de prix est hyper raisonnable au vu de la qualité des vêtements,

Article par Valéry

« Fondateur de JamaisVulgaire, j’aime le tartan blackwatch , la Bretagne, le Cambodge et la boxe khmère (qui a inspiré la boxe thaï).

Enorme geek devant l’éternel, je passe aussi des heures pour vous à éplucher tous les petits blogs et forums pour vous dénicher les marques les plus improbables.« 

Invite (13 Posts)

Cet article a été écrit par un invité, vous pouvez vous aussi proposer vos articles invités en utilisant la page contact de GentlemanModerne.


LES ARTICLES CHAUDS DE NOTRE SITE MASCULIN !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *